Le pneu au sa­lon IAA de Ha­novre 2016

Lorsque les or­ga­ni­sa­teurs du sa­lon mondial des vé­hi­cules in­dus­triels ont ti­ré le bi­lan de l’édi­tion 2016 de IAA à Ha­novre, ils avaient de quoi être sa­tis­faits. Da­van­tage d’ex­po­sants (2013), de vi­si­teurs (245 000), de jour­na­listes (2100) et 332 pre­mières

Pneumatique - - DOSSIER - JEANYVES KER­BRAT

Les ma­nu­fac­tu­riers Pre­mium ont fait le dé­pla­ce­ment, hor­mis Goo­dyear, qui boude tra­di­tion­nel­le­ment le ren­dez-vous al­le­mand. Ce­la n'a pas em­pê­ché l'amé­ri­cain de mon­ter ses pneus sur bon nombre de vé­hi­cules ex­po­sés, poids lourds, uti­li­taires, bus et re­morques.

Les sa­lons in­ter­na­tio­naux re­gorgent aus­si d'études de style qui pré­fi­gurent par­fois le fu­tur. Qu'en se­ra-t-il du ca­mion Ive­co Z Truck, bar­dé de 29 bre­vets, qui fonc­tion­ne­rait au BIO-GNV ca­pable de par­cou­rir 2 200 ki­lo­mètres sans ra­vi­taille­ment. S'il n'est pas pas­sé in­aper­çu c'est aus­si par sa monte en pneu­ma­tiques Mi­che­lin Xline "connec­ted" du plus bel ef­fet, en tout cas dans le cadre d'un sa­lon. Le ma­nu­fac­tu­rier fran­çais a dé­ve­lop­pé sa large gamme, sur des vé­hi­cules et un stand voué aus­si de sys­tèmes d'in­for­ma­tion, fer de lance de tous les ma­nu­fac­tu­riers pneu­ma­tiques.

Un élé­ment tou­jours en évo­lu­tion

Mi­che­lin pro­pose une offre com­plète et en per­pé­tuelle évo­lu­tion, des­ti­née au trans­port rou­tier de mar­chan­dises et de voya­geurs. Par une par­ti­ci­pa­tion à un sa­lon à vo­ca­tion mon­diale, le ma­nu­fac­tu­rier, qui dé­passe les 40% de parts de mar­ché en France, a clai­re­ment une vi­sion pla­né­taire. Les leit­mo­tivs égrai­nés par Mi­che­lin à des­ti­na­tion d'une po­pu­la­tion pro­fes­sion­nelle exi­geante se ré­sument par sé­cu­ri­té, éco­no­mie de car­bu­rant, baisse des émis­sions de CO2, pro­duc­ti­vi­té, sim­pli­ci­té dans l'usage et les re­la­tions. Les be­soins des trans­por­teurs sont nom­breux et doivent être mai­tri­sés. Alors, il y a d'abord les pro­duits, no­tam­ment la gamme Mi­che­lin X Line Ener­gy TM, qui a ob­te­nu le "gra­ding" AAA en ré­sis­tance au rou­le­ment, tout comme le 315/70 R 22.5 pour es­sieu mo­teur, en fonc­tion des règles de l'éti­que­tage eu­ro­péen. Se­lon Mi­che­lin, cet équi­pe­ment per­met aux trans­por­teurs d'éco­no­mi­ser jus­qu'à 1 litre de car­bu­rant aux 100 km, soit 2,66 kg de CO2 sur la même dis­tance, par rap­port à l'équi­pe­ment Mi­che­lin X Li­netm Ener­gytm qui est clas­sé BBA. Ce­la re­pré­sen­te­rait une éco­no­mie moyenne de 1 610 € de car­bu­rant, réa­li­sée au cours de la pre­mière vie des pneu­ma­tiques, avant toute opé­ra­tion de re­creu­sage/ re­cha­page.

Sur les 3 es­sieux, l'en­semble X Line TM Ener­gy dé­voile ses in­no­va­tions, que le ma­nu­fac­tu­rier dé­taille avec gour­man­dise, comme le me­nu d'un grand res­tau­rant. Po­wer­coil, une nou­velle gé­né­ra­tion de câbles en acier plus ro­bustes qui com­pose la car­casse, ce qui la rend plus lé­gère et per­met ain­si une meilleure en­du­rance et moins de ré­sis­tance au rou­le­ment, Mais aus­si In­fi­ni­coil, le fil d'acier conti­nu qui cein­ture le pneu, pou­vant al­ler jus­qu'à 400 mètres de lon­gueur, ap­por­tant plus de sta­bi­li­té au pro­duit au fil de sa vie, avec l'amé­lio­ra­tion de l'en­du­rance du pneu et un plus grand in­dice de charge ou des condi­tions d'usage plus dif­fi­ciles. Ci­tons éga­le­ment "Re­ge­nion", le nom des élé­ments de sculp­ture qui s'au­to-ré­gé­nèrent ki­lo­mètre après ki­lo­mètre, grâce à des tech­niques d'im­pres­sion 3D mé­tal, en amé­lio­rant l'adhé­rence né­ces­saire à un usage au long cours. En­fin, l'uti­li­sa­tion du car­bion, un ma­té­riau is­su d'un pro­cé­dé in­no­vant de mé­lan­geage sous forme li­quide de cer­tains com­po­sants de la bande de rou­le­ment, ac­croît la per­for­mance ki­lo­mé­trique du pneu.

Evo­lu­tions dans toutes les ca­té­go­ries

Un autre dé­ve­lop­pe­ment concerne le Mi­che­lin X Line Ener­gy TM sé­rie 60 pour les poids lourds dé­diés au trans­port des mar­chan­dises vo­lu­mi­neuses. Ils offrent de grandes ca­pa­ci­tés de charge mal­gré leur com­pa­ci­té, et contri­buent aus­si à ré­duire la consom­ma­tion de car­bu­rant grâce à une ré­sis­tance au rou­le­ment amé­lio­rée, compte te­nu de la com­pa­ci­té comme la hau­teur qui sont exi­gées sur ce seg­ment, et des charges par es­sieu éle­vées pou­vant at­teindre huit tonnes en cas de roues simples. Se­lon la confi­gu­ra­tion, les ca­pa­ci­tés de char­ge­ment peuvent at­teindre 100 m3. Les nou­veaux pneus sont dis­po­nibles aus­si bien pour les es­sieux di­rec­teurs et mo­teurs que pour les re­morques avec une nou­velle di­men­sion 355/50 R 22.5 qui at­teint, sur l'es­sieu di­rec­teur, une lon­gé­vi­té ki­lo­mé­trique su­pé-

Mi­che­lin pro­pose une offre com­plète et en per­pé­tuelle évo­lu­tion, des­ti­née au trans­port rou­tier de mar­chan­dises et de voya­geurs. Par une par­ti­ci­pa­tion à un sa­lon à vo­ca­tion mon­diale, le ma­nu­fac­tu­rier, qui dé­passe les 40% de parts de mar­ché en France, a clai­re­ment une vi­sion pla­né­taire.

rieure de 50 % à celle du Ener­gy XF 315/60 R 22.5. Cette nou­velle di­men­sion peut être uti­li­sée sur l'es­sieu di­rec­teur et les re­morques, avec une sim­pli­fi­ca­tion du convoi comme du re­cha­page.

Ici aus­si, et d'une ma­nière gé­né­rale, en com­bi­nai­son, les pneus adap­tés de ma­nière op­ti­male les uns aux autres per­mettent d'ob­te­nir des éco­no­mies de car­bu­rant pou­vant at­teindre 0,5 litre pour 100 ki­lo­mètres. D'où une ré­duc­tion des émis­sions de CO2, et des éco­no­mies d'en­vi­ron 1200 eu­ros dans le pre­mier cycle de vie des pneus, avant re­creu­sage ou re­cha­page. Chez Mi­che­lin, toutes les gammes de pneus sont concer­nées. Ain­si, le X Works, à vo­ca­tion ap­proche chan­tiers, est dis­po­nible dans les di­men­sions cou­rantes 315/80 R 22.5 Z et D ain­si que 385/65

R 22.5 XZY T, des di­men­sions qui re­pré­sentent 50 % du mar­ché eu­ro­péen dans le sec­teur du bâ­ti­ment. Pour les vé­hi­cules qui roulent es­sen­tiel­le­ment sur chan­tier, la ver­sion HD pour Hea­vy Du­ty, se­ra choi­sie. La ca­rac­té­ris­tique par­ti­cu­lière de cette nou­velle gé­né­ra­tion de pneus est sa du­rée de vie, net­te­ment al­lon­gée d'en­vi­ron +25%. Pour cette gamme, les clients qui en­re­gistrent leurs pneus X Works dans les quatre se­maines sui­vant l'achat sur le site Mi­che­lin Myac­count (myac­count.mi­che­lin.eu/sites) bé­né­fi­cient gra­tui­te­ment d'une ga­ran­tie dom­mage et car­casse de Mi­che­lin.

Les pneus sont (très) connec­tés

Dans la ca­té­go­rie ser­vices, Le concept "Plus de ki­lo­mètres" contri­bue lui-aus­si à la ren­ta­bi­li­té des pneus pour vé­hi­cules uti­li­taires. Il s'agit de re­vi­go­rer la mé­thode prô­née de­puis long­temps et qui a fait des preuves … comme les pneus connec­tés. Mi­che­lin an­nonce que 50% de ses en­ve­loppes com­mu­niquent dé­jà et toutes le fe­ront à l'ho­ri­zon 2018. Ce­la per­met­tra de ren­for­cer les ser­vices Ef­fi­tires et Ef­fi­trai­ler, qui s'en­ri­chissent de nou­velles op­tions à par­tir d'un tout nou­veau por­tail web. Entre autres, le sui­vi de la tem­pé­ra­ture de la car­gai­son pour s'as­su­rer du res­pect de la chaine du froid et aler­ter en cas de dys­fonc­tion­ne­ment du groupe fri­go­ri­fique, la pos­si­bi­li­té d'ac­cé­der aux don­nées de géo­lo­ca­li­sa­tion des se­mi-re­morques sur un por­tail tiers via le stan­dard RFMS (re­mote Fleet Ma­na­ge­ment Sys­tem), l'iden­ti­fi­ca­tion du trac­teur de la se­mi-re­morque pour plus de sé­cu­ri­té en cas d'alerte et un meilleur sui­vi de la sous-trai­tance ou en­core un sys­tème d'alerte d'ou­ver­ture de porte pour ga­ran­tir la sû­re­té de la mar­chan­dise trans­por­tée.

Les ma­nu­fac­tu­riers ne peuvent plus se pas­ser des sys­tèmes d'in­for­ma­tion qu'ils mettent au ser­vice de leurs clients. Il s'agit d'un ou­til puis­sant de fi­dé­li­sa­tion. Voi­ci l'exemple du ré­gio­nal de l'étape, Conti­nen­tal, qui dé­voi­lait au sa­lon IAA le Con­ti­con­nect, un nou­veau sys­tème d'in­for­ma­tion et de ges­tion des pneu­ma­tiques des­ti­né aux poids lourds. C'est un ser­vice qui per­met au ges­tion­naire de flotte de contrô­ler ra­pi­de­ment les per­for­mances de tous les pneu­ma­tiques de sa flotte et prendre des me­sures cor­rec­tives si né­ces­saire. Cette so­lu­tion in­for­ma­tique se­ra dis­po­nible en France à par­tir du deuxième tri­mestre 2017. Le sys­tème uti­lise les don­nées col­lec­tées par les cap­teurs Con­ti­pres­su­reC­hecktm, qui as­sure le contrôle de la pres­sion. Via un por­tail en ligne, Con­ti­con­nect

pour­ra pro­po­ser, si be­soin, au ges­tion­naire de parc, des me­sures cor­rec­tives et une as­sis­tance par l'in­ter­mé­diaire, par exemple, d'un par­te­naire Con­ti360° "Pour nos clients, c'est un chan­ge­ment si­gni­fi­ca­tif car ils vont pas­ser d'un en­tre­tien ma­nuel et de rou­tine à un contrôle au­to­ma­tique et à un en­tre­tien ci­blé. Les clients bé­né­fi­cie­ront de notre com­bi­nai­son de com­pé­tences, un sa­voir-faire sur les pneus et les cap­teurs et des don­nées in­ternes sur les vé­hi­cules dans un monde lo­gis­tique de plus en plus nu­mé­ri­sé" se ré­jouit Ni­ko­lai Set­zer, di­rec­teur de la di­vi­sion Pneu­ma­tiques. Pra­tique, le sys­tème pour­ra fonc­tion­ner avec plu­sieurs confi­gu­ra­tions pour connec­ter tous les pneus d'une même flotte. En toute lo­gique, les vé­hi­cules, moins en­clins à ren­con­trer des pro­blèmes im­pré­vi­sibles seront da­van­tage opé­ra­tion­nels et plus ren­tables. Pour équi­per une flotte, les cap­teurs Con­ti­pres­su­rec­hecktm pour­ront être mon­tés à pos­te­rio­ri sur les pneus dé­jà en ser­vice. Ils équi­pe­ront directement les pneus itire en­trant dans une fu­ture gamme de 22 di­men­sions dif­fé­rentes sur le mar­ché de la pre­mière monte ou du rem­pla­ce­ment.

Les pneus mai­grissent

Conti­nen­tal pro­fite du sa­lon IAA pour pré­sen­ter deux nou­velles gammes de pneus. Ef­fi­cient­pro, tout d'abord, dis­po­nible au 1er se­mestre 2017, pour es­sieu di­rec­teur et mo­teur, qui a re­çu la note A au cri­tère ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique du la­bel eu­ro­péen. Mais éga­le­ment Conti Light­pro, ap­por­tant près de 80 % de charge utile sup­plé­men­taire pour les vé­hi­cules trans­por­tant des li­quides en ci­ternes. Avec Ef­fi­cient­pro, Conti­nen­tal n'est pas en reste en an­non­çant une éco­no­mie jus­qu'à 0,64 litre de car­bu­rant aux 100 km par rap­port à la gamme Conti Eco­plus. Le ma­nu­fac­tu­rier a cal­cu­lé que ce­la re­pré­sente un gain d'en­vi­ron 750 litres de car­bu­rant par an, pour un ki­lo­mé­trage an­nuel de 120 000 km, avec, à la clé, une ré­duc­tion des émis­sions de CO2 de plus de 2 tonnes. Quant aux pneus Conti Light­pro, c'est l'as­su­rance de près de 80 kg de charge utile sup­plé­men­taire pour le trans­port de li­quides en ci­terne. En ef­fet, dis­po­nibles pour tous les es­sieux, ils sont plus lé­gers que les pneus Conti Hy­brid. Conti­nen­tal a cal­cu­lé que l'ac­crois­se­ment de la ca­pa­ci­té de charge et la di­mi­nu­tion de la consom­ma­tion de car­bu­rant amé­liorent le rap­port qua­li­té-prix d'en­vi­ron 900 € par an, du­rant toute la du­rée de vie du pneu­ma­tique. (Cal­culs ba­sés sur un ca­mion-ci­terne de 40 tonnes, uti­li­sé dans le trans­port de li­quides, pour un ki­lo­mé­trage an­nuel de 120 000 km).

Han­kook dé­ployait sur le sa­lon al­le­mand un large stand et af­fi­chait des am­bi­tions eu­ro­péennes évi­dentes. De­puis plu­sieurs an­nées, le tra­vail de four­mi du ma­nu­fac­tu­rier co­réen, qui ne cesse de pro­gres­ser en France avec en­vi­ron 7% du mar­ché, porte ses fruits à coup de par­te­na­riats et de ré­fé­ren­ce­ments. Tel est le cas avec le construc­teur de se­mi­re­morques al­le­mand, nu­mé­ro un eu­ro­péen, Sch­mitz Car­go­bull, qui monte des pneus Han­kook por­tant la marque Car­go­bull. Sca­nia monte aus­si des pneus Han­kook, en pre­mière monte, dans son usine de Sö­dertälje en Suède, au­tant pour les ca­mions de dis­tri­bu­tion que grands rou­tiers et chan­tiers. Cette co­opé­ra­tion couvre ini­tia­le­ment 18 di­men­sions dans la gamme de 22,5 pouces. Il s'agit

pour Han­kook de la se­conde col­la­bo­ra­tion avec le groupe Volks­wa­gen, puis­qu'un par­te­na­riat in­dus­triel est dé­jà engagé avec MAN, l'autre marque poids lourd du groupe. L'ac­ti­vi­té pre­mière monte concerne une grande par­tie de la gamme en cou­vrant un to­tal de 36 di­men­sions dans la gamme de 17,5, 19,5, 22,5 et 24 pouces.

Han­kook, le ma­nu­fac­tu­rier qui monte

Ne s'ar­rê­tant pas en si bon che­min, Han­kook four­nit aus­si Mer­cedes sur tous les mo­dèles de la gamme poids lourds, y com­pris l'eco­nic. Ce­la a per­mis à Han­kook d'élar­gir son por­te­feuille pour le ca­mion et le bus Mer­cedes avec plus de 42 di­men­sions. Le sa­lon IAA a été l'oc­ca­sion de pré­sen­ter une nou­velle gamme grand rou­tier ain­si qu'une gamme de ser­vices bap­ti­sés e-cube blu avec, à la clé, des pro­messes d'éco­no­mie de car­bu­rant. Pour un en­semble rou­tier, les trois ca­té­go­ries de pneus sont dis­po­nibles sous les ap­pel­la­tions DL20 (es­sieu mo­teur), AL20 (es-

sieu di­rec­teur) et TL20 pour les re­morques. Le ma­nu­fac­tu­rier as­sure qu'en uti­li­sant cette monte com­plète, le trans­por­teur pour­rait consta­ter une éco­no­mie de 8% de ga­zole et une aug­men­ta­tion de 55% de la du­rée de vie des pneus par rap­port à la gamme ac­tuelle, ce qui semble évi­dem­ment énorme. L'autre nou­veau­té d'un in­dus­triel dé­ci­dé­ment pro­lixe, est la pré­sen­ta­tion d'une gamme de pneus courte dis­tance, dé­diés au mar­ché eu­ro­péen. Dé­nom­mée Smart­flex, elle est éga­le­ment com­po­sée de pneus pour les es­sieux di­rec­teur (AH35) mo­teur (DH35), do­tés de la­melles Mul­ti-3d qui amé­liorent la trac­tion. Le pneu DH35, dis­po­nible dans les tailles 215 / 75R17.5, 235 / 75R17.5, 245 / 70R17.5 et 305 / 70R19.5, a été pré­sen­té pour la pre­mière fois à IAA. D'autres di­men­sions vien­dront s'ajou­ter. Au fil du temps, Han­kook a dé­ve­lop­pé une offre ex­trê­me­ment large qui en fait au­jourd'hui un ac­teur in­con­tour­nable sur le mar­ché du vé­hi­cule in­dus­triel.

Brid­ges­tone joue la com­plé­men­ta­ri­té

Tou­jours dans la voie du ser­vice, le nu­mé­ro un mondial, Brid­ges­tone, ac­com­pa­gné de son sa­tel­lite Ban­dag pour les pneus re­cha­pés, pro­pose dé­sor­mais Ba­sys, une so­lu­tion in­té­grée des­ti­née aux flottes, tou­jours dans le but de ré­duire le coût d'uti­li­sa­tion … et de fi­dé­li­ser les clients. Cette offre est une fa­çon de suivre le pneu d'un bout à l'autre de sa vie, en y as­so­ciant le re­cha­page, com­pre­nant la col­lecte des en­ve­loppes jus­qu'à la res­ti­tu­tion d'un pneu fonc­tion­nel. "Ba­sys donne à nos clients trans­por­teurs une vi­si­bi­li­té com­plète par l'in­ter­mé­diaire d'un site pra­tique. Ce­la leur per­met, de prendre de meilleures dé­ci­sions alors que le re­cha­page est un élé­ment clé de notre pro­gramme To­tal Care." ex­plique le ma­nu­fac­tu­rier. Le sys­tème est éga­le­ment ac­tif chez les sous-trai­tants de Ban­dag, qui suivent chaque étape de re­cons­ti­tu­tion du pneu. Avec Ba­sys, les clients, pro­prié­taires des pneus, suivent les dif­fé­rentes étapes du re­cha­page et sont in­for­més de l'état de la car­casse. Pour une ef­fi­ca­ci­té maxi­mum, Ba­sys dis­pose d'une in­ter­face et de codes à barres. Une ap­pli­ca­tion mul­ti­lingue a même été créée. Elle est dis­po­nible, pour smart­phone, pour Win­dows 10 et Google An­droid (5.0 et plus).

Cô­té pro­duits, Brid­ges­tone et Fi­res­tone fai­saient cause com­mune au sa­lon IAA et tou­jours à des­ti­na­tion des ges­tion­naires de flottes, via l'offre To­tal Tyre Care à par­tir de lo­gi­ciels dé­diés dont Ti­re­ma­tics, qui ap­porte en conti­nu et en temps réel des don­nées sur l'état des pneus. Les dif­fé­rents ser­vices et sys­tèmes pour les flottes sont or­ga­ni­sés en 3 pro­grammes in­ter­con­nec­tés, Mo­ni­tor qui contrôle l'état des pneus et leurs per- for­mances, Main­tain (Main­te­nir) qui suit l'usure afin de va­lo­ri­ser ce pa­tri­moine, et Ma­nage (Gé­rer) pour or­ga­ni­ser le sui­vi glo­bal du parc de pneus et s'as­su­rer d'un gain de temps dans la charge ad­mi­nis­tra­tive en pleine trans­pa­rence. A tra­vers le ser­vice To­tal Tyre Care, Brid­ges­tone sou­haite en of­frir da­van­tage à ses clients avec de nou­veaux ser­vices comme Ba­sys (sui­vi à dis­tance), Tool­box ( au­dit flotte) et To­tal Tyre Ma­na­ger (des rap­ports d'ac­ti­vi­tés). Les pneus re­cha­pés Ban­dag sont in­té­grés dans ce dis­po­si­tif car, se­lon Brid­ges­tone, ce­la re­pré­sente un tout pour les ges­tion­naires de flottes. "Nos clients des flottes qui uti­lisent ré­gu­liè­re­ment les re­cha­pés Ban­dag dans leur pro­gramme de pneu­ma­tiques voient les avan­tages de notre offre glo­bale par un meilleur re­tour sur in­ves­tis­se­ment. Avec Ban­dag, nous avons en place trois ga­ran­ties spé­ci­fiques, en of­frant des per­for­mances in­éga­lées pour un coût in­fé­rieur au ki­lo­mètre et l'as­su­rance de rou­ler 100% re­cha­pé sur Brid­ges­tone ou Fi­res­tone" ex­plique Ha­rald Van Oo­te­ghem, Se­nior Ma­na­ger Truck & Bus Tyres Ca­te­go­ry Ma­na­ge­ment à Brid­ges­tone Eu­rope

Tou­jours dans la voie du ser­vice, le nu­mé­ro un mondial, Brid­ges­tone, ac­com­pa­gné de son sa­tel­lite Ban­dag pour les pneus re­cha­pés, pro­pose dé­sor­mais Ba­sys, une so­lu­tion in­té­grée des­ti­née aux flottes, tou­jours dans le but de ré­duire le coût d’uti­li­sa­tion …

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.