CHAN­TAL KIENER « UN SA­LON POUR LES JEUNES GÉ­NÉ­RA­TIONS »

Point de Vue - - Style -

Quinze ans que Chan­tal Kiener se bat pour faire connaître Hen­ry Cros (18401907), frère du cé­lèbre poète et in­ven­teur Charles Cros. « Mal­gré deux ex­po­si­tions, ce­la a été long­temps cou­ron­né de peu de suc­cès. Mais der­niè­re­ment, les choses ont com­men­cé à bou­ger. Le mu­sée d’Or­say m’a ache­té un Sphinge joueuse d’au­los, en pâte de verre co­lo­rée, et la fon­da­tion Cus­to­dia, le Por­trait en mé­daillon de Phi­lippe Bur­ty, pro­ve­nant de la col­lec­tion Su­zanne La­lique-Paul Bur­ty Ha­vi­land ». Dans son dé­li­cieux ap­par­te­ment pa­ri­sien de la Nou­velle Athènes, la ga­le­riste re­çoit sur ren­dez­vous. Nous la sur­pre­nons en pleins pré­pa­ra­tifs du sa­lon Fine Arts Pa­ris, qui est pour elle une « fa­çon in­tel­lec­tuel­le­ment amu­sante d’at­ti­rer des jeunes col­lec­tion­neurs, grâce aus­si à des prix très abor­dables ». Évi­dem­ment, Hen­ry Cros se­ra de la par­tie avec un éton­nant Por­trait en buste de Ma­de­leine Bur­ty à 12 ans, fille de Phi­lippe Bur­ty, haut-re­lief de 1872 réa­li­sé à la cire po­ly­chrome sur plaque de verre en­duite à la cire noire. Une tech­nique qui in­tri­guait les Gon­court, mais fai­sait l’ad­mi­ra­tion de Ro­din ou Bour­delle. Ce der­nier se­ra aus­si sur le stand avec un ti­rage en bronze de 1905 in­ti­tu­lé L’ef­froi. Sans comp­ter sur les dé­li­cates oeuvres de Florence Es­té, une peintre amé­ri­caine peu re­nom­mée en France, mais qui par­ti­ci­pa, en 1913, avec soixante autres femmes ar­tistes, à la cé­lèbre foire newyor­kaise de l’Ar­mo­ry Show lan­çant l’art mo­derne aux États-Unis. « Sou­hai­tons à Fine Arts Pa­ris, conclut Chan­tal Kiener, le même des­tin… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.