Pay­lib : Her­vé Bloch prend en charge l’évan­gé­li­sa­tion des grands mar­chands

Point Banque - - BRIEFING -

S'im­po­ser comme la so­lu­tion fran­çaise de paie­ment mo­bile, telle est l'am­bi­tion af­fi­chée par Pay­lib, so­lu­tion de paie­ment sans contact, née du par­te­na­riat entre cinq éta­blis­se­ments ban­caires fran­çais : BNP Pa­ri­bas, La Banque Pos­tale, So­cié­té Gé­né­rale, Cré­dit Mu­tuel Ar­kéa et le groupe Cré­dit Agri­cole. Pour as­seoir sa po­si­tion au­près des grands mar­chands, Pay­lib a choi­si un am­bas­sa­deur en la per­sonne d'her­vé Bloch, fi­gure de l'éco­no­mie di­gi­tale et du e-com­merce. Sa mis­sion : pro­mou­voir la so­lu­tion de paie­ment Pay­lib au­près de l'éco­sys­tème e-com­merce et com­merce de proxi­mi­té.

Pour le lan­ce­ment de Pay­lib sans contact, quels en­jeux de no­to­rié­té pour une marque telle que Pay­lib ?

Pour faire connaître Pay­lib, il est né­ces­saire d'adop­ter une stra­té­gie de com­mu­ni­ca­tion B to B to C. En nous adres­sant aux grands mar­chands, nous nous adres­sons éga­le­ment aux consom­ma­teurs, uti­li­sa­teurs quo­ti­diens de la so­lu­tion de paie­ment sans contact, per­met­tant de ré­gler leurs achats, y com­pris ceux su­pé­rieurs à 20 eu­ros, chez les com­mer­çants équi­pés de ter­mi­naux de paie­ment sans contact, en France comme à l'étran­ger. Pour que la so­lu­tion soit adop­tée comme la ré­fé­rence fran­çaise, il faut qu'il y ait un tra­vail conjoint des ré­seaux ban­caires et

des mar­chands. Les conseillers ban­caires s'oc­cupent de sen­si­bi­li­ser leurs clients à ces nou­velles tech­no­lo­gies de paie­ments et je prends en charge l'évan­gé­li­sa­tion des grands mar­chands.

Quelles sont vos fonc­tions en qua­li­té d’am­bas­sa­deur ?

Ma no­mi­na­tion en qua­li­té d'am­bas­sa­deur me donne deux mis­sions prin­ci­pales : re­pré­sen­ter la marque et éga­le­ment dans un lieu phy­sique nom­mé La Ga­le­rie. La Ga­le­rie est un lieu aty­pique si­tué à Pu­teaux. Je se­rai en charge d'y ani­mer des évé­ne­ments dont le pre­mier au­ra lieu le 1er fé­vrier. Au cours de ces évé­ne­ments, les grands mar­chands se­ront conviés, ils pour­ront alors en­tendre des té­moi­gnages de pro­fes­sion­nels, a l'ins­tar de ce­lui de So­phie Mou­quet Brus­selle, di­rec­trice des par­te­na­riats du groupe La Re­doute, un groupe qui montre un bel exemple de tran­si­tion di­gi­tale réus­sie !

Pour le paie­ment sur In­ter­net, quels bé­né­fices de la so­lu­tion Pay­lib pour les grands mar­chands, au re­gard des solutions dé­jà exis­tantes, telles que Pay­pal ?

Il faut bien avoir à l'es­prit qu'un e-mar­chand joue sou­vent l'équi­li­briste sur sa ren­ta­bi­li­té. Par ailleurs, cinq banques qui se re­groupent est un phé­no­mène as­sez rare. Avec Pay­lib, nous sommes à même de pro­po­ser aux e-mar­chands un Pay­pal à la fran­çaise, avec des com­mis­sions moindres. Par ailleurs, l'un des freins au paie­ment en ligne est sou­vent la ré­ti­cence des uti­li­sa­teurs qui craignent pour la sé­cu- ri­té de leurs don­nées ban­caires. Avec Pay­lib, nous le­vons ce frein, en pro­po­sant une so­lu­tion éma­nant de leur éta­blis­se­ment ban­caire. Avec 5 banques fran­çaises, Pay­lib re­pré­sente au­jourd'hui 60 % du mar­ché fran­çais. Un pour­cen­tage qui de­vrait s'ac­croître dans les mois à ve­nir avec l'en­trée de nou­veaux ac­teurs ban­caires. Aus­si, 2017 est une grande an­née pour Pay­lib. Les éta­blis­se­ments ban­caires de­vraient par ailleurs se lan­cer dans une cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion grand pu­blic en 2017.

Her­vé Bloch

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.