Paie­ment & in­no­va­tions : entre an­ti­ci­pa­tion et sé­ren­di­pi­té

Point Banque - - ÉDITORIAL - An­dréa Tou­cin­ho, di­rec­trice des ré­dac­tions

« Tout est chan­ge­ment, non pour ne plus être mais pour de­ve­nir ce qui n’est pas en­core ». Cette citation du phi­lo­sophe de l’école stoï­cienne Epic­tète pour­rait éga­le­ment s’ap­pli­quer à l’évo­lu­tion du mar­ché des paie­ments qui se trouve en 2017 à l’aube d’un nou­veau cycle. A l’heure où les normes sé­cu­ri­taires eu­ro­péennes sont en pleine évo­lu­tion sous l’ef­fet de l’au­to­ri­té ban­caire eu­ro­péenne (Eu­ro­pean ban­king au­tho­ri­ty – EBA) sou­cieuse de par­ve­nir à un consen­sus entre les dif­fé­rentes par­ties pre­nantes du mar­ché, les tech­no­lo­gies liées à la lutte contre la fraude avancent vers de nou­veaux usages, no­tam­ment liés au mo­bile et au cross­ca­nal. Et pour cause, dans un contexte mar­qué par la glo­ba­li­sa­tion, la dé­ma­té­ria­li­sa­tion et l’ou­ver­ture à de nou­veaux en­trants sus­cep­tibles d’in­suf­fler une nou­velle donne au sec­teur, la sécurité re­vêt un ca­rac­tère plus que stra­té­gique. La confé­rence inau­gu­rale de Pay­fo­rum 2017 est no­tam­ment l’oc­ca­sion d’ana­ly­ser cet état de fait en pré­sence des prin­ci­paux ac­teurs du mar­ché (lire ru­brique « évé­ne­ment »).

Mais l’in­no­va­tion propre au sec­teur des paie­ments ne se li­mite pas à la seule pro­blé­ma­tique

sé­cu­ri­taire, la plu­part des ac­teurs étant en re­cherche constante en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment de nou­veaux usages ou de nou­veaux schemes s’ins­cri­vant dans une lo­gique trans­fron­tières et mul­ti­ca­nal, le tout sous l’égide d’une ré­gle­men­ta­tion qui se veut dé­sor­mais plus eu­ro­péenne que na­tio­nale. D’où l’im­pé­ra­tif d’an­ti­ci­pa­tion, d’au­tant plus que le cadre géo­po­li­tique – Brexit no­tam­ment – et so­cié­tal se veut plus que ja­mais in­cer­tain, in­fluant ain­si sur la prise de po­si­tion des dif­fé­rents ac­teurs aux ca­rac­té­ris­tiques, contraintes et in­té­rêts di­vers - et par­fois même di­ver­gents . Cette pé­riode tran­si­toire, aux en­jeux de taille, n’en reste pas moins le car­re­four de mul­tiples ini­tia­tives et ex­pé­ri­men­ta­tions de la part d’en­ti­tés fi­nan­cières sou­cieuses d’avoir un temps d’avance sur les réa­li­tés du mar­ché, comme le dé­montrent les mul­tiples tests réa­li­sés sur des tech­no­lo­gies émer­gentes à l’image de la blo­ck­chain, de l’in­ter­net de ob­jets ou en­core de l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, qui s’avèrent pro­met­teuses pour le sec­teur. Quels se­ront les nou­veaux contours du mar­ché des paie­ments, dans un contexte glo­ba­li­sé ? Telle est la ques­tion qui mé­rite d’être po­sée alors même que plu­sieurs mo­dèles res­tent à construire comme le de­ve­nir de la carte de paie­ment dans une lo­gique trans­fron­tières et dé­ma­té­ria­li­sée, l’émer­gence de nou­veaux moyens de paie­ment comme l’ins­tant pay­ment, ou en­core le de­ve­nir du chèque et des es­pèces, ap­pré­ciés par les consom­ma­teurs mais maintes fois poin­tés par le sec­teur pour leur ca­rac­tère coû­teux et ob­so­les­cent. Des en­jeux qui se­ront adres­sés à moyen terme par le mar­ché au ni­veau eu­ro­péen via l’eu­ro re­tail pay­ments board (ERPB) et fran­çais via le Co­mi­té na­tio­nal des paie­ments scrip­tu­raux (CNPS), confir­mant que le sec­teur des paie­ments construit au­jourd’hui son ave­nir dans un monde mo­derne et trans­fron­tières.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.