Les pre­mières pho­tos du bon­heur

Le couple a pro­fi­té des In­vic­tus Games de To­ron­to pour af­fi­cher pu­bli­que­ment son amour. Des images qui valent dé­jà tous les com­mu­ni­qués of­fi­ciels du monde.

Point de Vue - - Cour - Par Gre­ta Xa­vier

Les voi­là ! Le prince et sa com­pagne viennent de prendre place dans les gra­dins du court de ten­nis de Na­than Phil­lips Square. Pour ef­fec­tuer leur pre­mière ap­pa­ri­tion pu­blique en tant que couple, Har­ry et Me­ghan ont choi­si les In­vic­tus Games, les olym­piades des­ti­nées aux vé­té­rans vic­times de han­di­cap fon­dées par le prince. Tout au long du match, les jeunes gens échangent re­gards tendres et sou­rires com­plices. To­ron­to, où ré­side la co­mé­dienne, est la ville qui sacre en­fin leur amour. De l’autre cô­té de l’At­lan­tique, les book­ma­kers bri­tan­niques sus­pendent aus­si­tôt les pa­ris sur l’an­nonce de leurs fian­çailles, dont l’im­mi­nence ne fait main­te­nant plus de doute. Jean – sa­vam­ment – éli­mé, lu­nettes noires Fin­lay & Co., sac be­sace Ever­lane, bal­le­rines Sa­rah Flint et che­mise blanche « The Hus­band » (« Le ma­ri ») grif­fée Mi­sha No­noo… Me­ghan pa­raît dé­jà maî­tri­ser l’art tout en sub­ti­li­té du vê­te­ment à mes­sage. « Qu’es­sayez-vous de nous dire ? », l’in­ter­roge, amu­sé, le quo­ti­dien Dai­ly Mail. À son ar­ri­vée au Ca­na­da, le 21 sep­tembre, le pe­tit-fils d’Éli­sa­beth II s’était ins­tal­lé au do­mi­cile de sa girl­friend – une pe­tite mai­son de style Crafts­man, où celle-ci vit avec ses chiens, Bo­gart et Guy. Me­ghan et Har­ry ont en­suite « em­mé­na­gé » quelques jours à l’hô­tel Fair­mont Royal York, l’un des plus ré­pu­tés de To­ron­to. Le prince et l’ac­trice amé­ri­caine – qui tient l’un des rôles prin­ci­paux de la sé­rie té­lé­vi­sée Suits – se sont ren­con­trés il y a qua­torze mois seule­ment, mais avec cette fa­çon bien à lui qu’il a de cham­bou­ler les usages, Har­ry a dé­ci­dé de cou­rir vers le bon­heur sans at­tendre. À l’ex­cep­tion de son oncle, le prince Ed­ward, qui, dans les an­nées 1990, avait vé­cu non ma­ri­ta­le­ment avec So­phie Rhys-Jones dans ses ap­par­te­ments du pa­lais de Bu­ckin­gham, au­cun membre de sa fa­mille n’avait, avant lui, bé­né­fi­cié de pa­reille li­ber­té dans la conduite de sa vie pri­vée. Le jeune homme et sa com­pagne étaient ar­ri­vés sur Na­than Phil­lips Square main dans la main, heu­reux de par­ta­ger leur joie d’être en­semble. Le soir de la cé­ré­mo­nie de clô­ture de la com­pé­ti­tion, le 1er oc­tobre, on les ver­ra af­fi­cher une nou­velle fois leur amour l’un pour l’autre au cô­té de Do­ria Ra­gland, la mère de Me­ghan, ve­nue tout spé­cia­le­ment des ÉtatsU­nis. La Grande-Bre­tagne rêve main­te­nant… d’un jo­li ma­riage de prin­temps. Avant la pu­bli­ca­tion de tout com­mu­ni­qué par la mai­son ré­gnante, Me­ghan Markle doit en­core tou­te­fois être pré­sen­tée à la sou­ve­raine. Éli­sa­beth II, ac­tuel­le­ment tou­jours en va­cances au châ­teau de Bal­mo­ral, en Écosse, re­ga­gne­ra Londres cette se­maine afin d’y re­prendre le cours de ses ac­ti­vi­tés of­fi­cielles. Se­lon plu­sieurs sources, la co­mé­dienne de­vrait « pas­ser plus de temps au Royaume-Uni à par­tir de no­vembre pro­chain ». Elle a d’ores et dé­jà ré­si­lié le contrat VIP de lo­ca­tion de voi­ture qui la liait au construc­teur Au­di. Cette fois, plus de doute : Me­ghan a bien quelque chose à nous dire…

Har­ry, 33 ans, et Me­ghan, 36 ans, ar­rivent main dans la main sur Na­than Phil­lips Square. Ce 25 sep­tembre, une foule nom­breuse est ve­nue at­tendre les deux jeunes gens, en­tou­rés d’un im­pres­sion­nant ser­vice de sé­cu­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.