AERIN LAU­DER Pen­sée d’Es­tée

Éclat de Vert, son nou­veau par­fum où se croisent des notes d’agrume, de gal­ba­num et de ma­gno­lia, ra­conte le sou­ve­nir de ses étés sur la Côte d’Azur. Lors­qu’elle re­joi­gnait sa grand-mère Es­tée Lau­der.

Point de Vue - - Beauté -

Pour ima­gi­ner son nou­veau par­fum, Aerin Lau­der a remonté le temps et s’est sou­ve­nu du temps bé­ni de l’ado­les­cence. Lors­qu’elle tra­ver­sait l’At­lan­tique afin de re­trou­ver sa grand-mère Es­tée Lau­der en vil­lé­gia­ture à Saint-Jean-Cap-Fer­rat, sur la Ri­vie­ra fran­çaise. Dans la cha­leur de l’été, la jeune New-Yor­kaise se lais­sait cap­ti­ver par la lu­mière fil­trée sous les pins pa­ra­sols et pou­vait écou­ter et ob­ser­ver à loi­sir la gé­niale créa­trice de la beau­té. En digne hé­ri­tière, Aerin di­rige au­jourd’hui une griffe à son nom dé­diée à l’art de vivre en gé­né­ral, et à la beau­té en par­ti­cu­lier. Éclat de Vert est la qua­trième fra­grance de sa col­lec­tion Pre­mier, des par­fums qu’elle ne conçoit qu’avec des in­gré­dients nobles et na­tu­rels trai­tés en basse dis­til­la­tion pour en pré­ser­ver les qua­li­tés. Pour ce flo­ral créé avec Ho­no­rine Blanc, le nez fran­çais de New York, Aerin a cher­ché à évo­quer l’éner­gie de la Côte d’Azur au mois de juin, quand la na­ture s’em­balle de cin­quante nuances de vert. Notes de ci­tron, de ma­gno­lia, de chèvre­feuille, de len­tisque et de gal­ba­num dis­til­lées en­semble et de vé­ti­ver pour an­crer le tout, les deux femmes ont ain­si tra­vaillé main dans la main sur ce jus lé­ger et puis­sant à la fois. « À por­ter le jour ou le soir » se­lon les dires de la belle Aerin, ra­vie d’avoir re­trou­vé la France, source de tant d’ins­pi­ra­tion, pour pré­sen­ter sa der­nière créa­tion. Éclat de Vert d’Aerin Lau­der, au Bon Mar­ché et au Prin­temps de la Beau­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.