Par La Ré­dac­tion

Planète Cyclisme - - ÉDITO-SOMMAIRE -

Quand je vois ar­ri­ver à la ré­dac’ le Livre d'or de la sai­son. C'est plus fort que moi, mais je suis dé­jà nos­tal­gique. - Prends un mou­choir mec ! Ou alors, tu te dis que tu pré­pares la sai­son 2019 avec les par­cours du Tour de France et du Giro qui sont tom­bés. Moi, je me pro­jette sur le next et ça va mieux. - Mouais ! J'ai quand même un coup de moins bien. Il fau­dra at­tendre Tir­re­no et Pa­ris-nice en mars avant de faire mon­ter un peu d'adré­na­line. - Oh ! On a ter­mi­né sur un ex­ploit avec Pi­not qui a rem­por­té le Tour de Lom­bar­die ! - C'est le sum­mum de l'an­née cô­té fran­çais ! Au­cun doute là-des­sus. Il l'a fait à la pé­dale face à Ni­ba­li. Rien que ça, c'est bel­lis­si­mo. - Dé­goû­té ! Ni­ba­li est par­ti en va­cances à Zan­zi­bar. - On au­ra quand même at­ten­du 21 ans avant de le rem­por­ter ce fu­cking Lom­bar­die ! Il faut être pa­tient avec les Fran­çais. - Toi qui di­sait que les stars fran­çaises n'étaient pas des killers dans les grands ren­dez-vous. Pi­not a dé­mon­tré le contraire en rem­por­tant 2 courses d'un jour en une se­maine en Ita­lie ! - Mea-culpa avec Pi­not. Mais on l'at­tend main­te­nant sur le Tour de France 2019. Il est taillé pour lui avec 3 ar­ri­vées à plus de 2.000 mètres. Il de­vrait s'écla­ter. - Trois se­maines en France, tu vois le cirque au­tour de Pi­not ! - Je sais sur­tout qu'il flippe dès que son nom fait la Une de la Ga­zette de Mont­lu­çon ! - Ar­rête ! Il a chan­gé. - Je te rap­pelle que trois Brits ont rem­por­té les 3 Grand Tour cette an­née. - In­sup­por­table d'ailleurs. Les Brits n'avaient ja­mais rem­por­té un Grand Tour avant Wig­gins en 2012 et cette an­née, c'est pud­ding + pud­ding + pud­ding. In­di­geste. - Je pré­fère tes “Stran­gers in the Light” avec Dumoulin, Ro­glic,valverde, Ber­nal, Mas, Lo­pez. Fran­che­ment, le Néer­lan­dais joue gros en 2019 s'il re­vient sur le Tour. - Quoi d'autres à lire avant de par­tir sur les trai­ning camps ? - Une his­toire de potes ! Tho­mas de Gendt et Tim Wellens d'un cô­té, Lar­ry Warbasse et Co­nor Dunne de l'autre. Les mecs ont fait un road trip de plus de 1.000 km comme des cy­clos avec 22 kg de ba­gages, des cartes et la bous­sole. - Une sorte de “Guide du Rou­tard” ver­sion vé­lo. - Ouais, ou du Jack Ke­rouac, sans les acides, dans une autre sé­rie du bou­quin “Sur la route”. - Les mecs sont re­ve­nus avec un pa­quet de sou­ve­nirs. Je suis convain­cu qu'ils ont dé­sor­mais une autre per­cep­tion de leur mé­tier. - Va sa­voir. En tout cas, ils aiment leur job de cou­reur cy­cliste pour faire un tel trip. De Gendt a une femme et des en­fants par exemple. Mais, il a mon­tré qu'il pou­vait en­core ral­lon­ger sa route à l'is­sue de la sai­son et vivre une ex­pé­rience avec un co­équi­pier. C'est fort. - Je connais un peu Wellens. C'est un mec qui a des vraies va­leurs. Je ne suis pas sur­pris de le voir par­tir de cette ma­nière avec de Gendt. - Bon, en piste pour 2019 ! - En par­lant de piste ! Tu vas voir les bo­lides qui étaient à Saint-quen­ti­nen-yve­lines en Coupe du monde dans ce mag. - On parle de nou­velles stars chez les Bleus en Sprint… - Je te laisse dé­cou­vrir. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.