Roglic frappe à la porte

Planète Cyclisme - - PREVIEW -

Cha que an­née, la ques­tion re­vient. Le fa­vo­ri pour le maillot à pois se­ra-t-il un pur grim­peur, un fa­vo­ri dans la course au maillot jaune ou un so­li­taire-cou­ra­geux? Dans les an­nées 2010, ce maillot a été rem­por­té par des gar­çons aus­si dif­fé­rents que Char te au, San­chez, Voe­ck­ler, Quin­ta­na, Maj­ka, Fr oome, re-maj­ka et Bar­guil ! Les Fran­çais l’ont ga­gné trois fois, alors que deux purs grim­peurs se sont im­po­sés (3 titres ), comme deux hommes du gé­né­ral. Le tra­cé tran­che­ra. À 8 contre 3, le match des ar­ri­vées au som­met 2018 a été lar­ge­ment rem­por­té par­leGi­ro face au Tour. Mêmes iles points sont dou­blés en haut du der­nier col des ar­ri­vées au som­met, les trois autres ar­ri­vées en mon­tagne se fe­ront après des des­centes plus ou moins longues. cette confi­gu­ra­tion for­cer a ou dis­sua­de­ra les hommes qui vou­dront se pen­cher sur ce maillot à ré­flé­chir.

Le maillot pour un gr i mpeur ou un GC man

Te­nant du ti­tr e, War­ren Bar­guil ne r epart pas dans les mêmes dis­po­si­tions cette an­née. Moins en vue de­puis jan­vier, hé­si­tant et for­cé de se plon­ger dans son nou­veau contexte de vie, il ver­ra sur place ! Ma­nu Hu­bert jure que « il n’y a pas de rai­son que War­ren ne réus­sisse pas à re­faire avec For­tu­neo-sam­sic ce qu’il a fait avec son an­cienne équipe. » At­ten­dons pour le ju­ger, plus que sur les étapes bre­tonnes à par­tir d’an­ne­cy. Der­rière, une di­zaine de cou­reurs se placent pour le titre. Au pre­mier rang, il faut nom­mer le Slo­vène Pri­moz Roglic. 2e der­rière Bar­guil l’an pas­sé, il a ga­gné à Serre Che­val­lier et mon­tré toute l’an­née ses qua­li­tés. « En­core trop juste pour jouer le gé­né­ral, il va se concen­trer sur des étapes et pour­quoi pas le maillot à pois » jus­ti­fiait Me­ri­jn Zee­man, son DS chez Lot­to Nl-jum­bo dans notre Guide du Tour. Aux autres de se mé­fier de ce client sé­rieux. Ci­tons en­suite deux purs grim­peurs, Ra­fal Maj­ka, double maillot à pois et Mi­kel Lan­da, l’am­bi­tieux es­pa­gnol des Mo­vis­tar. Le Po­lo­nais, dans l’équipe du fa­vo­ri pour le maillot vert, est es­seu­lé et gère seul. Pour l’es­pa­gnol, la donne est dif­fé­rente. Membre du trio d’en­fer des Mo­vis­tar, il est au­tant un cou­reur ta­len­tueux que ca­rac­té­riel et am­bi­tieux. L’an pas­sé, il n’avait pas ap­pré­cié que la Sky ne le pri­vi­lé­gie pas pour mon­ter sur le po­dium à la place de Bar­det. Cette an­née, joue­ra-t-il le jeu s’il est à por­tée de fu­sil du Co­lom­bien ?

Quin­ta­na et Froome l’ont dé­jà ga­gné

Après ces grim­peurs, re­te­nons en­fin deux cou­reurs du gé­né­ral. Ch­ris Froome, vu en même temps que Romain Bar­det sur les 21 vi­rages de l’alpe, et Nai­ro Quin­ta­na, vain­queur du Tour de Suisse, jouant la vic­toire fi­nale, doivent être pré­sents sur les ar­ri­vées au som­met et les plus grands cols. Les points pour ce maillot à pois sont à ce prix comme leur clas­se­ment pour le jaune. Les deux cou­reurs ont dé­jà conquis la tu­nique en fai­sant le clas­se­ment… Pour fi­nir, une grosse poi­gnée de cou­reurs peuvent être dans le coup, car soit ils se­ront proches du po­dium ou parce leur fa­çon de cou­rir se prête à des ral­lyes en jour­née.tho­mas de Gendt est du genre à se je­ter dans des ma­ra­thons tout au long d’une jour­née. Choi­sir des étapes rap­por­tant des points peut être la so­lu­tion. Pierre Rol­land et Li­lian Cal­me­jane, avec Bar­guil, se­ront dans cet état d’es­prit. En­fin, Dan Mar­tin, can­di­dat au po­dium, se mê­le­ra à la ba­garre aux mo­ments-clés. Cette quête, la plus mé­dia­tique au­près des fans, est dure à lire. Les pre­mières vic­toires ouvrent le clas­se­ment.alors, ren­dez-vous au Grand-bor­nand et à la Ro­sière !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.