Tom DU­MOU­LIN AU VENT DU DÉ­SIR

Planète Cyclisme - - DU CYCLISME -

Tom Du­mou­lin, 27 ans, est le nou­veau grand pré­da­teur pro­gram­mé des Grand Tour. Après sa vic­toire au Gi­ro 2016 et une 2e place der­rière Froome en mai der­nier, le Néer­lan­dais n'a pas ré­sis­té à l'en­vie de re­ve­nir sur le Tour de France cet été. Du­mou­lin va t-il trop vite ? Ex­pli­ca­tions avec son boss, Tom Vee­lers, et son coach, Adriaan Hel­man­tel.

Le Néer­lan­dais Tom Du­mou­lin n'est pas un mou­lin à pa­roles, même s'il fait du vent quand il roule très fort en contre- la- montre. Quand il parle, ce n'est pas pour ne r ien dire. Alors le 6 juin der nier, on a vite com­pr is qu'il se pas­sait quelque chose du cô­té du Team Sun­web avec un groupe de 12 cou­reurs convo­qués à un camp d'en­traî­ne­ment à la Plagne en France. Et le nom de Tom Du­mou­lin y fi­gu­rait par mi ceux dé­jà pres­sen­tis, Mi­chael Mat­thews, wil­co Kel­der­man, Si­mon Ges­chke (don­nés par Luke Ro­berts par mi une liste de 15 pré­sé­lec­tion­nés dans notre Guide du Tour mi-mai). L'ef­fet de sur­prise pas­sé - Tom ve­nait de ter mi­ner à la 2e place du Gi­ro et an­non­çait qu'il se­rait contrai­re­ment à ce qu'il avait dit bien au dé­part de la Grande Boucle - on sut que le Néer­lan­dais ne re­ve­nait pas sur le Tour pour faire de la fi­gu­ra­tion. De­puis son der nier pas­sage en 2016 où il avait rem­por­té deux étapes, l'une au som­met d’ar­ca­lis sous les grê­lons, l'autre à toute vi­tesse sur un chro­no entre Bourg- SaintAn­déol et La Ca­verne du Pont-d'arc où il avait mis plus d'une mi­nute à Ch­ris Froome, le Néer­lan­dais a étof­fé son pal­ma­rès. Vain­queur du Tour d'ita­lie l'an der­nier, il est éga­le­ment champion du monde de contre­la- montre de­puis son sacre à Ber­gen en 2017. Il y a deux ans, Tom Du­mou­lin était un top ta­lent du Worldtour, au­jourd'hui il est de­ve­nu une mé­ga star du cir­cuit mon- dial. Ça change sa vie et l'en­vi­ron­ne­ment du mi­lieu évi­dem­ment. Le Tour de France a beau­coup de chance de ré­cu­pé­rer en der­nière mi­nute un tel com­pé­ti­teur pour re­le­ver en­core d'un cran le ni­veau de la course dé­jà ex­trê­me­ment dense, avec un pla­teau royal de spr in­teurs, grim­peurs et pun­cheurs. Du­mou­lin ap­porte non seule­ment une nou­velle di­men­sion à cette édi­tion, mais il fait bou­ger les lignes des fa­vor is au maillot jaune à Par is.

Pour­quoi il a chan­gé d'avis

Du­mou­lin avait un pro­gramme 2018 tout tra­cé par les dir igeants du Team Sun­web. Dé­fendre d'abord son titre sur le Gi­ro avant de pas­ser à une phase de ré­cu­pé­ra­tion pour bien abor­der la Vuel­ta qu'il n'avait plus cou­rue de­puis trois ans où il avait ter mi­né à la 6e place à Ma­drid. Le Tour d'es­pagne de­vait ser­vir de trem­plin pour les Cham­pion­nats du monde d’inns­bruck où - là en­core - un double titre était à dé­fendre avec le chro­no in­di­vi­duel et ce­lui par équipe.tout ce­la était fi­ce­lé. Alors que s'est-il pas­sé exac­te­ment ? A-t-il consi­dé­ré que sa 2e place à Rome à 46’’ de Ch­ris­to­pher Froome était un échec et qu'il fal­lait re­bon­dir le plus vite pos­sible ? Sa ré­ponse est sans am­bi­guï­té à ce su­jet : « Je suis très fier de ce que nous avons ac­com­pli au Tour d'ita­lie. Nous avons fait un bon Gi­ro. Ma sai­son a été orien­tée sur le Gi­ro dès le dé­part et l'équipe m'avait pro­po­sé d'at­tendre la fin du Tour d'ita­lie avant de prendre une dé­ci­sion au su­jet du Tour. C'est ce qu'on a fait. » Le Néer­lan­dais s'est ins­cr it très ra­pi­de­ment dans l'étape sui­vante. Une se­maine après le Tour d'ita­lie, il était sur un nou­veau for mat de course, or­ga­ni­sé par Ve­lon, les Ham­mer Se-

r ies aux Pays-bas. Au cours de ce week-end de course (du 1er au 3 juin), il au­ra un long en­tre­tien avec Tom Vee­lers, le coach de l'équipe al­le­mande. Confor­té par l'opinion de l'en­traî­neur, il n'y avait plus de doute pos­sible, le Tour de France de­ve­nait sa nou­velle pr ior ité. La Grande Boucle de­vrait ser­vir de nou­veau test dans une pers­pec­tive d'ave­nir, où Du­mou­lin a toutes les chances d'étof­fer son pal­ma­rès un jour avec le maillot jaune dans sa col­lec­tion. « On a choi­si d'al­ler au Tour de France et d'être concen­tré sur le clas­se­ment gé­né­ral. Mais je consi­dère que quel que soit le ré­sul­tat que nous fe­rons sur le Tour, ce se­ra un bo­nus cette sai­son » af­fir me le Néer­lan­dais. Hy­per com­plet, la star de l'équipe Sun­web est taillée pour les ex­ploits dans les courses de trois se­maines. Comme Vin­cen­zo Ni­ba­li et Ch­ris­to­pher Froome dans l'ère mo­derne qui ont dé­jà rem­por­té les trois grands tours, Tom Du­mou­lin a le po­ten­tiel pour rem­por­ter le Tour de France et le Tour d'es­pagne, après son 1er Gi­ro l’an pas­sé. Cet été, le Tour doit lui per mettre de construire les bases d'un fu­tur suc­cès.

Au­cune pres­sion cet été

Du­mou­lin s'est condi­tion­né dans un stage de re­pr ise en val­lée de la Ta­ren­taise au coeur de la Sa­voie, à la Plagne exac­te­ment avec un groupe sou­dé au­tour de lui. Son fi­dèle lieu­te­nant au Gi­ro, Lau­rens ten Dam l'ac­com­pa­gnait avec les rou­leurs Mike Teu­nis­sen, Ed­ward Theuns au ser­vice de Mi­chael Mat­thews en juillet. À 27 ans, Tom Du­mou­lin ré­cu­père vite et plu­tôt bien, même si, en 2016, il avait cu­mu­lé dé­jà les deux grands tours sans pou­voir al­ler au bout, ni sur le Gi­ro ni sur le Tour de France. Mais de­puis, Du­mou­lin a pr is de l'ex­pér ience et de la caisse. Alors Tom Vee­lers est convain­cu que ce nou­veau dé­fi doit être vé­cu comme une étape sup­plé­men­taire dans sa carr ière : « On y voit plu­tôt un chal­lenge sur du long terme » note le coach du Team Sun­web. « Le par­cours est exi­geant cette an­née. Il y a un peu de tout et dif­fé­rents ter­rains qui conviennent à Tom. Il va re­prendre ses marques sur le Tour et on avan­ce­ra au jour le jour. » L'en­traî­neur de l'équipe al­le­mande, Adriaan Hel­man­tel, ex­plique les ob­jec­tifs spé­ci­fiques de Tom Du­mou­lin : « Le Gi­ro était notre ob­jec­tif prin­ci­pal avec Tom cette an­née. De­puis deux ans, on ter­mine sur le po­dium du Tour d'ita­lie, ce qui est un ré­sul­tat fa­bu­leux. On a ré­gu­lé sa condi­tion après le Gi­ro pour fi­na­li­ser un pro­gramme de pré­pa­ra­tion de ma­nière à être opé­ra­tion­nel sur du plus long terme » note Hel­man­tel. « On va c lai­re­ment sur le Tour de France pour éva­luer nos am­bi­tions fu­tures sur le clas­se­ment gé­né­ral. On veut en­clen­cher le pro­ces­sus avec Tom cet été, sans au­cune pres­sion pour faire un ré­sul­tat. Le but est de créer les fon­da­tions à construire pour les an­nées à ve­nir. » Pour ce­la, Du­mou­lin a re­con­nu les 3 étapes al­pestres qui ar r ivent au Grand- Bor­nand (10e), à la Ro­sière (11e) et au som­met de la mon­tagne des Hol­lan­dais, l'alpe- d'huez (12e). Rien n'est lais­sé au ha­sard au sein du Team Sun­web, où Wil­co Kel­der man se­ra la 2e op­tion de l'équipe sur le Tour pour le clas­se­ment gé­né­ral à Par is (Il a dé­jà ter mi­né 4e d’une Vuel­ta et 7e d’un Gi­ro). De­puis 2015, que ce soit sur la Vuel­ta, le Gi­ro ou le Tour, Tom Du­mou­lin a tou­jours rem­por­té au moins une étape sur ces épreuves ma­ra­thons de trois se­maines. Son pre­mier ob­jec­tif se­ra d'ajou­ter une étape à son pal­ma­rès, même si les contre-la-montre cette an­née ne sont pas for­cé­ment à son avan­tage avec un chro­no par équipe (son équipe est mal­gré tout cham­pionne du monde) et un in­di­vi­duel sur du dé­ni­ve­lé po­si­tif à Es­pe­lette. Le Néer­lan­dais aime la com­pé­ti­tion et les chal­lenges. On peut s'at­tendre à tout avec un tel ta­lent. Même à br iller au gé­né­ral, s'il n'est pas trop fa­ti­gué men­ta­le­ment par un Gi­ro qui fut com­pli­qué à gé­rer. Du­mou­lin est bien le “fac­teur X” du Tour cet été.

“Je consi­dère que quel que soit le ré­sul­tat que nous fe­rons avec l'équipe Sun­web au Tour de France, ce se­ra un bo­nus dans notre sai­son.” TOM DU­MOU­LIN

Com­ment ou­blier le pre­mier suc­cès de Du­mou­lin sur le Tour de France, en 2016, en so­li­taire à Ar­ca­lis après une jour née pas­sée dans des condi­tions ter r ibles !

Du­mou­lin-pi­not, chasse vaine der r i ère Froome sur le Gi­ro dans l’as­cen­sion du Monte Zon­co­lan.

1er et 2e des deux der niers Gi­ro, Du­mou­lin s’at­taque désor mais au Tour qu’il a les ca­pa­ci­tés de rem­por­ter. Quand ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.