Deutsche Bank, HSBC, KBC, Na­tixis, Ra­bo­bank, So­cié­té Gé­né­rale et Uni­cre­dit s’al­lient sur la blo­ck­chain

Deutsche Bank, HSBC, KBC, Na­tixis, Ra­bo­bank, So­cié­té Gé­né­rale et Uni­cre­dit ont si­gné un me­mo­ran­dum of un­ders­tan­ding à Bruxelles dans le­quel elles se sont en­ga­gées à par­ti­ci­per au dé­ve­lop­pe­ment et à la com­mer­cia­li­sa­tion d’une nou­velle offre bap­ti­sée Di­gi­ta

Point Banque - - BRIEFING -

Ces sept banques ont ain­si va­li­dé le prin­cipe de dé­ve­lop­per une plate-forme com­mune dans le but de fa­ci­li­ter le com­merce do­mes­tique et in­ter­na­tio­nal pour les PME et ETI en se ba­sant sur la puis­sance de la tech­no­lo­gie dis­tri­bu­ted led­ger. « La plate-forme se base sur un pro­to­type trade fi­nance et sup­ply chain fi­nance créé par KBC et tes­té en mode proof of concept. DTC, dis­po­nible sur por­tail Web ou sur mo­bile, a re­çu en oc­tobre 2016 le prix du « Meilleur nou­veau pro­duit/ser­vice 2016 » de l'ef­ma Ac­cen­ture In­no­va­tion. Il a pour ob­jec­tif d'in­té­grer tous les ac­teurs im­pli­qués dans une tran­sac­tion en open ac­count (i.e. ache­teur, banque de l'ache­teur, ven­deur, banque du ven­deur, tran­spor­teur) », rap­pelle So­cié­té Gé­né­rale, qui par­ti­cipe au pro­jet. « Ce nou­veau pro­duit sim­pli­fie­ra les trai­te­ments trade fi­nance des PME et ETI en leur per­met­tant de gé­rer, suivre et sé­cu­ri­ser leurs tran­sac­tions do­mes­tiques et in­ter­na­tio­nales en open ac­count. En ef­fet, les grandes so­cié­tés uti­lisent le cré­dit do­cu­men­taire pour ré­duire leur risque lié aux tran­sac­tions, ce qui n'est pas tou­jours ap­pro­prié pour les PME et ETI ou pour les so­cié­tés qui pré­fèrent trai­ter en open ac­count. Les en­re­gis­tre­ments sé­cu­ri­sés de toutes les étapes de la tran­sac­tion sur la pla­te­forme di­gi­tale DTC, ba­sée sur une tech- no­lo­gie dis­tri­bu­ted led­ger, per­met­tront d'ac­cé­lé­rer le cycle de vie de la tran­sac­tion de­puis la com­mande jus­qu'au rè­gle­ment et de di­mi­nuer sub­stan­tiel­le­ment les échanges pa­pier. La trans­pa­rence de bout en bout ga­ran­tie par la plate-forme per­met­tra aux PME et ETI d'ini­tier, en toute confiance, des tran­sac­tions avec de nou­veaux par­te­naires sur leur mar­ché do­mes­tique ou sur les mar­chés eu­ro­péens », ajoute l'en­ti­té.en met­tant en com­mun leurs ex­per­tises, les banques membres du consor­tium co-dé­ve­lop­pe­ront et lan­ce­ront une ver­sion évo­lu­tive de DTC. La prio­ri­té se­ra ac­cor­dée dans un pre­mier temps à la conso­li­da­tion d'une plate-forme sur sept mar­chés eu­ro­péens : Al­le­magne (Deutsche Bank et Uni­cre­dit), Bel­gique et Luxem­bourg (KBC), France (Na­tixis et So­cié­té Gé­né­rale), Ita­lie (Uni­cre­dit), Pays-bas (Ra­bo­bank) et Royaume-uni (HSBC).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.