Cré­dit Mu­tuel Arkéa se pro­nonce en fa­veur de l’au­to­no­mie

Les trois fé­dé­ra­tions du groupe Cré­dit Mu­tuel Arkéa (Bre­tagne, Mas­sif Cen­tral et Su­dOuest) viennent de se pro­non­cer très ma­jo­ri­tai­re­ment en fa­veur de la re­con­nais­sance d’un or­gane cen­tral propre au Cré­dit Mu­tuel Arkéa et dis­tinct de ce­lui de CM11-CIC.

Point Banque - - BRIEFING - CC

Le di­vorce entre la Con­fé­dé­ra­tion Na­tio­nale du Cré­dit Mu­tuel (CNCM) et le Cré­dit Mu­tuel Arkéa se pré­cise. A l'is­sue des votes qui se sont dé­rou­lés à bul­le­tin se­cret du 19 au 21 oc­tobre 2016, les trois fé­dé­ra­tions du Cré­dit Mu­tuel Arkéa (Bre­tagne, Mas­sif Cen­tral et Sud-ouest) se sont très ma­jo­ri­tai­re­ment pro­non­cées (96,4%) - via les pré­si­dents de 334 caisses lo­cales - en fa­veur de la re­con­nais­sance d'un or­gane cen­tral propre au Cré­dit Mu­tuel Arkéa. Un si­gnal fort à des­ti­na­tion de la Con­fé­dé­ra­tion Na­tio­nale du Cré­dit Mu­tuel. « Notre am­bi­tion n'est en au­cun cas de quit­ter le groupe », a dé­taillé la porte-pa­role de Cré­dit Mu­tuel Arkéa avant de pré­ci­ser : « il faut bien avoir à l'es­prit qu'à l'heure ac­tuelle, CM11-CIC est concur­rent de Cré­dit Mu­tuel Arkéa sur l'en­semble de ses mé­tiers : en banque comme en as­su­rance. Il y a deux ans, nous avons sai­si l'au­to­ri­té de la concur­rence qui a re­con­nu qu'il exis­tait de fait un lien de concur­rence au sein du même groupe. Notre ob­jec­tif est donc d'abou­tir à la re­con­nais­sance d'un or­gane cen­tral propre au Cré­dit Mu­tuel Arkéa. Ce­lui-ci per­met­tra de dé­fendre le mo­dèle ori­gi­nal de banque co­opé­ra­tive dé­cen­tra­li­sée ». Ain­si, le vote qui s'est te­nu en fin de se­maine der­nière se pro­nonce en fa­veur d'une « re­dé­fi­ni­tion des mis­sions de la CNCM afin qu'elle puisse, en tant qu'as­so­cia­tion, pro­mou­voir l'ap­pel­la­tion Cré­dit Mu­tuel, as­su­rer le dé­ve­lop­pe­ment de la branche pro­fes­sion­nelle et dé­fendre en toute neu­tra­li­té les in­té­rêts col­lec­tifs du Cré­dit Mu­tuel ».

Dans un com­mu­ni­qué, l'éta­blis­se­ment ban­caire a par ailleurs sou­li­gné qu'avec « un ra­tio de sol­va­bi­li­té de 15,3% au 30 juin 2016, le Cré­dit Mu­tuel Arkéa n'a au­cune dif­fi­cul­té à res­pec­ter l'exi­gence de fonds propres ren­for­cée que lui ap­plique la BCE de­puis 2015, qui consi­dère de­puis cette date l'hy­po­thèse d'une sé­pa­ra­tion avec la CNCM, non seule­ment pos­sible, mais par­fai­te­ment pro­bable ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.