UN PA­RA­DIS POUR LES CY­CLISTES

Planète Cyclisme - - GRAND REPORTAGE -

«C' est im­por­tant de mon­trer une belle image de la slo­vé­nie .» Des mots deBogd an Fink,le­big boss de l'or­ga­ni­sa­tion du Tour de Slo­vé­nie, qui se frotte les mains de­puis­qu’ eur os port re­trans­met chaque étape en di­rect. Mais ce pays d'un peu plus de deux mil­lions d'ha­bi­tants d'eu­rope Cen­trale, fron­ta­lier de l' i ta lie,l' au­triche et la Croa­tie sans ou­blier la mer Adria­tique, offre un es­pace mon­ta­gneux in­té­res­sant aux cy­clo­tou­ristes. À deux heures de vol di­rect de­puis Pa­ris, le jeu en vaut la chan­delle. Le point culmi­nant est à 2.864 mètres d'al­ti­tude avec le Tri­glav. Mais des mon­tagnes au­tre­ment plus ac­ces­sibles sont à la por­tée de tous. Presque tous. Pour ceux qui vou­dront mixer ran­do cy­cliste et tou­risme, entre Tro­jane et Celje, des pay­sages mer­veilleux s'offrent à vous. Le re­lief s'élève sé­rieu­se­ment après la pe­tite ville de Las­ko, avec l'as­cen­sion d'un col de 2e ca­té­go­rie, le Cel­js­ka Ko­ca où la pente est de 6,3 % sur un peu plus de 7 km. Une belle sor­tie de 70 km où vous se­rez tou­jours en prise avant de ter­mi­ner par une der­nière as­cen­sion vers le châ­teau mé­dié­val de Celje où Roglic par­ta­geait les armes avec des che­va­liers au po­dium. Tro­jane est ré­pu­tée pour ses dé­li­cieux bei­gnets, alors ça mé­rite évi­dem­ment un p'tit cro­chet pour une pause dé­gus­ta­tion. On ne sau­rait trop vous conseiller aus­si un p'tit dé­tour par Za­lec qui offre une ma­gni­fique fon­taine de bières (Beer Foun­tain) ar­ti­sa­nales en plein air. Six bières dif­fé­rentes vous sont pro­po­sées avec les ex­pli­ca­tions du maître des lieux. À consom­mer avec mo­dé­ra­tion évi­dem­ment. Si vous avez ai­mez l'iti­né­raire de l'étape reine de ce Tour de Slo­vé­nie 2018, vous pou­vez tou­jours le tes­ter à par­tir de Ko­kra. Il vous res­te­ra alors 90 km pour ral­lier Kam­nik, la ville de Lu­ka Mez­gec et du jeune Ma­tej Mo­ho­ric. On a été émer­veillé par la beau­té des lieux avec une pe­tite in­cur­sion sur un ver­sant au­tri­chien tout aus­si splen­dide. On tra­verse le mas­sif du Je­zer­ko à 1.211 mètres d'al­ti­tude avant de grim­per sans ré­pit vers un col de 1re ca­té­go­rie, le Pav­li­ce­vo Sed­lo à 1.338 m. Sur ce der­nier col, la pente est sé­vère à plus de 10% pen­dant 5 km et le re­vê­te­ment est très moyen. Pour bou­cler l'étape où Roglic a fi­lé comme une étoile, il vous res­te­ra le Vo­lov­jek à gra­vir à plus de 8% sur un peu plus de 5 km. Les tra­ver­sées de vil­lages sont au­tant d'agré­ments à votre sor­tie. Les ca­fés nom­breux et le folk­lore lo­cal qui nous ac­com­pa­gnait lors du Tour de Slo­vé­nie res­tent vi­vants dans les cam­pagnes et en mon­tagne. Le charme slave as­su­ré­ment au son de l'ac­cor­déon. Après cette étape et avant de re­tour­ner à Lju­bl­ja­na, une vi­site de Bled s'im­pose. Le châ­teau mé­dié­val offre une vue ex­tra­or­di­naire sur un lac qui fut un haut lieu des Cham­pion­nats du monde d'avi­ron en 2011. Le châ­teau de Bled est un des plus an­ciens de Slo­vé­nie puis­qu'on y re­trouve des écrits da­tant de 1011, lorsque l'empe-reur romain ger­ma­nique Hen­ri II l'of­frit à l'évêque Adel­be­ron de Bres­sa­none. Les ter­rasses pa­no­ra­miques offrent une vue ex­tra­or­di­naire sur le pay­sage de la Go­ren­js­ka entre le mas­sif des Ka­ra­vanke et les Alpes ju­liennes. En­fin, la ca­pi­tale Lju­bl­ja­na, splen­dide et tel­le­ment tran­quille, reste un havre de paix mal­gré le flot de touristes de plus en plus nom­breux. Le cé­lèbre “Dra­gon Bridge” est un ex­cellent check-point pour re­trou­ver des amis ou dé­bu­ter la vi­site de la ville. Celle-ci peut se faire au fil de l'eau ou à tra­vers des rues et des places res­tau­rées ex­trê­me­ment ac­cueillantes. À la mai­son slo­vène “Slo­vens­ka Hi­sa” (proche de la vieille ville), vous pour­rez dé­gus­ter un re­pas dans la plus pure tra­di­tion du pays avec un ser­vice aux p'tits oi­gnons. Ici, le client est roi et trai­té comme tel. Ce qui change de cer­tains pays, à com­men­cer par la France évi­dem­ment. Les plus jeunes peuvent tou­jours pro­lon­ger la nuit à Me­tel­ko­va, lieu ma­gique de la scène ar­tis­tique et un­der­ground de Lju­bl­ja­na à moins d'un ki­lo­mètre du centre-ville. La Slo­vé­nie agit au­tant par son charme que par sé­duc­tion. Mais on n'a au­cune rai­son de lui ré­sis­ter, tant elle reste at­ta­chante. Et spor­tive.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.