Al­bert et Charlène de Mo­na­co

Des étoiles pour les océans

Point de Vue - - Sommaire - Em­ma­nuel Ci­rodde Par

Voi­ci la vente aux en­chères la plus gla­mour du monde ! Dans le dé­cor fée­rique des ter­rasses de l’opé­ra de Monte-Car­lo, le prince Al­bert et la prin­cesse Charlène ont ac­cueilli un océan de stars afin de le­ver des fonds pour la fon­da­tion du prince, à l’oc­ca­sion du Monte Car­lo Ga­la for the Glo­bal Ocean. À leurs cô­tés, Pierre, Bea­trice, An­drea et Ta­tia­na n’ont pas man­qué l’évé­ne­ment lors du­quel les 47 lots mis en jeu ont rap­por­té 21 mil­lions d’eu­ros !

Lorsque le couple prin­cier ar­rive sur le ta­pis bleu, c’est une ma­rée de pho­to­graphes qui les in­ter­pelle. Au­tour d’eux, Ka­ty Per­ry, Or­lan­do Bloom, Glo­ria Gay­nor, Ro­bin Thicke ou Ch­ris Tu­cker se serrent pour fi­gu­rer sur la pho­to mar­quante de cette nuit mo­né­gasque. À peine com­men­cé, ce ga­la s’an­nonce dé­jà un suc­cès. Les stars du monde en­tier ont ré­pon­du à l’ap­pel du prince pour par­ti­ci­per à cette se­conde édi­tion du Monte Car­lo Ga­la for the Glo­bal Ocean. L’an­née der­nière, Leo­nar­do DiCa­prio avait com­blé les hôtes du dî­ner. Cette fois, il a lais­sé la place à Adrien Bro­dy, Ro­bert Fran­cis Ken­ne­dy Jr., So­nia Rol­land, Sé­go­lène Royal, le chan­teur et ac­teur Ro­bert Da­vi, Tom­my Hil­fi­ger et une pléiade de mo­dèles dont To­ni Garrn, Da­niel­la de Je­sus Co­sio et Isa­be­li Fon­ta­na. Pierre Ca­si­ra­ghi et son épouse Bea­trice sont par­mi les pre­miers à ar­ri­ver, sui­vis quelques ins­tants plus tard par An­drea et Ta­tia­na. Au bras de son époux, la prin­cesse de Mo­na­co est ra­dieuse. Dans sa splen­dide robe bleu nuit bor­dée d’une dé­li­cate écume de se­quins, elle sa­lue cha­leu­reu­se­ment ses in­vi­tés, prend par le bras Ka­ty Per­ry pour la gui­der sur le ta­pis, fé­li­cite Ro­bin Thicke et April Love Gea­ry qui at­tendent un heu­reux évé­ne­ment et em­brasse le fa­cé­tieux Ch­ris Tu­cker. Un dé­cor fas­tueux en­toure les 720 in­vi­tés. Aux abords de l’opé­ra illu­mi­né de bleu, la mise en scène des ter­rasses consti­tue une vé­ri­table in­vi­ta­tion au voyage… et à la dé­pense ! Car cer­tains des lots mis en jeu ce soir-là y sont exposés : un ma­gni­fique yacht élec­trique à la coque

« Les océans ont be­soin de nous pour les pro­té­ger. » Al­bert II de Mo­na­co

noire sa­ti­née is­su d’une col­la­bo­ra­tion entre les marques Vi­ta et Ga­rage Ita­lia, l’oeuvre in­ti­tu­lée Re­birth-Evo­lu­tion de l’ar­tiste chi­nois Gao Xiao­wu re­pré­sen­tant un pois­son d’acier sur­gis­sant de l’écume, ou en­core deux luxueuses bi­cy­clettes grif­fées Ri­va et ar­bo­rant le sigle de la Fon­da­tion Prin­ceAl­bert-II-de-Mo­na­co. En cette fin d’après-mi­di mo­né­gasque, les convives échangent dans une bonne hu­meur com­mu­ni­ca­tive, face à la Mé­di­ter­ra­née splen­dide tan­dis que flottent dans l’air les ar­pèges du thème Cre­pus­co­lo sul mare du com­po­si­teur Pie­ro Umi­lia­ni. Peu après 21 heures, une voix re­ten­tit pour an­non­cer que le dî­ner de ga­la com­men­ce­ra bien­tôt. Cha­cun se di­rige alors vers un tun­nel en cuivre sem­blant tout droit sor­ti de l’ima­gi­na­tion de Jules Verne. La suite de la soi­rée se dé­rou­le­rait-elle 20 000 lieues sous mers ? La grande salle amé­na­gée sous une bulle trans­pa­rente donne en ef­fet la sen­sa­tion d’avoir em­bar­qué à bord du Nau­ti­lus du ca­pi­taine Ne­mo. Des « lustres mé­duses » flottent au-des­sus des tables, tan­dis que des pa­rois ri­ve­tées sont per­cées d’écrans géants en forme de hu­blots lais­sant ap­pa­raître des images ani­mées du monde sous-ma­rin. Et lors­qu’Al­bert monte sur scène pour pro­non­cer son dis­cours inau­gu­ral et re­mettre un prix à Or­lan­do Bloom pour son im­pli­ca­tion dans la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment, il prend place de­vant un spec­ta­cu­laire banc de co­rail aux re­flets iri­sés. Un ef­fet de toute beau­té qui trans­cende la gra­vi­té du mes­sage qu’il vient trans­mettre. Sa fon­da­tion se bat en ef­fet pour la pré­ser­va­tion des fonds ma­rins et il y a ur­gence à mul­ti­plier les ini­tia­tives. Alors que tren­te­sept chan­tiers sont dé­jà en oeuvre grâce aux do­na­tions des an­nées pré­cé­dentes, le com­bat conti­nue : « Au­jourd’hui, les océans, qui re­pré­sentent plus d’un mil­liard de ki­lo­mètres cubes, sont vul­né­rables, dé­clare le prince. Ces éten­dues qui couvrent plus des deux tiers de la pla­nète sont plus me­na­cées que ja­mais au­pa­ra­vant dans l’his­toire de l’hu­ma­ni­té. Les océans ont be­soin de nous pour les pro­té­ger. » Les pro­pos du cham­pion du monde de For­mule 1, Ni­co Ros­berg, qui a pas­sé toute son en­fance à Mo­na­co, vont dans le même sens que ceux de son ami Al­bert II : « La fon­da­tion lutte éga­le­ment contre la pré­sence de plas­tiques dans les océans et a lan­cé des pro­grammes de re­cherche pour nous ai­der à mieux com­prendre ce mi­lieu. Et cha­cun de nous peut contri­buer à chan­ger les choses ! » Quant à Si­mon de Pu­ry, le com­mis­saire-pri­seur de la soi­rée, il en­tend dé­jà of­frir des gains sub­stan­tiels à la fon­da­tion : « C’est une cause im­por­tante que dé­fend le prince, il nous faut ré­col­ter le plus de fonds et j’es­père que la soi­rée se­ra cou­ron­née de suc­cès. » Ses pa­roles ont vi­si­ble­ment été en­ten­dues puisque les qua­rante-sept lots mis en jeu ont per­mis de le­ver 21 mil­lions d’eu­ros ! Preuve de l’im­pli­ca­tion d’Al­bert, la pre­mière en­chère per­met­tra au vain­queur de pas­ser une jour­née avec lui à l’oc­ca­sion du pro­chain grand prix de For­mu­la-E – une com­pé­ti­tion de bo­lides élec­triques – en mai pro­chain ! Quant au se­cond lot, il au­ra ému les ad­mi­ra­teurs de Grace de Mo­na­co puis­qu’il s’agis­sait d’une li­tho­gra­phie créée par la prin­cesse et por­tant sa si­gna­ture. En trois actes, cette vente de pres­tige au­ra pro­po­sé en­core bien des sur­prises – des pièces d’art contem­po­rain, des sé­jours de luxe à bord de splen­dides na­vires, mais aus­si des pièces de joaille­rie d’ex­cep­tion, comme ce très beau bra­ce­let de la col­lec­tion Raa­ni, en or noir et pa­vé de dia­mants pour un poids de 32,19 ca­rats, de la mai­son Re­pos­si. Le me­nu créé par le chef étoi­lé Pao­lo Sa­ri re­flé­tait à sa ma­nière le thème de la soi­rée. Mê­lant pro­duits de la terre et de la mer is­sus de fi­lières res­pon­sable, il a ré­ga­lé les hôtes, no­tam­ment, d’un bou­quet de pois­sons mé­di­ter­ra­néens, fi­lets de tur­bot ris­so­lés aux chan­te­relles, perles d’es­tur­geon et baies rouges de la Côte d’Azur. Quant à Nile Rod­gers avec son groupe Chic puis Glo­ria Gay­nor, ils ont en­chan­té l’au­di­toire de leurs grands suc­cès... his­toire de souf­fler quelques braises sur cette nuit sous le signe de l’eau !

Charlène a ac­cueilli très cha­leu­reu­se­ment la chan­teuse Ka­ty Per­ry (à gauche) dont le com­pa­gnon, l’ac­teur Or­lan­do Bloom (à droite), a re­çu un prix des mains d’Al­bert pour son en­ga­ge­ment en fa­veur de causes en­vi­ron­ne­men­tales.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.