Mi­che­lin : la fa­mille Tweel s’agran­dit

Pneumatique - - ACTUALITÉS NOUVEAUX PRODUITS -

Deux ans après le lan­ce­ment in­dus­triel du pre­mier pneu sans air X Tweel SSL pour skid-steer, un an après le Tweel Turf OE pour les ton­deuses sé­rie 900 de John Deere, Mi­che­lin ex­pose une nou­velle ver­sion à Eu­ro­sa­to­ry. En­core ex­pé­ri­men­tal et en dé­pit d’un look très proche de ses cou­sins, ce X Tweel UTV s’an­nonce ra­di­ca­le­ment dif­fé­rent du pre­mier car il s’adresse cette fois à d’autres ter­ri­toires.

Né en 1997 aux Etats Unis en même temps que le PAV, de­ve­nu PAX, le Tweel n'a pas connu le sort fâ­cheux de son contem­po­rain. An­non­cé comme une ré­vo­lu­tion com­pa­rable à celle du ra­dial, le PAX a fait long feu. Comme pour le TRX, il n'est pas bon de sor­tir des stan­dards mon­diaux d'in­ter­chan­gea­bi­li­té si l'on veut réus­sir en pre­mière monte. Re­lé­gué à l'équi­pe­ment de quelques voi­tures blin­dées de grands de ce monde, il est aus­si bien plus qu'un "run flat" or­di­naire puis­qu'il peut aus­si al­lè­gre­ment dé­pas­ser les 400 km/h sur les Bu­gat­ti Vey­ron. Son seul re­cord, ce­lui du pneu le plus cher du mar­ché mon­dial à 27 000 eu­ros l'uni­té, va­lide son sta­tut de mo­nu­ment tou­jours in­éga­lé de la haute tech­no­lo­gie. Si l'ave­nir pa­rait bou­ché (tem­po­rai­re­ment ?) pour le PAX Sys­tem, le Tweel pro­gresse tou­jours, une phase as­cen­dante lente mais ré­gu­lière. Sa car­rière avait pour­tant dé­mar­ré de fa­çon ful­gu­rante, les ré­seaux so­ciaux re­pas­sant en boucle l'au­di 80 li­mant à bonne vi­tesse les pistes amé­ri­caines de Mi­che­lin, per­for­mance qui lais­sait au­gu­rer d'une ar­ri­vée ra­pide sur les VP. Hé­las, des pro­blèmes per­sis­tants de vi­bra­tions et de bruit ont ai­guillé le pro­jet vers d'autres mar­chés. Ce­lui des vé­hi­cules pour han­di­ca­pés est certes in­té­res­sant, mais pour une in­ven­tion cen­sée ré­vo­lu­tion­ner le pneu­ma­tique, on peut faire mieux… Le Tweel va donc s'orien­ter vers les do­maines où sa tech­nique nou­velle à 100 % le rend dé­jà ef­fi­cace, fiable et ren­table. de fixa­tion. La "roue" souple pro­pre­ment dite se com­pose de larges rayons, as­sem­blés par deux, en V. An­non­cés ini­tia­le­ment en po­ly­uré­thane ren­for­cé de fibres, on les dé­crit au­jourd'hui de fa­çon plus vague, en "po­ly-re­sin". As­su­ré­ment, il faut com­bi­ner plu­sieurs plas­tiques aux qua­li­tés com­plé­men­taires pour ob­te­nir à la fois ré­sis­tance à la charge, sou­plesse mais aus­si une in­dis­pen­sable ab­sence "d'ef­fet res­sort", l'un des points forts du Tweel au plan du confort. Reste aus­si à ga­ran­tir les per­for­mances pen­dant le rou­lage avec une mai­trise de la cha­leur ac­cu­mu­lée lors des flexions, et ce­la sur plu­sieurs mois ou an­nées. Entre per­for­mance et vieillis­se­ment, les écueils ne manquent pas pour faire du "pneu sans air" un ri­val sur­clas­sant réel­le­ment l'au­then­tique "pneu avec air" qui bé­né­fi­cie tou­te­fois d'une cen­taine d'an­nées d'avance dans son dé­ve­lop­pe­ment.

Au­jourd'hui, l'ob­jec­tif dé­cla­ré de Bi­ben­dum pour le Tweel cible le mar­ché du pneu PL, où ses qua­li­tés de

A l’in­verse des concepts de la concur­rence, le Tweel n’a pas de seg­ments spé­cia­li­sés pour la trac­tion et d’autres in­ver­sés pour le frei­nage. Le moyeu (absent sur la pho­to) peut re­ce­voir toutes sortes de fixa­tions.

For­te­ment cram­pon­née, la bande de rou­le­ment est conçue pour le hors­piste et même la boue, avec un pro­fil fa­vo­ri­sant le dé­bour­rage. Comme d’ha­bi­tude chez Mi­che­lin, on re­marque la qua­li­té de la seg­men­ta­tion du moule.

Le coeur du se­cret Tweel : des rayons mou­lés dans une ma­tière plas­tique is­sue de plu­sieurs ré­sines, et un de­si­gn par­ti­cu­liè­re­ment soi­gné pour les formes, les épais­seurs, les congés et les ren­forts.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.