3 QUES­TIONS À PA­TRICE GIROD, FON­DA­TEUR DE LU­CAS­FILM MA­GA­ZINE

Première - Hors-série - - V : LA RÉVISION -

Com­ment est né Lu­cas­film Ma­ga­zine ?

J’ai com­men­cé à dis­cu­ter avec Lu­cas­film dès la fin des an­nées 80. À ce mo­ment-là, faire un ma­ga­zine qui ne par­lait pas uni­que­ment de Star Wars mais aus­si des pro­duc­tions Lu­cas leur pa­rais­sait ris­qué. Dans les an­nées qui ont sui­vi, ils ont pro­cé­dé à un re­bran­ding de la sa­ga et se sont dit que ce­la mar­che­rait si le mag s’ap­pe­lait Star Wars Fan Club Ma­ga­zine, ou quelque chose dans le genre. Je les ai convain­cus en en­voyant l’af­fiche de la re­prise de THX 1138, sur la­quelle était écrit « Le pre­mier film d’an­ti­ci­pa­tion de George Lu­cas », sans men­tion de Star Wars. Ils ont com­pris que Lu­cas, à lui seul, était une marque suf­fi­sante pour faire du mag un suc­cès et ils m’ont don­né le feu vert en 1995.

Étiez-vous libre ?

Lu­cas­film n’a ja­mais fait d’in­ter­fé­rences pen­dant toute la du­rée de la pa­ru­tion. Je n’ai eu, pra­ti­que­ment, au­cun acte de cen­sure en quinze ans. Nous fai­sions ce que nous vou­lions, et ils nous ou­vraient la porte pour tout. Ils nous ont même in­vi­tés sur les tour­nages de la pré­lo­gie.

Pour­quoi avoir ar­rê­té ?

La sor­tie du 4e In­dia­na Jones son­nait la fin d’une ère, et le mag avait fait son temps. Le der­nier Star Wars da­tait de cinq ans, et George Lu­cas dé­cla­rait qu’il n’y au­rait pas d’autre tri­lo­gie. Les ventes flé­chis­saient... Ma pas­sion pour la sa­ga était in­tacte, mais j’ai dé­ci­dé de pas­ser à autre chose, comme la pro­duc­tion de films et d’ex­po­si­tions sur le ci­né­ma de SF ou l’écri­ture de livres.

« POUR­QUOI TU AS FLINGUÉ CE PAUVRE GREE­DO ? » JAB­BA À HAN SO­LO, « La Guerre des étoiles » édi­tion spé­ciale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.