Spé­cial trans­ferts Richie Porte, nou­veau chal­lenge chez Trek.

Planète Cyclisme - - ÉDITO - SOMMAIRE -

À 33 ans, le cou­reur aus­tra­lien de la BMC va chan­ger d’équipe dès les pro­chains stages d’avant­sai­son. Au-re­voir BMC, bon­jour Trek-segafredo ! S’il n’a pas vou­lu at­tendre les né­go­cia­tions de Jim Ocho­wicz au­tour de l’équipe amé­ri­ca­no-suisse, il a choi­si une équipe or­phe­line de son an­cien lea­der et jeune re­trai­té, vain­queur des trois grands tours, Al­ber­to Con­ta­dor ! Un sa­cré dé­fi qui pose ques­tion.

C’est un des trans­ferts forts de l’in­ter­sai­son. Richie Porte a dé­ci­dé de quit­ter au prin­temps l’équipe BMC, alors sans re­pre­neur, alors qu’un gar­çon comme Greg van Aver­maet a main­te­nu sa confiance au staff jusque très tard dans la sai­son. Et si le Belge cour­ra sous les cou­leurs de la CCC Spran­di, re­pre­neur de l’équipe avec Jim Ocho­wicz en 2019, l’aus­tra­lien a si­gné pour deux sai­sons au sein d’une autre grosse équipe amé­ri­caine du pe­lo­ton WorldTour, la Trek-segafredo ! Le pe­tit cou­reur de Lau­ces­ton va connaître la 4e équipe seu­le­ment de sa car­rière Pro­tour en­ta­mée chez Saxo Bank en 2010 ! 10 ans plus tard, après deux ex­pér iences en Eu­rope ( chez Saxo Bank et Sky), il va res­ter aux États- Unis. Après le BMC Ra­cing Team, di­rec­tion TrekSe­ga­fre­do, l’équipe de Lu­ca Guer­ci­le­na, qui a re­cru­té fort cette an­née, mais vient aus­si de perdre avec fra­cas deux de ses di­rec­teurs spor­tifs my­thiques en désac­cord avec Guer­ci­le­na, Dirk De­mol et Alain Gal­lo­pin. Ça bouge chez les Amé­ri­cains. Der­rière le re­cru­te­ment du cou­reur et avant de re­ve­nir sur son simple nom, c’est sur­tout un gar­çon de ce ca­libre, quel qu’il soit, après le­quel cou­rait le ma­na­ger ita­lien de­puis l’an­nonce du dé­part d’al­ber­to Con­ta­dor en 2017. « Richie Porte peut prendre la voie tra­cée par Al­ber­to. C’est un cou­reur re­mar­quable qui a mon­tré ses ca­pa­ci­tés. Je suis confiant dans le fait qu’il puis­sance en­core ob­te­nir de grands ré­sul­tats pour les deux pro­chaines sai­sons. » L’aus­tra­lien, c’est ce genre de cou­reur- lea­der qui en­traîne un groupe avec lui et tout un staff, à l’image du Pis­to­le­ro : « Il a une énorme ex­pé­rience et tout le lea­der­ship » re­prend Guer­ci­le­na. « Il en fe­ra pro­fi­ter tous nos jeunes cou­reurs, mais aus­si l’en­semble de l’équipe. Je suis sûr qu’il va se sen­tir très bien dans ce groupe que nous avons construit pour l’an pro­chain. Nous sommes tous ex­ci­tés à l’idée qu’il nous re­joigne. »

Trek-segafredo ap­proche Yates et Tho­mas, Porte dit ok

Après s’être in­té­res­sé no­tam­ment de ma­nière plus ou plus pous­sée à Si­mon Yates et Ge­raint Tho­mas, l’équipe Trek- Segafredo s’est tour­née vers un gar­çon “li­bé­ré” par son équipe et en re­cherche d’un nou­veau souffle dans sa carr ière en même temps qu’un nou­veau chal­lenge. Richie nous l’ex­plique : « Je suis ra­vi de re­joindre Trek-segafredo. J’ai con­nu du bon temps chez BMC pen­dant trois sai­sons. Je tiens à re­mer­cier le staff et toute l’équipe. Mais je me sens prêt à af­fron­ter un nou­veau chal­lenge. » Outre la si­tua­tion contrac­tuelle de l’équipe dont on connaît le contexte, la pé­riode de Richie chez BMC a aus­si été mar­quée par deux aban­dons spec­ta­cu­laires lors du Tour de France, qui l’ont for­te­ment tou­ché. Il n’en parle plus, comme si c’était une affaire clas­sée et qu’il pré­fé­rait se tour­ner vers l’ave­nir : « Je vais me concen­trer sur plus de courses l’an pro­chain que je ne fai­sais chez BMC. Le Tour se­ra un ob­jec­tif énorme. Je suis ex­ci­té d’y re­ve­nir avec une très grosse équipe à mon ser­vice. Mais il y au­ra aus­si des courses d’une se­maine comme celles que j’ai dé­jà rem­por­tées et celles que je n’ai ja­mais cou­rues. Un nou­veau cha­pitre s’ouvre dans ma car­rière. Je suis ex­ci­té à l’idée de l’ou­vrir. J’ai du mal à pa­tien­ter jus­qu’au pre­mier stage. » Mo­ti­vé, ex­ci­té et me­su­ré, l’aus­tra­lien sait trop les épreuves qu’il a en­du­rées de­puis trois ans pour s’em­por­ter aus­si. Alors qu’il au­ra 34 ans en jan­vier, Richie sait aus­si le contexte dans le­quel il ar r ive et l’at­tente qu’il sus­cite. Or­phe­line d’al­ber­to Con­ta­dor de­puis un an, Trek cher­chait un rem­pla­çant digne du vain­queur des trois grands tours, pun­cheur et at­ta­quant à sou­hait. Si Bauke Mol­le­ma a as­su­ré la tran­si­tion, et si Trek-segafredo a es­suyé les re­fus des deux Bri­tan­niques, Richie est un cou­reur d’un autre ca­libre que le Néer­lan­dais, mais qui sus­cite quelques in­ter ro­ga­tions. Son âge, ses bles­sures et cer­tains faits de courses ré­cents peuvent f aire dou­ter du bon sens de ce re­cru­te­ment. À 34 ans bien­tôt (Mol­le­ma en au­ra 32 en fin de sai­son), l’âge peut être un pre­mier sou­ci. Richie au­ra- t- il les jambes face aux jeunes stars mon­tantes du pe­lo­ton des Grand Tour ? Autre ques­tion­ne­ment, le phy­sique et les consé­quences de ses aban­dons sur le Tour. Quand le cou­reur ap­porte son sou­rire en in­ter­view, ne gam­ber­ge­ra-til pas en­core au dé­part du Tour 2019 ? Très mar­qué par ses ac­ci­dents de par­cours, il avait au­tant per­du dans sa tête par le f ait d’échouer dans son ob­jec­tif d’at­teindre le po­dium du Tour à des mo­ments où il ne pa­rais­sait ja­mais aus­si bien pré­pa­ré dans sa carr ière. Der­nière pro­blé­ma­tique, le style du cou­reur. Si Richie est un at­ta­quant, il n’a pas l’étoffe - ni le pal­ma­rès - d’al­ber­to, qu’il de­vra faire ou­blier. Si Lu­ca Guer­ci­le­na ne lui de­man­de­ra pas de faire du Con­ta­dor, il de­man­de­ra à Porte de réus­sir des per­for­mances au­tant à la hau­teur du ta­lent du cou­reur que des at­tentes et des es­poirs suite à son en­ga­ge­ment. Porte chez Trek-segafredo, c’est un pa­ri à bien des égards pour les deux par­ties. Ga­gnant, per­dant, sans ef­fet ? Les pre­miers stages confir me­ront les idées sur l’in­té­gra­tion du cou­reur. Le Tour Down Un­der, à do­mi­cile, ga­gné en 2017 et ter­mi­né à la 2e place en 2015, 2016, 2018, ap­por­te­ra un pre­mier élé­ment de ré­ponse.

Sur le Tour 2017, Richie Porte à la ba­garre avec Al­ber­to Con­ta­dor et Ra­fal Maj­ka entre Ver­viers et Longwy.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.