JU­LIEN DA­RUI

IN­TER­NA­TIO­NAL DE 1939 À 1951

Planète Foot - - HALL OF FAME -

Vingt-cinq sé­lec­tions seule­ment, mais une em­preinte de géant lais­sée par ce pe­tit bout d'homme. Lui, c'était un re­belle. L'un des plus pe­tits gar­diens de l'his­toire de l'équipe de France (1,69 m, sans les gants), l'un des plus spec­ta­cu­laires aus­si. Un ré­vo­lu­tion­naire de la taille de Lio­nel Mes­si qui a fait black­bou­ler tous les codes. À une époque où le gar­dien pas­sait son temps à gri­bouiller sa ligne de but avec ses cram­pons, il fut le pre­mier à voir plus loin que ses la­cets et à pen­ser à oc­cu­per l'in­té­gra­li­té de la sur­face de ré­pa­ra­tion. Qu'il a fait sienne. Les dix-huit mètres, c'était son ter­ri­toire. C'était sur­tout, mal­gré sa taille de puce, un roi dans les airs, do­té d'une dé­tente phé­no­mé­nale. Da­rui sort, vient cueillir les bal­lons de­vant les têtes des joueurs ad­verses. Il de­vient un dé­fen­seur sup­plé­men­taire dans la ligne des ar­rières. Ju­lien Da­rui, c'est le pre­mier goal vo­lant de l'his­toire.

31 sé­lec­tions dont la pre­mière le 12 août 1987 à Ber­lin (Al­le­magne), RFA-France 2-1. Alors qu'il était le gar­dien de l'équipe de France A, Bru­no est al­lé jouer la fi­nale re­tour de l'Eu­ro Es­poirs en rem­pla­ce­ment de Claude Bar­ra­bé, sus­pen­du. Une dé­ro­ga­tion spé­ciale avait été ac­cor­dée par l'UE­FA pour lui per­mettre de par­ti­ci­per à la ren­contre (ré­ser­vée aux joueurs de moins de 23 ans). Ré­sul­tat : 3-0 avec un Bru­no Mar­ti­ni en feu dans les cages. Cham­pion d'Eu­rope Es­poirs ! 25 sé­lec­tions dont la pre­mière le 16 mars 1939 au Parc des Princes, France-Hon­grie 2-2

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.