Bar­det à l’as­saut des… vain­queurs de Grand Tour

Planète Cyclisme - - PREVIEW -

Quelle sale pér iode pré-t our nous avons vé­cu une fois en­core ! Entre un An­glais sur payé, at­ta­qué et in­dé­si­rable, un Fran­çais am­bi­tieux qui s’a vance en pleine lu­mièr e, des v ain­queurs de GT en­tr e ombre et lu­mière, un an­cien vain­queur du Gi­ro qui ral­longe son ca­len­drier, des jeunes aux dents lon-gues, des vieux am­bi­tieux et une bonne s ér i e d’outsiders , bi en ma­lin ce­lui qui peut pro­nos­ti­quer le fu­tur vain­queur à Par is.tant par la pré­sence de tous les meilleur s cour eurs de chaque équipe que par un par­cours dur et var ié qui s’an­nonce ra va­geur, r évé­ler un top 3 à un mois de l’ar r ivée est im­pos­sible. On se se­rait bien pas­sé d’un tel flou alor s que l ’ on a toutes les rai­sons de nous ré­jouir de de­puis l’an­nonce du tra­cé para.s.o.. Car tous les f avor i s n’ar r ive­ront pas in­demnes à An­ne­cy.

Une af­faire Froome étouf­fante

Sur le pa­pier , l e qua­dr uple vain­queur, même dét e s t é , fai t of­fice de “g r a nd” fa­vor i. I l a l’équipe, l ’ ex­pér i ence et le pas­sé pour lui.confiant après son pe­tit che­lem et une vic­toir e sur les tr ois grands tours sur deux an­nées (Tour, Vuel­ta et Gi­ro), il conti­nue dans sa di­rec­tion, se pen­sant dans son bon droit. Fai­sons avec en es­pé­rant que rien ne lui ar­ri­ve­ra, un aban­don comme un évé­ne­ment ex­tra-spor­tif ! * Face à lui, les listes de chal­len­gers est longue et s’est même ral­lon­gée après le Gi­ro ! En fa­vo­ris ***** avec Froome, on est obli­gé de pla­cer un vain­queur des trois grands tours (Ni­ba­li) et un double vain­queur (Quin­ta­na). À eux deux, ils pèsent 28 par­ti­ci­pa­tions en GT et 6 vic­toires ! Une expérience in­com­pa­rable, même s’ils n’ont rien ga­gné de­puis 2016. Juste der­rière, la liste est en­core longue d’outsiders de choix ou de cou­reurs qui peuvent créer une grosse sur­prise. Au pre­mier rang, on place Romain Bar­det, de plus en plus proche du sacre. Tous les in­gré­dients sont en place dont une équipe tip-top. S’il ar­rive à An­ne­cy sans sou­ci, il peut es­pé­rer. À ses cô­tés, ci­tons quatre cou­reurs ! Tom Du­mou­lin, après un Gi­ro que l’on peut qua­li­fier de dé­ce­vant mal­gré une… 2e place, a dé­ci­dé de mo­di­fier son ca­len­drier. A-t-il rai­son ? Il vise les deux chro­nos, mais après, im­pos­sible de sa­voir dans quel état phy­sique il se­ra. Ri­chie Porte, éter­nel fa­vo­ri de 33 ans, vient de rem- por­ter le Tour de Suisse. Est-ce suf­fi­sant pour af­fir­mer comme il nous l’avait dit l’an pas­sé à pa­reille époque « oui, je peux ga­gner le Tour cette an­née » ? La course dé­ci­de­ra. Dan Mar­tin a deux ans de moins que lui, mais se rap­proche lui aus­si du po­dium. Tou­jours plus à l’aise sans faire de bruit, il pour­rait être la sur­prise 2018. Dans ce groupe aus­si, on peut pla­cer Ge­raint Tho­mas, vain­queur du Dau­phi­né et dont on se dit qu’il se­ra un plan B cré­dible si Froome… Si Froome n’est pas au ni­veau du Gi­ro et de ses pré­cé­dents grands tours, pour­quoi pas mettre une pièce en­fin sur Fu­gl­sang, Jun­gels, Lan­da, Mol­le­ma, Roglic, Uran,val­verde,yates ou Zakarin. Un homme res­sort du lot, 2e en 2017, Ri­go’ Uran. Sa fa­çon de faire l’an pas­sé n’a pas plu, même si elle a été ef­fi­cace. Les ré­ponses de Char­ly We­ge­lius, son DS, ne sont pas en­cou­ra­geantes. Ne l’écar­tons pas. La ba­garre pour ce 105e titre est in­dé­cise. Seule cer­ti­tude, un cou­reur ne pren­dra le maillot jaune le 6e soir pour le gar­der jus­qu’à Pa­ris. * ASO avait adres­sé à Sky un cour­rier pour lui in­ter­dire d'ali­gner son cou­reur. L'équipe avait fait ap­pel au­près du CNOSF. Fi­na­le­ment, L’UCI, en ac­cord avec L’AMA, a blan­chi l’an­glais, au­to­ri­sé par ASO à prendre le dé­part.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.