Re­la­ti­vi­té

Pneumatique - - ÉDITORIAL - Alexandre Guillet, ré­dac­teur en chef

Le mar­ché du pneu­ma­tique est plu­tôt étale en 2016 et les chiffres con­cer­nant le pé­ri­mètre eu­ro­péen pu­bliés par L'ETRMA font ap­pa­raître une pro­gres­sion de 1 % du seg­ment Tou­risme. A l'oc­ca­sion de la pré­sen­ta­tion de ses ré­sul­tats tri­mes­triels, Mi­che­lin évo­quait à l'échelle mon­diale une crois­sance de 2 % sur le VL, et pour le PL et les pneus de spé­cia­li­tés, un re­pli de res­pec­ti­ve­ment 2% et 4,5 %.

Même si le mar­ché se­ra donc moins dynamique qu'ini­tia­le­ment pré­vu en jan­vier, le la­men­to n'est pas de ri­gueur. Sur­tout que le mix est plu­tôt orien­té à la hausse, avec l'es­sor des 17 pouces et plus, et que le seg­ment Pre­mium ne perd pas de ter­rain. Certes, mal­gré ces in­di­ca­teurs, le mar­ché stagne aus­si en va­leur, consé­quence de la guerre des prix. Mais là en­core, in­utile de dé­non­cer les fa­bri­cants asia­tiques, no­tam­ment chi­nois, ou de fus­ti­ger les pra­tiques "pi­rates" d'in­ter­net. Le seg­ment du pneu "pas cher" n'a pas été in­ven­té en Chine, mais bel et bien en Eu­rope, à l'ini­tia­tive des ma­nu­fac­tu­riers pour ré­pondre à une de­mande du mar­ché. Comme bien d'autres pro­duits, le pneu n'échappe pas la règle En­try, Bud­get ou dis­count.

Pré­ci­sons en­core que le pro­blème ne se pose pas pour le client, sur­tout quand le­dit pro­blème ré­side dans la va­leur, la ren­ta­bi­li­té, les marges. Il ir­rite donc les ma­nu­fac­tu­riers et sur­tout, sur­tout, la dis­tri­bu­tion. Dès lors, si nous ad­met­tons que la pro­fes­sion­na­li­sa- tion des ac­teurs est avé­rée, seule l'in­no­va­tion peut faire naître de nou­veaux pro­fits. Ce dé­fi est prin­ci­pa­le­ment pro­po­sé à la dis­tri­bu­tion, les grands ma­nu­fac­tu­riers n'étant pas en pé­ril. En ef­fet, au début de l'au­tomne, une étude de la Deutsche Bank in­di­quait : "La marge opé­ra­tion­nelle des six pre­miers ma­nu­fac­tu­riers mon­diaux (Brid­ges­tone, Mi­che­lin, Conti­nen­tal, Goo­dyear, Pi­rel­li, Han­kook) a at­teint un ni­veau his­to­rique en 2015, à 14,3 % et elle de­vrait ap­pro­cher de 15 % cette an­née". Sou­li­gnant que le pneu­ma­tique s'im­pose comme l'ac­ti­vi­té la plus pro­fi­table du sec­teur au­to­mo­bile.

Même si le mar­ché se­ra donc moins dynamique qu'ini­tia­le­ment pré­vu en jan­vier, le la­men­to n'est pas de ri­gueur. Sur­tout que le mix est plu­tôt orien­té à la hausse, avec l'es­sor des 17 pouces et plus, et que le seg­ment Pre­mium ne perd pas de ter­rain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.