Dî­ner en ville

Point de Vue - - Édito - Adé­laïde de Cler­mont-Ton­nerre Di­rec­trice de la rédaction

Rite de pas­sage, tra­di­tion fran­çaise, sym­bole d’ami­tié et ou­til de ré­seau, le « dî­ner en ville » a ses usages ta­cites. Guille­mette Faure s’est pen­chée sur ce phé­no­mène de so­cié­té*. À mi-che­min entre l’étude an­thro­po­lo­gique, le ma­nuel de dé­ve­lop­pe­ment per­son­nel et le re­cueil de bons mots, elle ana­lyse cet art com­plexe de « pas­ser les plats ». En dé­coulent quelques points clés ins­truc­tifs…

SI VOUS RE­CE­VEZ

Mé­lan­gez les genres. L’er­reur à ne pas com­mettre consiste à rap­pro­cher deux écri­vains, deux ac­teurs ou deux po­li­tiques en pen­sant qu’ils au­ront « des choses à se dire ». Non seule­ment leur pa­role se­ra moins libre, mais ils se sen­ti­ront en com­pé­ti­tion ou dis­cu­te­ront au contraire « bou­tique » en ex­cluant le reste des convives. Ayez tou­jours un « rou­tier » des dî­ners. Une per­sonne dont vous connais­sez l’es­prit et le mé­tier. Il vous fe­ra le liant né­ces­saire. Pré­voyez aus­si un spé­cia­liste du po­tin, même si la plu­part de ses al­lé­ga­tions sont fausses, il met­tra un peu de crous­tillant dans votre soi­rée. Ne men­tion­nez jamais le coût de votre dî­ner, pri­vi­lé­giez les tables rondes qui évitent les sus­cep­ti­bi­li­tés de pla­ce­ment, al­lez-y fran­che­ment sur les nappes, les fleurs, les bou­gies et les jo­lies as­siettes, plus im­por­tantes, d’après Guille­mette Faure, que la nour­ri­ture elle-même. Pen­sez à un plan de table. Rien de plus em­bar­ras­sant que ce mo­ment de flot­te­ment qui sai­sit les convives sous pré­texte de faire les choses « sim­ple­ment ».

SI VOUS ÊTES IN­VI­TÉ

Ha­billez-vous ! La veste noire sur un jean, c’est li­mite. Moins on est « connu » ou puis­sant, plus il faut faire preuve d’élé­gance. N’ar­ri­vez pas pile à l’heure, n’ar­ri­vez pas une heure en re­tard : l’équi­libre est sub­til. Ne vous le­vez pas de table ! Ni pour fu­mer, ni pour té­lé­pho­ner, ni pour par­ler à un in­vi­té plus re­lui­sant que votre voi­sin. La reine Éli­sa­beth, pa­raît-il, au­rait été dé­çue en dî­nant avec ses pe­tits-en­fants de leur dif­fi­cul­té à main­te­nir une conver­sa­tion… « Je sup­pose qu’ils ont l’ha­bi­tude de se le­ver tout le temps à table pour rendre un ser­vice ou mettre quelque chose dans le lave-vais­selle », au­rait-elle fait re­mar­quer. Ne vous in­crus­tez pas… Il faut sa­voir dé­tec­ter les si­gnaux de fin de soi­rée sans at­tendre que la maî­tresse de mai­son soit en­dor­mie dans son ca­na­pé !

Dî­ners en ville mode d’em­ploi, Gras­set, 304 pages, 19 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.