Mi­che­lin So­lu­tions : Ef­fi­trai­ler gère les se­mi-re­morques

Pneumatique - - L’ÉVÉNEMENT -

Aux trans­por­teurs, Mi­che­lin So­lu­tions avait dé­jà ap­por­té Ef­fi­tire pour mieux gé­rer le poste pneus et Ef­fi­fuel pour bais­ser les consom­ma­tions. Place dé­sor­mais à Ef­fi­trai­ler.

En s’en­ga­geant à rem­bour­ser les frais de ses nou­velles offres, en cas de non réa­li­sa­tion des ob­jec­tifs d’éco­no­mie, Mi­che­lin avait lan­cé, à So­lu­trans 2013, un dé­fi de taille. Il a dû être ga­gnant (300000 clients Ef­fi­fuel), puisque Bibendum re­met ça avec Ef­fi­trai­ler, un nou­veau ser­vice, en­core plus ori­gi­nal puisque des­ti­né à op­ti­mi­ser la ges­tion des se­mi-re­morques. Vi­si­ble­ment, le mar­ke­ting de Mi­che­lin ob­serve les trans­por­teurs comme Jean-hen­ri Fabre ses in­sectes, avec la même loupe ! Qu’a-t-il dé­cou­vert ? Des chiffres at­ter­rants ! En Eu­rope, les se­mi-re­morques sont plus nom­breuses de 30 % que les trac­teurs et réa­lisent 21 % de ki­lo­mètres à vide. Pas de chance, 70 % des dé­pan­nages pneus le sont sur les re­morques (chiffres ADAC, Al­le­magne). En ré­su­mé leur taux moyen d’uti­li­sa­tion n’est que de 25 %, 75 % du temps elles sont im­mo­bi­li­sées et ne gé­nèrent pas de chiffre d’af­faires.

Sys­tème d’alerte en temps réel et mo­ni­to­ring ex­haus­tif

"On va vous faire ga­gner de l’ar­gent en vous ai­dant à mieux gé­rer vos se­mi-re­morques", voi­là ce que Mi­che­lin So­lu­tions pro­pose aux trans­por­teurs avec Ef­fi­trai­ler. Com­ment ? A la base, on équipe la se­mi-re­morque d’un boi­tier té­lé­ma­tique, un émet­teur connec­té à L’EBS de la re­morque pour sur­veiller la pres­sion des pneus, et à un GPS de géo­lo­ca­li­sa­tion pour connaître sa po­si­tion à tout ins­tant. Il pa­raît, en ef­fet, que nombre de grandes flottes ne savent pas, entre trans­por­teurs, char­geurs, trac­tion­naires, sous-trai­tants, etc., exac­te­ment où se trouvent exac­te­ment leurs vé­hi­cules… On si­gnale même des anomalies connues, comme le Port du Pi­rée, qui re­gorge de re­morques à l’ar­rêt et non re­ven­di­quées !

La pres­sion est re­le­vée en conti­nu dans chaque pneu par un cap­teur fixé par des sangles acier à la jante : n’im­porte quel type (ou marque) de pneu est pos­sible, pas be­soin d’at­tendre les pneus connec­tés. Ain­si on dis­pose d’un sys­tème d’alerte en temps réel, pres­sion, im­mo­bi­li­sa­tion, sur­charge, frei­nage, ki­lo­mètres à vide.

A par­tir de là, avec le GPS on sait où est la re­morque, on peut la gé­rer de fa­çon ef­fi­cace et en croi­sant toutes les don­nées on peut ali­men­ter un por­tail web of­frant état des re­morques, po­si­tions et ges­tion pré­vi­sion­nelle. Un écran au mur, avec carte et alertes, per­met de tout sa­voir et suivre les opé­ra­tions en di­rect.

Un gain po­ten­tiel annuel de 55 000 eu­ros

Bien en­ten­du, Mi­che­lin met à dis­po­si­tion un ex­pert pour ex­ploi­ter toutes les don­nées sur le long terme. Avec ces in­for­ma­tions, on peut évi­dem­ment di­mi­nuer les re­tours à vide, op­ti­mi­ser la ren­ta­bi­li­té et ga­gner de l’ar­gent en évi­tant sur­con­som­ma­tion, usures anor­males et dé­pan­nages. Pour une flotte de 200 re­morques, Mi­che­lin ga­ran­tit de des­cendre de 60 à 30 dé­pan­nages, au 31ème, c’est lui qui paie. Comme pré­cé­dem­ment, il s’en­gage à fond sur les ré­sul­tats, avec Ef­fi­trai­ler, en com­bi­nant toutes les éco­no­mies pos­sibles -dont un taux d’uti­li­sa­tion pas­sé de 25 à 27 %-, il ga­ran­tit de faire ga­gner à une flotte de 200 re­morques la ba­ga­telle de 55 000 eu­ros par an. Dé­jà dé­ployé dans six pays, Ef­fi­trai­ler de­vrait l’être dans tous les pays d’eu­rope en 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.