Le groupe BPCE lance son plan de trans­for­ma­tion de sa banque de proxi­mi­té

Point Banque - - BRIEFING -

Nou­velles at­tentes clients et en­vi­ron­ne­ment de rup­ture tech­no­lo­gique, au­tant d’élé­ments qui poussent le groupe BPCE à opé­rer une re­fonte de son mo­dèle de ban­caire. Le nou­veau plan de trans­for­ma­tion de la banque de proxi­mi­té pré­sen­té par le groupe BPCE le 21 fé­vrier 2017 est axé au­tour de trois pro­grammes struc­tu­rants : l’adap­ta­tion du mo­dèle re­la­tion­nel, un plan de trans­for­ma­tion et d’ex­cel­lence opé­ra­tion­nelle, ain­si qu’un plan d’ac­tion di­gi­tal. Sur le pre­mier vo­let, le groupe en­tend ré­af­fir­mer sa pro­messe de proxi­mi­té, tout en of­frant da­van­tage de conseil et de qua­li­té de ser­vice, via no­tam­ment le dé­ve­lop­pe­ment de ca­naux di­gi­taux et de plates-formes mul­ti­mé­dia. Avec la mon­tée en puis­sance du ser­vice à dis­tance (11 % des ventes ont été réa­li­sées à dis­tance au cours de l’an­née 2016), BPCE a an­non­cé une re­fonte de son ré­seau d’agences. Au to­tal, 5 % du parc du groupe se­ra sup­pri­mé à ho­ri­zon 2020, date à la­quelle BPCE se donne pour ob­jec­tif de réa­li­ser 40 % de ses ventes à dis­tance. Qua­rante seg­ments de clien­tèles ont par ailleurs été iden­ti­fiés. Ils se­ront ser­vis par des conseillers spé­cia­li­sés, dont le nombre aug­men­te­ra de 50 % à ho­ri­zon 2020. Sur le vo­let ex­cel­lence opé­ra­tion­nelle, BPCE a in­di­qué la mise en place d’un pro­gramme de sy­ner­gies des coûts, des­ti­né à per­mettre de réa­li­ser un mil­liard d’eu­ros d’éco­no­mies à ho­ri­zon 2020. Des éco­no­mies no­tam­ment por­tées par une ra­tio­na­li­sa­tion des struc­tures et de L’IT ain­si que par la trans­for­ma­tion du mo­dèle de re­la­tion de la banque de proxi­mi­té. En­fin, après avoir amor­cé la sim­pli­fi­ca­tion de la struc­ture du groupe, via la réa­li­sa­tion de fu­sions en 2016 et 2017, BPCE en­tend pour­suivre le rap­pro­che­ment des Banques Po­pu­laires ré­gio­nales et des Caisses d’epargne, de sorte à être « da- van­tage en co­hé­rence avec la nou­velle carte des ré­gions ». Ain­si, en 2020, la France mé­tro­po­li­taine de­vrait comp­ter au plus douze Banques Po­pu­laires ré­gio­nales et qua­torze Caisses d’epargne. Sur le vo­let di­gi­tal, BPCE to­ta­lise 9 mil­lions de té­lé­char­ge­ments des ap­pli­ca­tions ban­caires du groupe. Par ailleurs, 75 % des clients BPCE sont abon­nés à la banque en ligne. Pour ac­com­pa­gner le dé­ve­lop­pe­ment du di­gi­tal, le groupe a an­non­cé un in­ves­tis­se­ment de 750 mil­lions d’eu­ros sur quatre ans dé­diés au fi­nan­ce­ment de pro­jets di­gi­taux. Par­mi les pro­jets phares du groupe, l’ac­qui­si­tion de la start-up Fi­dor, banque mo­bile pré­sente en Al­le­magne et au Royaume Uni. BPCE de­vrait ain­si dé­ployer son offre banque mo­bile en France au cours de l’an­née 2017, avec pour ob­jec­tif af­fi­ché de « de­ve­nir l’un des lea­ders eu­ro­péens sur le seg­ment de la banque mo­bile com­mu­nau­taire ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.