Vu du gar­dien

Planète Foot - - TECHNIQUE -

Ce n'est pas la sé­quence pré­fé­rée des gar­diens de but et même si cer­tains ex­cellent dans les sor­ties aé­riennes, ils re­doutent tous l'ins­tant C, ce­lui du cor­ner. Elie Baup pré­cise : « Les grands ga­ba­rits montent tou­jours. Ce sont des dan­gers pour les gar­diens et de très bons joueurs de tête qui s'or­ga­nisent aus­si pour le per­tur­ber. Avec des courses croi­sées, des courses de di­ver­sion. C'est com­pli­qué parce que le por­tier a la vi­sion bou­chée et parce qu'il peut être blo­qué pour in­ter­ve­nir. Et puis, il ne peut pas an­ti­ci­per ! Il faut être très fort sur ses ap­puis, c'est la dé­tente sèche qui parle, il n'y a pas beau­coup de prise d'élan car il y a du monde par­tout dans la sur­face. » Sou­vent, les gar­diens placent un joueur au pre­mier po­teau, voire un à chaque po­teau. C'est un ren­fort de plus sur la ligne mais un (ou deux) joueurs de moins au mar­quage. Sou­vent, aus­si, l'avant-centre re­des­cend pour se pla­cer à l'en­trée des six mètres cin­quante. Edin­son Ca­va­ni ou Oli­vier Gi­roud en sont les deux plus beaux sym­boles, An­dré-Pierre Gi­gnac était cou­tu­mier du fait aus­si à Mar­seille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.