RO­GER PIAN­TO­NI

IN­TER­NA­TIO­NAL DE 1952 À 1961

Planète Foot - - HALL OF FAME -

Le bon Ro­ger nous a quit­tés en mai der­nier. Ce Lor­rain de nais­sance qui a es­sen­tiel­le­ment ef­fec­tué sa car­rière à Nan­cy puis au Stade de Reims, avant de re­joindre les rangs de Nice, lais­se­ra le sou­ve­nir, sur les ar­chives en noir et blanc, d'un joueur clas­sieux. “Bout d'chou”, comme on le sur­nom­mait, en­tame sa car­rière en équipe de France à 21 ans au dé­but des an­nées 50. Et s'il manque la Coupe du monde 54 pour cause de bles­sure, il est bien de la fies­ta de 1958 où les hé­ros s'ap­pellent Ko­pa et Fon­taine, aux­quels il est in­dis­so­ciable dans la réus­site in­at­ten­due des Fran­çais lors de cette fa­meuse cam­pagne de Suède avec les quatre buts qu'il ins­crit plus les quelques of­frandes en guise de su­cre­rie qu'il dis­tri­bue. Un sa­cré bon joueur qui dit stop à la sé­lec­tion en 1961 après moult ser­vices ren­dus.

Lors de la cam­pagne de Suède 58, l'in­dis­so­ciable trio de feu qu'il forme avec Fon­taine et Ko­pa dé­vaste tout sur son pas­sage et se ré­vèle à la face du monde. Ces trois-là s'en­tendent comme lar­rons en foire et font sau­ter toutes les dé­fenses qui se pré­sentent de­vant eux dans la joie et la bonne hu­meur. Aux yeux du co­mi­té de sé­lec­tion, ils sont in­tou­chables. Pour­tant, Ro­ger va man­quer le der­nier round de cette épo­pée in­ou­bliable : le match pour la troi­sième place contre l'Al­le­magne (rem­por­té par les Tri­co­lores 6-3). À ce­la, une rai­son très mé­di­cale : juste avant la ren­contre, il a dû se faire opé­rer d'ur­gence de l'ap­pen­di­cite. Ce jour­là, c'est Yvon Douis qui l'a rem­pla­cé sur le ter­rain.

37 sé­lec­tions (18 buts) dont la pre­mière le 16 no­vembre 1952 à Du­blin (Ir­lande), Ir­lande-France 1-1.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.