FIT GIRLS

À FOND LA FONTE !

Playboy (France) - - La Tendance Du Playboy - Par Mé­la­nie Mendelewitsch

Elles squattent les salles de sport jus­qu’à trois heures par jour, sou­lèvent des kilos de fonte et s’abreuvent de pro­téines. At­ten­tion si vous les croi­sez, les fit girls sont en train de de­ve­nir un nou­veau stan­dard fé­mi­nin du XXIE siècle.

Vous les avez peut-être croi­sées au dé­tour des es­paces mus­cu de vos clubs de sport low cost. Sur Ins­ta­gram aus­si, où elles mul­ti­plient les likes, les ins­pi­ra­tio­nal quotes et les pho­tos avan­ta­près sai­sis­santes, té­moi­gnages vi­suels de leurs in­croyables trans­for­ma­tions. Les fit girls nou­velle gé­né­ra­tion, groupe ur­bain hy­bride qui car­bure aux pro­téines Whey et s’en­traîne jus­qu’à trois heures par jour, ont ins­tau­ré un nou­veau stan­dard: ni cultu­ristes bo­dy­buil­dées ni tout à fait bon­nasses en yo­ga pants fa­çon Jen Sel­ter – l’ar­rière-train le plus cé­lèbre d’Ins­ta­gram qui comp­ta­bi­lise plus de dix mil­lions de fi­dèles –, elles in­carnent une nou­velle vague de girls next door qui érigent sport et hy­giène de vie mil­li­mé­tré comme un pi­lier fon­da­men­tal de leur exis­tence. Le tout, bien sûr, à grands coups de sel­fies lé­chés. Un hob­by qui se mue même en gagne-pain pour cer­taines, comme en té­moignent de nom­breux comptes d’in­fluen­ceuses gé­né­reu­se­ment ré­mu­né­rées pour re­pré­sen­ter des marques de com­plé­ments ali­men­taires, de pro­téines et d’équi­pe­ments spor­tifs. Pas fa­cile, pour­tant, d’être une fit girl. Elles pâ­tissent des mêmes a prio­ri que leurs ho­mo­logues mas­cu­lins qui tiennent les murs des salles d’hal­tères de France et de Na­varre: à en croire les mau­vaises langues, elles se­raient dé­cé­ré­brées, nar­cis­siques et ob­sé­dées par la “gon­flette”. Mais les ré­duire à de simples bé­casses ob­sé­dées par leurs ab­dos se­rait sous-es­ti­mer la force d’im­pact de ces filles qui ont im­po­sé un nou­veau mo­dèle de beau­té, à mille lieues des tops sque­let­tiques et du cou­rant hé­roïne-chic: elles fa­çonnent un culte du corps puis­sant et riche en formes, tout en cuisses et en fesses. Une sorte de re­tour aux sources de l’éter­nel fé­mi­nin, au­quel elles in­sufflent une dose de force phy­sique et de dé­pas­se­ment de soi, sans som­brer dans l’ex­cès : les fit girls in­sistent toutes sur l’im­por­tance ca­pi­tale d’al­ler à son rythme et d’être bien dans sa peau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.