LE LE­VI’S 505 EN 4 DATES

Playboy (France) - - Playboy Icône - Par Jean Pri­vé

Il ha­bIlle de­puIS cIn­quanTe anS la conTRe-culTuRe eT le STaR SyS­Tem, deS Ra­mo­neS à deb­bIe haR­Ry, de paT­TI SmITh à adam levIne. en 2017, le 505 faIT peau neuve. quaTRe choSeS à Sa­voIR avanT de l’en­fI­leR.

1893

La fer­me­ture zip­pée Ta­lon uti­li­sée pour le 505 a été ima­gi­née il y a 123 ans. uti­li­sée sur une grande par­tie des jeans Le­vi’s, elle est ap­pré­ciée pour sa so­li­di­té, son mé­tal chro­mé avec, en gé­né­ral, une patte de bou­ton­nage trompe-l’oeil qui vient la ca­cher.

1967

C’est l’an­née de créa­tion du 505 alors que la Ca­li­for­nie surfe sur la vague du « sum­mer of love ». Suc­cès im­mé­diat au­près de la gé­né­ra­tion peace and love (et pas mal de drogues). Mais très vite, la scène punk vole la ve­dette aux hip­pies en cus­to­mi­sant le jean avec force trous et/ou épingles à nour­rice à l’image des Ra­mo­nes. C’est ce qu’on ap­pelle un suc­cès tous pu­blics.

1971

Le 23 avril, les Rol­ling Stones sortent leur al­bum Sti­cky Fin­gers ico­nique, la po­chette de l’al­bum zoome sur la bra­guette zip­pée du 505. An­dy wa­rhol est à la réa­li­sa­tion de l’art­work, Billy Name, à la pho­to­gra­phie et le sculp­tu­ral Joe Dal­les­san­dro, à l’en­tre­jambes. De quoi faire chauf­fer une gé­né­ra­tion en­tière.

2016

Cin­quante après sa créa­tion, Le­vi’s ima­gine pour sa der­nière col­lec­tion une nou­velle ver­sion de son lé­gen­daire jean dont les noms des six mo­dèles re­tracent l’his­toire : El­vis, Johnny R, Dee Dee, Mar­ky, Tom­my et Joey. La coupe droite du 505 C de­vient ajus­tée, les choix de fi­ni­tions ou de toiles sont plus va­riés et les ver­sions homme et femme sont qua­si si­mi­laires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.