Ta­tia­na Schloss­berg

La petite-fille de Ja­ckie et John Fitz­ge­rald s’est ma­riée à Mar­tha’s Vi­neyard, une île em­plie de sou­ve­nirs par­fois dou­lou­reux pour le clan Kennedy. Par cette union, Ta­tia­na offre à l’al­bum fa­mi­lial un épi­sode des plus heu­reux.

Point de Vue - - Sommaire - Par Ma­rie-Émilie Four­neaux

Le ma­riage d’une hé­ri­tière Kennedy

So­leil cou­chant sur le pay­sage sau­vage de l’île de Mar­tha’s Vi­neyard, traîne par­fai­te­ment éta­lée der­rière la robe im­ma­cu­lée, et bou­quet de fleurs blanches convoi­té par les coeurs so­li­taires de la noce. Ta­tia­na Schloss­berg sou­rit presque ti­mi­de­ment au bras de ce­lui qu’elle vient d’épou­ser, George Mo­ran. La pose est clas­sique. Alors pour­quoi ne pas lais­ser écla­ter, dans un se­cond por­trait, toute la spon­ta­néi­té qui les ca­rac­té­rise ! Poin­tant ma­li­cieu­se­ment l’ob­jec­tif, Ta­tia­na, 27 ans, est de ces jeunes femmes na­ture à la tête bien faite. Elle est la pre­mière des trois pe­tits-en­fants de John F. Kennedy et de Jac­que­line Kennedy à se ma­rier. Soixante-quatre ans jour pour jour sé­parent cette union de celle, my­thique, de ses grands-pa­rents. C’était à New­port, à quelques ki­lo­mètres de là sur la côte est. Le fu­tur pré­sident des États-Unis et la fu­ture pre­mière dame, alors res­pec­ti­ve­ment sé­na­teur du Mas­sa­chu­sets et re­por­ter pour le Wa­shing­ton Times-He­rald, po­saient aus­si, en ce 12 sep­tembre 1953, dans un cadre bu­co­lique. Jour­na­liste comme sa grand­mère, Ta­tia­na était, jus­qu’en juillet der­nier, char­gée des thé­ma­tiques éco­lo­giques pour le New York Times. Au cours de sa for­ma­tion à l’uni­ver­si­té de Yale, elle a ren­con­tré George. À 28 ans, ce­lui-ci pour­suit ac­tuel­le­ment des études de mé­de­cine à Co­lum­bia, une vo­ca­tion hé­ri­tée de ses pa­rents, gé­né­reux phi­lan­thropes. Son père, Gar­rett

Elle se ma­rie 64 ans jour pour jour après ses grands-pa­rents.

Mo­ran, est le pré­sident de Year Up New York, une or­ga­ni­sa­tion à but non lu­cra­tif ai­dant les étu­diants dé­fa­vo­ri­sés à se lan­cer dans la vie pro­fes­sion­nelle. Sa mère, Ma­ry Pen­ni­man, exerce au sein du Na­tu­ral Re­sources De­fense Coun­cil, ac­tif dans le do­maine de la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment. Des pré­oc­cu­pa­tions par­ta­gées par les pa­rents de Ta­tia­na. Vice-pré­si­dente du Fonds pour les écoles pu­bliques de 2002 à 2011, Ca­ro­line Kennedy a été en­suite am­bas­sa­deur des État­sU­nis au Ja­pon sous l’ad­mi­nis­tra­tion Oba­ma. Ed­win Schloss­berg, ar­tiste, a quant à lui fon­dé ESI De­si­gn, une en­tre­prise consa­crée au de­si­gn in­ter­ac­tif à New York. Ta­tia­na a fait sa pre­mière grande ap­pa­ri­tion pu­blique en 2013, à l’oc­ca­sion d’une al­lo­cu­tion au mé­mo­rial dé­dié à son grand-père en An­gle­terre. Avec ce ma­riage dans l’un des fiefs des Kennedy, elle a aus­si vou­lu rendre hom­mage à son oncle, John-John, dis­pa­ru avec sa femme, Ca­ro­lyn, et sa belle-soeur, Lau­ren, en 1999, dans le crash de leur avion au large de Mar­tha’s Vi­neyard. Ils se ren­daient aux noces de leur cou­sine, Ro­ry. Un nou­vel épi­sode dans la « ma­lé­dic­tion » qui frap­pait le clan Kennedy. Ta­tia­na, par sa joie de vivre et son bon­heur par­ta­gé avec George, sou­haite bien conju­rer dé­fi­ni­ti­ve­ment le mau­vais sort.

Seuls deux por­traits du couple ont été dif­fu­sés suite à leur union le 12 sep­tembre der­nier. C’est aus­si un 12 sep­tembre, mais en 1953, que Ja­ckie et John Fitz­ge­rald Kennedy s’unis­saient à New­port. Tou­jours dans le Mas­sa­chu­sets, mais à Hyan­nis Port, les pa­rents de Ta­tia­na, Ca­ro­line Kennedy et Ed­win Schloss­berg, se di­saient « oui » le 19 juillet 1986.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.