B.B. Roi

Playboy (France) - - Playsounds -

Avec « Les choses que l’on ne peut dire à per­sonne », Ber­trand Burgalat ré­af­firme sa po­si­tion de par­rain de la pop fran­çaise, du haut d’un disque somp­tueux et tout en nuances. Par Mi­ckaël Choi­si

prend à se re­pré­sen­ter Burgalat en su­pra­chef d’or­chestre pop, qui tel un tailleur de cos­tumes de la rive gauche trou­ve­rait la mé­lo­die idéale pour des mots plus fins et raf­fi­nés en­core qu’à l’ha­bi­tude. ar­rière », aux images mul­tiples sur­gis­sant en cas­cade, de la ver­ti­gi­neuse «Dia­go­nale du vide » ou en­core des post-houel­le­bec­quiens « Mu­sées et ci­me­tières ». Le fu­tile comme le plus grave sont trai­tés avec le brio d’un homme res­pec­tant trop les mots et son au­di­toire pour s’au­to­ri­ser à ne pas ci­ter Rach­ma­ni­nov, Phi­lip K. Dick et une an­nonce SNCF dans un seul et même disque.

Gé­né­reux jus­qu’à la der­nière note, par­fai­te­ment libre dans son pro­pos et dans la forme qu’il lui donne, Ber­trand Burgalat signe sans doute ici un fu­tur clas­sique, qui lui vau­dra pour en­core long­temps notre ad­mi­ra­tion sin­cère. Si ce­la al­lait sans dire, ce­la ira tou­jours mieux en le di­sant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.