2016 : quelles tran­si­tions dans le mar­ché ban­caire ?

Au ni­veau de la ré­gu­la­tion, la pé­riode est char­nière

Point Banque - - EDITORIAL - AN­DRÉA TOUCINHO, ré­dac­trice en chef

Mar­quée, dans le sec­teur des paie­ments, par l’adop­tion de la deuxième directive sur les ser­vices de paie­ment (DSP2) le 13 jan­vier, l’an­née 2016 semble être une des plus dé­ci­sives pour le mar­ché ban­caire et, ce à plu­sieurs titres. D’une part, cô­té paie­ment, les étapes ré­gle­men­taires sont in­dé­niables : fran­chis­se­ment de l’étape 2 du SEPA en fé­vrier 2016, nou­velle directive de­vant être com­plé­tée dans un ho­ri­zon de quelques mois par des normes tech­niques ré­gle­men­taires dé­fi­nies par l’au­to­ri­té ban­caire eu­ro­péenne, ou en­core mi­gra­tion des pays hors zone eu­ro à l’au­tomne 2016, l’an­née semble être pla­cée sous le signe de l’eu­rope. D’au­tant que, rap­pe­lons-le, la pé­riode est éga­le­ment ca­rac­té­ri­sée par des tra­vaux et ré­flexions sur l’ins­tant pay­ment de­vant dé­bou­cher sur une so­lu­tion pa­neu­ro­péenne en 2017 ain­si que par l’évo­lu­tion de la stan­dar­di­sa­tion de l’ac­cep­ta­tion cartes qui reste l’un des en­jeux ma­jeurs du sec­teur (lire notre dos­sier sur l’eu­rope des paie­ments). A l’échelle na­tio­nale, la tran­si­tion n’est pas des moindres avec no­tam­ment une évo­lu­tion de la gou­ver­nance qui se veut, se­lon les ex­perts, dans le sens de l’ou­ver­ture grâce à la mise en place d’un Co­mi­té na­tio­nal des paie­ments, suite na­tu­relle du Co­mi­té na­tio­nal SEPA et mi­roir de l’eu­ro Re­tail Pay­ments Board (ERPB) au ni­veau fran­çais. Mais ce n’est pas tout. La tran­si­tion ob­ser­vée sur le mar­ché des paie­ments en 2016, com­plé­tée par une ten- dance à la dés­in­ter­mé­dia­tion de plus en plus pré­cise sous l’ef­fet de la glo­ba­li­sa­tion avec l’of­fen­sive des GA­FA et l’in­té­rêt de plus en plus pré­gnant de nou­velles tech­no­lo­gies dis­rup­tives et trans­fron­tières de type blo­ck­chain, est éga­le­ment per­cep­tible dans d’autres mar­chés de la banque. Au ni­veau de la ré­gu­la­tion, la pé­riode est char­nière comme en té­moignent les évo­lu­tions liées à l’union ban­caire eu­ro­péenne, Bâle III, IFRS9, ou en­core Mi­FID2, qui, à moyen terme, vont sans nul doute trans­for­mer le mar­ché (lire notre en­quête sur la ré­gu­la­tion ban­caire). D’un point de vue stra­té­gique la tran­si­tion est donc de mise et, rap­pe­lons-le, ali­men­tée de­puis un cer­tain temps par la place de plus en plus pré­sente des fin­techs sur le mar­ché ban­caire en tant que réels par­te­naires por­teurs de nou­velles ten­dances qui contri­buent à faire évo­luer les dif­fé­rents métiers et ser­vices. Les exemples du crowd­fun­ding, crowd­len­ding, qui pro­gressent ne sont plus à dé­mon­trer, sans ou­blier les ini­tia­tives de pure players dans le do­maine de l’agré­ga­tion de comptes, confir­mant que la don­née, ca­rac­té­ri­sée par une évo­lu­tion ré­gle­men­taire en 2016, prend une place pri­mor­diale dans le monde ban­caire. A n’en pas dou­ter, 2016 se­ra une an­née de tran­si­tion sur plu­sieurs ac­ti­vi­tés – dont le paie­ment -, et sur­tout dé­ci­sive en termes de prises de po­si­tion, luttes de pou­voir et choix stra­té­giques sur un mar­ché en réelle mu­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.