E-com­merce : + 14,6 % sur un an, se­lon la Fe­vad

Point Banque - - BRIEFING -

La Fé­dé­ra­tion du e-com­merce et de la vente à dis­tance (Fe­vad) vient de li­vrer son bilan pour l’an­née 2016. A 72 mil­lions d’eu­ros, les ventes en ligne pro­gressent de 14,6 % sur un an.

Le e-com­merce pour­suit sa per­cée dans les ha­bi­tudes de consom­ma­tion des Fran­çais. Ain­si, en 2016, comme au cours des an­nées pré­cé­dentes, le vo­lume de ventes en ligne a en­re­gis­tré une pro­gres­sion à deux chiffres : + 14,6% par rapport à l’an­née 2015. Dans le même temps, les ma­ga­sins phy­siques ont pour­sui­vi leur crois­sance atone, avec une aug­men­ta­tion de l’ac­ti­vi­té de 0,9 % sur un an. 2016, marque ain­si un « cap his­to­rique pour le e-com­merce », se­lon les pro­pos de Marc Lo­li­vier, dé­lé­gué gé­né­ral de la Fe­vad, avec des ventes fran­chis­sant le cap des 70 mil­liards d’eu­ros, pour at­teindre 72 mil­liards d’eu­ros. Une pro­gres­sion no­tam­ment por­tée par les achats de fin d’an­née. Ain­si, les achats de Noël (biens et ser­vices) réa­li­sés aux mois de no­vembre et dé­cembre 2016 ont pro­gres­sé de 15 % par rapport à l’an­née pré­cé­dente. « 14 mil­liards d’eu­ros ont été dé-

pen­sés en ligne du­rant les mois de no­vembre et dé­cembre 2016. Un mon­tant qui cor­res­pond à l’en­semble du chiffre d’af­faires réa­li­sé au cours de l’an­née 2007 », a pré­ci­sé Marc Lo­li­vier. L’an­née 2016 au­ra par ailleurs été mar­quée par un re­pli de 7 % pa­nier moyen sur un an, à 70 eu­ros en moyenne, contre 75 eu­ros en moyenne au cours de l’an­née pré­cé­dente. Un lé­ger re­cul, lar­ge­ment com­pen­sé par l’aug­men­ta­tion du nombre de tran­sac­tions, qui pro­gresse de 23 % sur un an pour at­teindre 1,03 mil­liard, soit 33 tran­sac­tions réa­li­sées par se­conde. En 2016, les cy­be­ra­che­teurs ont dé­pen­sé en moyenne 2 000 eu­ros sur In­ter­net, soit près du double du mon­tant an­nuel­le­ment dé­pen­sé en 2010 (1 084 eu­ros). Autre évo­lu­tion no­table, celle du nombre de sites mar­chands. En 2016, ils ont pro­gres­sé de 10 % pour at­teindre 200 000. En dix ans, le nombre de sites a ain­si été

mul­ti­plié par dix. En­fin, l’an­née 2016, marque l’en­trée du smart­phone dans les ha­bi­tudes d’achat des Fran­çais. Ain­si, l’in­dice ICM qui me­sure les ventes sur l’in­ter­net mo­bile pro­gresse de 30 % sur un an. C’est ain­si plus du quart du vo­lume d’af­faires des sites du pa­nel qui est dé­sor­mais réa­li­sé via des ter­mi­naux mo­biles, cer­tains sites al­lant même plus loin, comme l’ex­plique Marc Lo­li­vier : « l’an­née 2016 au­ra lar­ge­ment été mar­quée par la pro­gres­sion de l’usage du mo­bile dans les tran­sac­tions. Nous consta­tons même que cer­tains sites réa­lisent au­jourd’hui plus de 50 % de leurs ventes via le mo­bile ». Pour l’an­née 2017, la Fe­vad an­ti­cipe en­core une crois­sance des ventes. Se­lon les pro­jec­tions de l’or­ga­nisme, le mar­ché fran­çais de­vrait at­teindre 80 mil­liards d’eu­ros en 2017. Une crois­sance qui de­vrait no­tam­ment être por­tée par la pro­gres­sion des ventes mo­biles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.