Ju­lien Da­rui-Bru­no Mar­ti­ni

IN­TER­NA­TIO­NAL DE 1987 À 1996

Planète Foot - - ÉDITO -

Au pays des gar­diens, sou­vent peu­plé de fo­lie et d'ins­tinct, il était la sa­gesse per­son­ni­fiée. Une fa­çon bien à lui de voir les choses. Une phi­lo­so­phie. Un car­té­sien. Convo­qué à 76 re­prises en équipe de France mais seule­ment 31 sé­lec­tions au comp­teur, Mar­ti­ni a su at­tendre son heure. Le lien entre Joël Bats et Ber­nard La­ma chez les Bleus, c'est lui. Il a éga­le­ment été le gar­dien du temple à l'Eu­ro 1992, que les Fran­çais avaient abor­dé avec le plein de confiance mais qui se sol­de­ra par une éli­mi­na­tion dès le pre­mier tour, mal­gré un im­pres­sion­nant grand che­lem lors de la phase de qua­li­fi­ca­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.