La mise en place de l’éti­que­tage a-t-elle eu un ef­fet sur les clients ?

Pneumatique - - L’ÉVÉNEMENT -

(SPP) : « Si ef­fet il y a eu, force est de re­con­naître qu’il est proche du néant… Au dé­but, on a bien vu quelques fré­mis­se­ments, mais très ra­pi­de­ment, la force de l’ha­bi­tude a re­pris ses droits ».

(Pro­fil Plus) : « Ef­fec­ti­ve­ment, l’éti­que­tage n’a rien chan­gé. Mais, on ne peut pas pour au­tant y voir que du né­ga­tif, car ce­la ouvre tout de même une pos­si­bi­li­té de par­ler du pro­duit en tant que tel et no­tam­ment de sa tech­ni­ci­té. Même si un pneu est

(Pro­fil Plus) : « C’est vrai, d’au­tant que nous at­ten­dions beau­coup de l’éti­que­tage par rap­port aux pneus « exo­tiques ». Mais avec seule­ment trois cri­tères, ils ar­rivent à s’en sor­tir, voire à ti­rer leur épingle du jeu dans cer­tains cas, c’est dom­mage ».

(Goo­dyear) : « C’est ef­fec­ti­ve­ment beau­coup plus com­plexe car on parle sou­vent de cin­quante cri­tères d’éva­lua­tion, dont en­vi­ron quinze qu’on peut qua­li­fier de ma­jeurs. Ce­pen­dant, c’est en­core un sys­tème ré­cent, trois ans et ce­la va donc peu­têtre prendre de l’am­pleur pe­tit à pe­tit dans

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.