2) Du ta­lent dans les ta­lons

Point de Vue - - Plumes -

Vous dites, dans la page En­chères du n° 3572, que c’est Ro­ger Vi­vier, cé­lèbre chaus­seur, qui créa le ta­lon ai­guille. C’est en fait Charles Jour­dan, de Ro­mans, qui pos­sé­dait une usine très im­por­tante à l’époque. Les chaus­sures étaient ven­dues dans le monde en­tier, sou­vent avec un sac à main as­sor­ti. (Mme V., Saint-Jean-en-Royans) La ques­tion de la pa­ter­ni­té du ta­lon ai­guille fait en­core au­jourd’hui dé­bat… Par­mi les pré­cur­seurs, qui don­nèrent au ta­lon haut tout son pres­tige, rap­pe­lons le nom d’An­dré Pe­ru­gia, sty­liste, pion­nier… et chaus­seur des stars dès les an­nées 1930. Charles Jour­dan, au dé­but des an­nées 1950, ima­gi­na d’amin­cir et de re­haus­ser le ta­lon des es­car­pins pour don­ner nais­sance à une nou­velle forme de chaus­sures par­ti­cu­liè­re­ment élé­gante. Quelques an­nées plus tard, en 1954, alors qu’il tra­vaillait pour Ch­ris­tian Dior, Ro­ger Vi­vier ren­dit ces ta­lons plus ré­sis­tants en y in­sé­rant une tige en mé­tal. Une idée qui chan­gea la vie de celles qui s’étaient dé­jà en­thou­sias­mées pour ce ta­lon ré­vo­lu­tion­naire mais trop fra­gile.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.