Du cap­teur de pres­sion au pneu in­tel­li­gent

Pneumatique - - L’ÉVÉNEMENT -

Le TPMS ou sys­tème de sur­veillance de la pres­sion des pneus inau­gure l’ère du « pneu connec­té ». Etienne Bes­noin, Pro­ject lea­der, Tire In­for­ma­tion Sys­tems, au centre de R&D de Goo­dyear au Luxem­bourg (GICL) et Alexis Mo­rin, TPMS Plat­form ma­na­ger de Conti­nen­tal Au­to­mo­tive, ont par­ta­gé leurs vi­sions du pneu du fu­tur.

Alors que les équi­pe­ments ac­tuels se contentent d'af­fi­cher l'état de la pres­sion des pneu­ma­tiques au ta­bleau de bord (ou un dys­fonc­tion­ne­ment du sys­tème : cap­teur cas­sé, bat­te­rie usée, pro­blème d'étan­chéi­té, etc.), de nou­velles so­lu­tions de TPMS sont en dé­ve­lop­pe­ment chez les ma­nu­fac­tu­riers. Elles inau­gurent l'ère d'un pneu connec­té et in­tel­li­gent, au ser­vice de la sé­cu­ri­té. En in­tro­duc­tion de la confé­rence sur le Pneu Connec­té, Etienne Bes­noin, Pro­ject lea­der, Tire In­for­ma­tion Sys­tems, au centre de R&D de Goo­dyear au Luxem­bourg (GICL), a pas­sé en re­vue deux in­no­va­tions qui en disent long sur les évo­lu­tions pré­vi­sibles des TPMS. La pre­mière, bap­ti­sée « Chip-in-tire Tech­no­lo­gy », a été ré­vé­lée lors du sa­lon au­to­mo­bile de Ge­nève 2014. Elle se pré­sente sous la forme d'une mi­cro-puce sans bat­te­rie, in­té­grée au pneu­ma­tique. Con­çue avec la so­cié­té Huf, qui est spé­cia­li­sée dans l'élec­tro­nique au­to­mo­bile et en par­ti­cu­lier les cap­teurs, elle com­mu­nique à l'or­di­na­teur cen­tral du vé­hi­cule des in­for- ma­tions ex­ploi­tables par les sys­tèmes ABS et ESC du vé­hi­cule. La pres­sion, la tem­pé­ra­ture lo­cale et les ca­rac­té­ris­tiques tech­niques (di­men­sions, in­dice de vi­tesse) per­mettent ain­si d'op­ti­mi­ser le frei­nage et le contrôle de sta­bi­li­té. Le concept Triple Tube, dé­voi­lé lors de l'édi­tion 2015 du sa­lon au­to­mo­bile de Ge­nève, est en­core plus no­va­teur. Les in­gé­nieurs de Goo­dyear ont ima­gi­né que la forme de la bande de rou­le­ment pour­rait s'adap­ter au des­sin de la route et aux condi­tions de conduite, fu­sion­nant les in­for­ma­tions des cap­teurs du TPMS avec celles du sys­tème de na­vi­ga­tion, afin d'op­ti­mi­ser la zone de con­tact au sol. Sa concep­tion né­ces­si­te­rait une chambre à air prin­ci­pale, re­liée sur la par­tie su­pé­rieure à 3 chambres se­con­daires, et dans les­quelles de l'air cir­cu­le­rait sous pres­sion. « Les in­for­ma­tions re­çues et trans­mises par les pneu­ma­tiques per­met­tront d’ap­por­ter de la consis­tance au fonc­tion­ne­ment gé­né­ral des vé­hi­cules » , a ex­pli­qué Etienne Bes­noin.

Cap­teurs évo­lu­tifs

Chez Conti­nen­tal Au­to­mo­tive, re­pré­sen­té par Alexis Mo­rin, TPMS Plat­form ma­na­ger, « on tra­vaille sur des cap­teurs qui ar­ri­ve­ront en 2020-2025 » . D'ici là, le groupe, « n°2 mon­dial des cap­teurs de pneus », a dé­jà en­tre­pris de créer une ap­pli­ca­tion pour smart­phone, qui per­met à son uti­li­sa­teur de lire la pres­sion des pneus de son vé­hi­cule et même de l'aler­ter lors du gon­flage quand le ni­veau de pres­sion cor­rect a été at­teint. « En Eu­rope, cette fonc­tion se­ra pro­ba­ble­ment pro­po­sée sur les voi­tures al­le­mandes en pre­mier » . Mais Conti­nen­tal a d'autres idées dé­jà bien avan­cées. Son REDI Sen­sor pro­pose de dé­so­li­da­ri­ser le cap­teur de la valve. Le sys­tème se pré­sente sous la forme d'un cap­teur en forme de pa­let, en­cap­su­lé dans un socle en ca­ou­tchouc, qui est col­lé sur la face in­té­rieure du pneu. Le cap­teur est « uni­ver­sel », c'est-à-dire qu'il convient à plu­sieurs mo­dèles de vé­hi­cules. Il se­ra com­mer­cia­li­sé à par­tir de sep­tembre comme TPMS, mais le groupe ima­gine dé­jà qu'il pour­ra dé­tec­ter la charge du vé­hi­cule, dé­duire le ni­veau d'usure des pneus, com­mu­ni­quer ces in­for­ma­tions di­rec­te­ment aux ga­rages en­vi­ron­nants via le cloud, si né­ces­saire. A plus long terme, lorsque les vé­hi­cules au­to­nomes fe­ront leur ap­pa­ri­tion, Conti­nen­tal pré­voit de faire com­mu­ni­quer ses cap­teurs avec les in­fra­struc­tures ou les autres vé­hi­cules, afin d'in­tro­duire une conduite pré­dic­tive, en­core plus sé­cu­ri­taire. Le vé­hi­cule qui pré­cède pour­ra alors pré­ve­nir d'un pro­blème d'adhé­rence sur une chaus­sée ge­lée, ou d'un ra­len­tis­se­ment sou­dain sur une voie à grande vi­tesse, par exemple. D'autres ma­nu­fac­tu­riers dé­ve­loppent des so­lu­tions de pneus in­tel­li­gents, à l'ins­tar de Brid­ges­tone et de sa tech­no­lo­gie CAIS pour Con­tact Area In­for­ma­tion Sen­sing, et de Pi­rel­li avec son « cy­ber tire », qui cherchent éga­le­ment à fu­sion­ner leurs in­for­ma­tions avec celles du sys­tème de sé­cu­ri­té ac­tive du vé­hi­cule.

Etienne Bes­noin, Pro­ject lea­der, Tire In­for­ma­tion Sys­tems, au centre de R&D de Goo­dyear au Luxem­bourg (GICL) et Alexis Mo­rin, TPMS Plat­form ma­na­ger de Conti­nen­tal Au­to­mo­tive.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.