STRANGE DAYS

Première - Hors-série - - ÉDITO - GAËL GOLHEN

Ne ré­glez pas votre té­lé­vi­seur… » Il y a plu­sieurs dé­cen­nies, c’était ce sé­same qui ou­vrait la sé­rie Au-de­là du réel. L’aver­tis­se­ment que le spec­ta­teur al­lait plon­ger dans un uni­vers à part, étrange, bi­zarre, qui ne res­sem­blait à rien de ce qu’il pou­vait voir sur le pe­tit écran à l’époque. C’était vrai.

Au­jourd’hui, plus be­soin de vous pré­ve­nir. Le strange est par­tout, au coin de la rue, ou plu­tôt en face de votre ca­na­pé, dans tous les shows té­lé. Il suf­fit d’al­lu­mer le bou­ton. Un agent du FBI qui com­mu­nique avec une femme sans yeux ? De­man­dez Twin Peaks. Un dan­dy qui vit re­clus dans un igloo, avale des cock­tails en écou­tant de la poé­sie beat? Ap­pe­lez Le­gion. Des or­gies qui se ter­minent par l’ac­cou­ple­ment d’un prêtre avec une lionne? Ame­ri­can Gods est là pour vous... Jus­qu’ici, on avait l’ha­bi­tude de voir ce genre de mo­ments de dé­rè­gle­ments au ci­né­ma. À part quelques sé­ries pi­rates, il était im­pen­sable que la pe­tite lu­carne hal­lu­cine au­tant. Au­jourd’hui, le beau bi­zarre est la norme ; à tel point que Stranger Things, sé­rie fan­tas­tique à l’uni­vers 80s qui na­vigue aux fron­tières du réel, car­tonne par­tout dans le monde. Alors, ne ré­glez pas votre té­lé­vi­seur. Pas be­soin de net­toyer les verres de vos lu­nettes : à tra­vers un re­por­tage sur le tour­nage de Stranger Things sai­son 2, une pre­view qui vous em­mè­ne­ra dans la tête de Da­vid Fincher, une ré­tro (lit­té­ra­le­ment) ex­tra­ter­restre et un dé­brief monstre sur Twin Peaks – The Re­turn, ce nu­mé­ro spé­cial va vous faire pas­ser par les états les plus strange. Comme di­sait l’agent Dale Coo­per : « Je ne sais pas où tout ce­la nous mè­ne­ra, mais j’ai le sen­ti­ment que ce se­ra un en­droit à la fois mer­veilleux et bi­zarre. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.