Mas, Lo­pez, Ber­nal, la carte jeune

Planète Cyclisme - - STARS -

Par­mi les cen­taines de courses au ca­len­drier 2018, qu’elles soient World­tour, Hors Ca­té­go­rie ou classe 1, de nom­breuses épreuves ont été plus sous le feu de l’ac­tua­li­té que d’autres pour des vic­toires ou des dé­faites, des belles places comme de simples pres­ta­tions. Dans un pe­lo­ton qui ra­jeu­nit, trois gar­çons ont brillé par mo­ments prou­vant que le re­nou­vel­le­ment des gé­né­ra­tions se fe­ra avec eux. Chez les Quick•step Floors, la 2e place du jeune grim­peur de 23 ans En­ric Mas en fin de sai­son sur la Vuel­ta a au­tant ra­vi les fans du Wolf­pack que son staff et Pa­trick Le­fé­vère, son ma­na­ger gé­né­ral. Dans une équipe de loups qui per­forment, ses ré­sul­tats en grands tours (pour sa 2e Vuel­ta) sont ré­con­for­tants et pleins de pro­messes pour l’équipe qui a per­du Ga­vi­ria et Schach­mann à l’in­ter­sai­son, mais a su re­te­nir ses autres jeunes stars, dont le meilleur jeune en Es­pagne, meilleur jeune dé­jà et 4e du der­nier Tour de Suisse éga­le­ment. Chez As­ta­na, outre les suc­cès de Val­gren sur le Het Nieuws­blad et l’am­stel Gold Race ou de Fraile et Cort Niel­sen sur le Tour de France, on re­tient les per­for­mances de Mi­guel An­gel Lo­pez. Vic­to­rieux à Oman, au Tour des Alpes et sur le Tour de Bur­gos, la pé­pite co­lom­bienne a ter­mi­né à la 3e place de la Vuel­ta der­rière… Mas et Si­mon Yates. Sous contrat pour en­core deux sai­sons chez As­ta­na après avoir pro­lon­gé l’hi­ver der­nier, Lo­pez confirme son ta­lent mon­tré cres- cen­do de­puis 2015 au sein de l’équipe ka­zakh. Un ta­lent mas­qué au dé­part par la pré­sence de Ni­ba­li et Aru, mais au grand jour dé­sor­mais avec un sta­tut de lea­der dans une équipe pro­met­teuse, qui change et se met aux pe­tits soins pour son jeune lea­der. Lui n’a pas en­core le sta­tut de lea­der, mais Egan Ber­nal ne de­vrait pas tar­der à l’ob­te­nir chez Sky. Dé­jà, Ni­co Por­tal parle de trois cou­reurs à pro­té­ger sur le Tour 2019 et sur­tout, il ne sait pas qui éri­ger en lea­der. Si on se doute bien que ce ne se­ra pas lui, Egan, avec qui nous avons fait connais­sance dans notre nu­mé­ro d‘avant-tour de France, sort d’une sai­son bien plus qu’ho­no­rable. À la hau­teur de l’at­tente de son staff ! Grande… Vain­queur en Ca­li­for­nie, en Ro­man­die et en Co­lom­bie, il a été d’une grande aide pour ses deux lea­ders sur les routes du Tour pour ses grands dé­buts. Le fa­meux der­nier homme, à l’image de Pierre La­tour chez ag2r La Mon­diale, c’était lui dans l’équipe la plus puis­sante du monde ! Res­pect. Et ce n’est que le dé­but. Pour ces trois so­lides gaillards de la gé­né­ra­tion maillot blanc, comme bien d’autres, 2018 a été l’an­née de la ré­vé­la­tion, de l’éclo­sion… ou dé­jà de la confir­ma­tion. 2019 pour­rait être celle du bou­le­ver­se­ment. Les jeunes qui poussent les vieux, c’est l’his­toire d’un cy­clisme en per­pé­tuel mou­ve­ment. C’est l’his­toire de Mas, Lo­pez, Ber­nal et de bien d’autres à la ba­garre avec les Dumoulin, Ro­glic ou Valverde !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.