brie­fing

Point Banque - - SOMMAIRE -

77 % des Fran­çais pos­sèdent un smart­phone et, pour la pre­mière fois, ce taux d'équi­pe­ment dé­passe ce­lui des or­di­na­teurs. Tel est l'un des prin­ci­paux constats re­le­vés par l'étude « Glo­bal Mo­bile Sur­vey » pré­sen­tée par De­loitte en jan­vier 2017. 41% des Fran­çais consultent leur té­lé­phone mo­bile au mi­lieu de la nuit. 7 % vont jus­qu'à ré­pondre à leurs mes­sages. Ils sont 20 % (40 % des 18-24 ans) à le vé­ri­fier moins de cinq mi­nutes après leur ré­veil. Les 18-24 ans consultent leur smart­phone en moyenne 50 fois par jour. 84 % des Fran­çais uti­lisent leur smart­phone tout en re­gar­dant un film ou la té­lé­vi­sion. L'usage du té­lé­phone mo­bile dans les trans­ports en com­mun pro­gresse for­te­ment : 49 % en 2016 contre 30 % en 2015, ajoute la so­cié­té. Par­mi les usages émer­gents, les as­sis­tants vo­caux réa­lisent une per­cée no­table (29 % des Fran­çais y ont re­cours). En re­vanche, les paie­ments mo­biles et la pu­bli­ci­té mo­bile n'em­portent pas les fa­veurs des Fran­çais. Ain­si, seuls 5 % des Fran­çais dé­clarent avoir dé­jà tes­té ce type d'ap­pli­ca­tion (ils sont 21 % en Nor­vège et jus­qu'à 48 % dans cer­tains pays d'asie). In­ter­ro­gés sur les rai­sons qui les dé­tournent de ce ser­vice, les Fran­çais sont 48 % à évo­quer un in­té­rêt peu évident pour eux et 37 % à faire état de pré­oc­cu­pa­tions sur la sé­cu­ri­té de la tran­sac­tion. En­fin, 81 % des Fran­çais dé­clarent qu'ils ne sont ré­cep­tifs à au­cun for­mat de pu­bli­ci­té sur leur smart­phone. Seuls les for­mats qui sup­posent un consen­te­ment préa­lable, comme les news­let­ters par email ou les listes de dif­fu­sion par SMS, sont (un peu) mieux ac­cep­tés. En outre, un nombre crois­sant de consom­ma­teurs cherchent à se pré­mu­nir des formes de pu­bli­ci­té les plus in­tru­sives : ils sont 13 % à avoir ins­tal­lé un « ad-blo­cker » sur leur smart­phone et 28 % à avoir l'in­ten­tion de le faire dans les douze mois à ve­nir. In­ter­ro­gés pour la pre­mière fois dans cette édi­tion sur leur uti­li­sa­tion des as­sis­tants vo­caux (Si­ri, Google Now, Cor­ta­na, etc.), les Fran­çais sont dé­jà 29 % à dé­cla­rer y avoir re­cours. Par­mi les usages plé­bis­ci­tés : la mé­téo, l'aide à la na­vi­ga­tion rou­tière, l'état du tra­fic ou en­core la re­cherche géo­lo­ca­li­sée. Les in­ter­faces vo­cales semblent donc pro­mises à un bel ave­nir. Source : Les don­nées de l’ étude fran­çaise sont is­sues de l’en­quête in­ter­na­tio­nale de De­loitte (« Glo­bal Mo­bile Con­su­mer Sur­vey 2016 ») me­née sur 30 pays, au­près de 49 000 ré­pon­dants. Les don­nées pré­sen­tées dans l’ édi­tion fran­çaise sont ba­sées sur un échan­tillon de 2 003 ré­pon­dants fran­çais âgés de 18 à 75 ans. Cet échan­tillon va­lide les quo­tas d’âge, de genre, de ré­gion, et de re­pré­sen­ta­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle et de si­tua­tion so­cioé­co­no­mique. L’en­quête a été réa­li­sée en ligne entre mai et juin 2016 par Ip­sos MORI, so­cié­té in­dé­pen­dante spé­cia­li­sée en en­quêtes et son­dages. Les don­nées ont été ex­ploi­tées par De­loitte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.