LE S FRAN­ÇAIS EN CLAIR-OBSCUR

Planète Cyclisme - - TOUR DE FRANCE -

Deux maillots dis­tinc­tifs sur le podium aux Champs-ély­sées pour le clan fran­çais, ce n'est pas neutre na­tu­rel­le­ment. Ju­lian Alaphilippe a suc­cé­dé à War­ren Bar­guil au titre de meilleur grim­peur et Pierre La­tour est le meilleur jeune avec le maillot blanc de­vant une fu­ture top star du World­tour, Egan Bernal. Mais at­ten­tion, car le Colombien est un ba­by ri­der de 21 ans, quand La­tour, le big bro­ther, fê­te­ra ses 25 ans en oc­tobre. Et Bernal n'a ja­mais joué pour être le meilleur jeune de ce Tour. Il avait d'autres chats à fouet­ter-voire à re­mor­quer-chez Te amS­ky. On ou­blie­ra sans doute La tour-on es­père se trom­per-quand Bernal se­ra cer­tai­ne­ment en pos­ter dans les ma­ga­zines spé­cia­li­sés d'ici deux ou trois ans. On a bien ai­mé le ca­rac­tère of­fen­sif des Fran­çais sur ce Tour de France à l' image du jeune Fa­bienG­rell ier, qui,p our­son pre­mier Grand Tour,ob te­nait le prix de la com­ba­ti­vi­té lors de la8eé tape. Mais les sept fran­çais qui ont eu cette dis­tinc­tion ont ra­flé cette dis­tinc­tion au cours des 9 pre­mières étapes. Quand le Tour est ar­ri­vé dans le dur, les Fran­çais ont été moins sai­gnant s pour ne pas dire ab­sents. Ro­main Bar­det est des­cen­du à la 6e place au gé­né­ral et, en l'ab­sence de Thi­baut Pi­not, c'est un dé­sert pour jouer dans la cour des grands. La seule cer­ti­tude dé­sor­mais est de clas­ser Ju­lian Alaphilippe de ma­nière in­con­tes­table par­mi les cou­reurs de classe mon­diale. Ses 2 vic­toires d'étapes et son maillot à pois l'ont pro­pul­sé cet été dans une nou­velle di­men­sion. Il est dé­sor­mais un des meilleurs pun­cheurs mon­diaux, la classe tous risques sur les courses d'un jour. Un ca­deau en or pour le cyclisme tri­co­lore.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.