La­tour, Roux, Mo­lard, La­porte, French cor­ner

Planète Cyclisme - - ÉDITO-SOMMAIRE -

Dans une sai­son au cours de la­quelle les cou­reurs fran­çais au­ront été très sou­vent vus à leur avan­tage, nous avons res­sor­ti quatre gar­çons dans le vent. Jeunes et vieux, ils nous ont fait plai­sir en 2018, ont pro­gres­sé et confir­mé dans un cy­clisme fran­çais qu’on aime. Ex­pli­ca­tions. MO­LARD CONFIRME POUR GROU­PA­MA-FDJ

Quelle sai­son pour l’ar­ri­vée de Grou­pa­ma en ren­fort de la FDJ pour le spon­so­ring du team. Dites 33, 33 suc­cès. Si on en dé­nombre 8 en World­Tour, le sacre de Pi­not au Lom­bar­die est le top de la sai­son. Et alors que ses étapes sur la Vuel­ta ont mar­qué comme un sou­la­ge­ment et une ré­com­pense un mois avant le triomphe lom­bard, la per­for­mance de Ru­dy Mo­lard sur le 3e Grand Tour 2018 a son­né la ré­volte du team sur les courses de trois se­maines. Dé­çue après le Giro in­ache­vé de Pi­not et quelque peu sou­la­gée après la 1re vic­toire de Dé­mare sur le Tour, Grou­pa­ma-fdj a rayon­né sur la Vuel­ta. Son grim­peur de 29 ans y est pour beau­coup. Sa prise de po­si­tion au clas­se­ment gé­né­ral le 5e soir à Ro­que­tas de Mar a ré­veillé une équipe fa­ti­guée par son dé­but de course. À la ba­garre du­rant quatre jours pour gar­der le maillot rouge, Mo­lard et ses co­équi­piers ont se­coué une équipe qui a re­joint Ma­drid avec deux vic­toires pour Pi­not no­tam­ment. Ré­com­pen­sé lo­gi­que­ment aus­si par une sé­lec­tion en Bleu à Inns­bruck, le cou­reur for­mé chez Co­fi­dis avait en­ta­mé sa sai­son par un suc­cès sur Pa­ris-nice avant une belle cam­pagne sur les Ar­den­naises. 15e de la Vuel­ta, Ru­dy a jus­ti­fié son trans­fert en 2017, une an­née sans vic­toire mais avec une 8e place sur la Flèche Wal­lonne et une 17e à Liège ! L’an­née de ses 30 ans, Mo­lard se­ra cer­tai­ne­ment at­ten­du comme une pièce im­por­tante du puzzle d’une équipe boos­tée par les suc­cès de Pi­not, les per­for­mances de lea­ders qui confirment et l’ar­ri­vée de Grou­pa­ma ! • Bi­lan 2018 : 1 vic­toire • Une perf’ : 4 jours lea­der de la Vuel­ta

ROUX, LA MA­TU­RI­TÉ

Il est par­fois des vic­toires qui font un peu plus en­core plai­sir que d’autres. Quand est ar­ri­vé le sprint fi­nal du Cham­pion­nat de France à 4 entre Roux, Alaphilippe, La­tour et Tur­gis, on a bien pen­sé que Ju­lian pour­rait s’im­po­ser ou que La­tour pou­vait faire le dou­blé chro­no-course en ligne. Mais au bi­lan, le suc­cès de d’an­tho­ny Roux a fait plai­sir tout au­tant. À 31 ans, ce 16e suc­cès est non seule­ment le plus beau de son pal­ma­rès pro, mais sur­tout ce­lui de la ma­tu­ri­té. Par­mi les bons sol­dats ou plu­tôt lieu­te­nants de l’équipe FDJ de­puis ses dé­buts pros en 2008 avec Jé­ré­my Roy et Mat­thieu La­da­gnous, An­tho­ny a tou­jours ser­vi l’équipe avant de pen­ser à lui. En toute mo­des­tie, mais pas sans am­bi­tion, il a su ser­vir les autres avant tout. Vic­to­rieux sur la Vuel­ta en 2009 et au Tour de Bur­gos en 2013, il a le­vé trois fois les bras en 2018, sur la route d’oc­ci­ta­nie et au Tour du Li­mou­sin, alors que la Cla­si­ca San Se­bas­tian l’a vu mon­ter sur la 3e marche du po­dium der­rière le duo Alaphilippe et Mol­le­ma et de­vant au sprint des gar­çons comme van Aver­maet, Uran, Ge­sink ou Krui­js­wijk. Belle sai­son pour An­tho­ny qui ai­me­rait de­ve­nir dé­sor­mais un vain­queur d’étape sur les trois Grand Tour. Le pe­lo­ton est pré­ve­nu. Dou­ble­ra-t-il Tour-vuel­ta en 2019, après avoir dé­jà ga­gné sur le Giro ? Le dé­fi est lan­cé et lui mo­ti­vé. • Bi­lan 2018 : 3 vic­toires • Une perf’ : Cham­pion de France en ligne LA­TOUR, LA PIERRE MAN­QUANTE Avec 15 suc­cès, ag2r La Mon­diale n’a pas réus­si une grosse sai­son d’un point de vue comp­table, in­té­res­sante et mar­quante spor­ti­ve­ment mais moins pro­li­fique qu’en 2014 (17 vic­toires) ou 2015 (23). Si Alexandre Ge­niez et To­ny Gal­lo­pin ont ga­gné sur la Vuel­ta (Nae­sen a ap­por­té la 3e vic­toire WT à Plouay), elle a en re­vanche rap­por­té un maillot dis­tinc­tif du Tour de France, trois ans après le titre de su­per­com­ba­tif de Bar­det (2015) et quatre après son suc­cès par équipe (2014). Pierre La­tour, cham­pion de France du chro­no un mois avant, a rap­por­té à la France son 8e maillot blanc de meilleur jeune de­puis 1975. À 25 ans, Pierre s’ins­talle dans la hié­rar­chie des cou­reurs de l’équipe avec des perfs de haut ni­veau comme sa 3e place en Ca­ta­logne, sa 8e en Ro­man­die et sa 7e au Dau­phi­né. Pas en­core as­sez “lea­der” dans sa tête, il pense d’abord à af­fir­mer sa po­si­tion et son rôle de “der­nier homme” au­près de Ro­main Bar­det. Mais à force, il ar­ri­ve­ra un jour où Vincent La­ve­nu et son staff de­vront lui don­ner un rôle de lea­der sur un Giro ou une Vuel­ta pour voir jus­qu’où il peut al­ler. Avec son ami Ro­main pour sa 2e par­ti­ci­pa­tion sur le Tour, il est al­lé jus­qu’à un maillot blanc et une 13e place au gé­né­ral à Pa­ris ! Et s’il de­ve­nait à terme le lea­der bis de l’équipe sur les courses par étape ?… • Bi­lan 2018 : 1 vic­toire • Une perf’ : Meilleur jeune du Tour de France

LA­PORTE POUSSE BOUHANNI ET RE­LÈVE LA CO­FI­DIS

Cé­dric Vas­seur a le sou­rire après être pas­sé par tous les états pour sa pre­mière sai­son comme ma­na­ger : « Je me dois de ti­rer un grand coup de cha­peau à tout le groupe, à ma di­rec­tion spor­tive et au staff. Tout le monde ne s’est pas mon­tré avare de ses ef­forts pour ar­ri­ver à ce ma­gni­fique bi­lan de cette fin de sai­son. » Bi­lan so­lide et pro­met­teur. 22 vic­toires (3e meilleur bi­lan de l’his­toire après 2001 (24) et 2010 (23)), tout n’a pas été rose en 2018. Bouhanni ex­clu de la sé­lec­tion du Tour, en co­lère et s’an­non­çant sur le dé­part, Co­fi­dis fait la fête 4 mois plus tard. Le suc­cès de Na­cer sur la Vuel­ta y est un peu pour quelque chose, mais d’autres ré­sul­tats sur­tout ra­vissent le pa­tron. Hu­go Hof­stet­ter a rap­por­té une nou­velle Coupe de France à la mai­son, la 7e, et il contri­bue à l’avè­ne­ment de Ch­ris­tophe La­porte comme sprin­teur n°1. Pro­lon­gé jus­qu’en 2021, il af­firme ses qua­li­tés aux dé­pends de Bouhanni qui ho­no­re­ra sa der­nière an­née de contrat en 2019. Une prise de po­si­tion claire de la part de Vas­seur qui a ap­pré­cié ses 6 suc­cès à Bes­sèges, au Tour la Pro­vence, au Tro-bro Léon et sur les Tour de Bel­gique et du Luxem­bourg, au­tant que sa 2e place à Pau sur le Tour der­rière Dé­mare et ses 5e à Fon­te­nay-le-comte, Chartres et sur les Champs. Avec 8 suc­cès pros de­puis 2015, il pro­gresse an­née après an­née. Son chan­ge­ment de sta­tut va don­ner un coup de fouet à sa car­rière. • Bi­lan 2018 : 6 vic­toires • Une perf’ : 1re étape du Tour du Luxem­bourg

WORLD­TOUR 2018, FRENCH TOUCH LA

50 cou­reurs fran­çais ont par­ti­ci­pé à la sai­son 2018 avec un maillot d’équipe World­tour sur le dos : 23 chez ag2r La Mon­diale, 21 chez Grou­pa­ma-fdj et 6 cu­mu­lés chez Edu­ca­tion First-dra­pac (Rol­land), Quick•step Floors (Alaphilippe, Ca­va­gna, Sé­né­chal), Sky (Elis­sonde) et Trek-se­ga­fre­do (Ber­nard). En­fin, 19 d’entre-eux ont rem­por­té au moins une course pour 50 suc­cès au to­tal, dont 16 en World­tour. Voi­ci notre po­dium fran­çais com­plet et très in­té­res­sant… 1. Ju­lien Alaphilippe (QST) : 12 vic­toires (7 WT l 2 HC l 3 Classe 1) 2. Ar­naud Dé­mare (GFC) : 9 vic­toires (3 WT l 6 Classe 1) 3. Thi­baut Pi­not (GFC) : 5 vic­toires (3 WT l 2 HC) . Marc Sar­reau (GFC) : 5 vic­toires (1 HC l 4 Classe 1)…

s rt o Sp e- ss re P J, D F a- m pa u ro G

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.