MOI, UN MEC !?

Playboy (France) - - Le Point De Vue Du Playboy - Par Jean Pri­vé

SUR LES PO­DIUMS ET DANS LA RUE, SE DÉ­FI­NIR SANS GENRE EST LE NOU­VEAU DADA. ANA­LYSE D’UN PHÉ­NO­MÈNE DE SO­CIÉ­TÉ.

Le troi­sième sexe n’a pas at­ten­du l’élec­tion de Trump pour exis­ter : au vième siècle av J-C, dans la Grèce an­tique, la poé­tesse Sap­pho se pro­dui­sait sur l’île de Les­bos de­vant une cour d’hommes émas­cu­lés se fai­sant pas­ser pour des femmes. En inde, au xixe siècle, les hi­j­ras se ré­vèlent sous l’em­prise de l’em­pire bri­tan­nique. Les hi­j­ras? Des hommes émas­cu­lés du­rant l’en­fance pour trans­cen­der les dis­tinc­tions de genre. Au­jourd’hui, ils sont un mil­lion. Ja­mais deux sans trois : le 24 avril 2015, Bruce Jen­ner, pa­triarche de la fa­mille Kar­da­shian, an­nonce qu’il en­tame une opé­ra­tion afin de de­ve­nir une femme que l’on ap­pel­le­ra Cait­lyn. Deux mois plus tard, Cait­lyn fait la cou­ver­ture du Va­ni­ty Fair. Le phé­no­mène touche aus­si la gé­né­ra­tion K. Le 26 mai 2015, ha­ri Nef de­vient la pre­mière man­ne­quin trans­genre de la cé­lèbre agence in­ter­na­tio­nale iMG Mo­dels. En­ga­gée pour la cam­pagne au­tomne-hi­ver 2016-2017 de h&M, elle de­vient l’une des fi­gures d’un mou­ve­ment de fond de la gé­né­ra­tion K : le gen­der fluid. Soit la re­mise en cause de la bi­na­ri­té et les sté­réo­types as­so­ciés au genre.

DÉ­JÀ, LE SMO­KING SAINT LAURENT

«Il n’y a plus de genres. Homme ou femme, on peut main­te­nant choi­sir ce que l’on veut être», af­firme Dem­na Gva­sa­lia, à la fois créa­teur du très poin­tu la­bel ve­te­ments et nou­veau di­rec­teur ar­tis­tique de Ba­len­cia­ga. La mode, qui a tou­jours ai­mé s’em­pa­rer de trans­gres­sions pour écrire son his­toire, en fait alors son sym­bole contem­po­rain au fil des sai­sons et s’em­balle. Quand Ja­den Smith, fils de l’ac­teur will Smith, pose pour la cam­pagne femme prin­temps-été 2016 de Louis vuitton par Ni­co­las Ghes­quière, Ales­san­dro Mi­chele ima­gine pour Guc­ci des col­lec­tions des­ti­nées à la fois pour l’homme et la femme sur un même dé­fi­lé prin­temps-été 2017 de la marque, Gen­der Neu­tral. Mais ce n’est pas la pre­mière fois que la mode se penche sur la ques­tion du genre : le smo­king d’yves Saint Laurent por­té par Bet­ty Ca­troux en 1966, la jupe pour homme de Jean Paul Gaul­tier en 1985 au mo­ment où sort le Troi­sième Sexe d’in­do­chine, la sil­houette uni­sexe des­si­née par Mar­tine Sit­bon dans les an­nées 90 en sont de par­faits exemples. « J’ai fait dé­fi­ler un trans­genre lors de mon pre­mier show, en 1986, ra­conte cette der­nière dans son livre Une vi­sion al­ter­na­tive. Per­sonne ne l’a re­mar­qué à l’époque, mais il s’agis­sait d’une blonde sur­nom­mée Ter­ry Toy que j’avais cas­tée à New York. »

LA VAGUE GEN­DER FLUID

En 2017, il est qua­si­ment im­pos­sible de ne pas re­mar­quer ce glis­se­ment des plaques, à l’heure où le mot mode rime plus que tout avec pop culture. Si le gen­der fluid prend une telle am­pleur au­jourd’hui, c’est que son écho est sans cesse re­layé par les ré­seaux so­ciaux en quelques se­condes. « Je ne me sens pas lié au fait d’être un homme ou une femme», ba­lance ain­si Mi­ley Cy­rus, sui­vie par 55,8 mil­lions de per­sonnes sur ins­ta­gram. un phé­no­mène dans le sillage du­quel les marques se sont bien sûr en­gouf­frées. Mais com­ment pour­rait-il en être au­tre­ment ? Se­lon une étude me­née par l’agence J. wal­ter Thomp­son in­tel­li­gence, 56% des Amé­ri­cains âgés de 13 à 20 ans connaissent une per­sonne qui se qua­li­fie à tra­vers des pro­noms neutres et 74% d’entre eux consi­dèrent que le genre ne dé­fi­nit pas une per­sonne au­tant qu’au­pa­ra­vant. La mode a gran­de­ment ac­com­pa­gné l’éman­ci­pa­tion des femmes, la ré­vo­lu­tion des moeurs de mai 68, im­pos­sible pour elle de pas­ser à cô­té d’un tel phé­no­mène. C’est aus­si l’oc­ca­sion de faire un pe­tit tri d’hi­ver dans votre garde-robe

nOTRE PhO­TO: Chez Anne So­fie Mad­sen (Au­tomne-hi­ver 2016/2017), le « gen­der fluid » s’éclate. A vOiR : Le doc Trans­genre, le troi­sième sexe sur Arte re­play La sé­rie té­lé Trans­pa­rent avec no­tam­ment ha­ri nef. A lire : Mar­tine Sit­bon, une vi­sion al­ter­na­tive (édi­tions Riz­zo­li, 2016).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.