Le mage des images

Les ef­fets spé­ciaux de la plus grande sé­rie de tous les temps sont fran­çais! Di­rec­teur de BUF, poids lourd mon­dial du tru­cage nu­mé­rique, Pierre Buf­fin re­vient pour nous sur l’ex­pé­rience « com­pli­quée » de Twin Peaks – The Re­turn.

Première - Hors-série - - OBSESSION - PAR BEN­JA­MIN ROZOVAS

PRE­MIÈRE : L’image de The Re­turn est constam­ment tra­vaillée, bous­cu­lée, bri­co­lée. Vous étiez for­cé­ment dans le se­cret des dieux chez BUF…

PIERRE BUF­FIN : Non, on a dé­cou­vert les épi­sodes en même temps que tout le monde. Per­son­nel­le­ment je n’ai pas lu le script – il fal­lait al­ler chez Da­vid Lynch, c’était com­pli­qué. On sa­vait à peu près de quoi il re­tour­nait. On sui­vait les di­rec­tives.

Comment Da­vid Lynch vous a-t-il pré­sen­té le pro­jet ?

Il nous avait fait tra­vailler sur son ex­po­si­tion sur les ma­thé­ma­tiques à la Fon­da­tion Car­tier. Quelques mois après, un genre de pro­duc­teur est ve­nu me trou­ver pour le compte d’un mys­té­rieux client qui sou­hai­tait me par­ler. C’était Lynch. Il pré­pa­rait The Re­turn, avec un bud­get ef­fets spé­ciaux a mi­ni­ma. Notre de­vis était quatre fois plus cher. Il reste en­vi­ron trois cents plans à nous dans la sé­rie. Et on n’a li­vré que 20 % de ce qui était ini­tia­le­ment pré­vu ! On a res­ser­ré, res­ser­ré... Qu’est-ce que Da­vid Lynch vient cher­cher en frap­pant à votre porte ? Des ef­fets spé­ciaux au dé­tail, une cer­taine te­nue es­thé­tique, une élé­gance... Ce qui était com­pli­qué, et on s’en est ren­du compte au mo­ment du tour­nage, c’est qu’il a be­soin de tou­cher à tout. L’équipe BUF était à Pa­ris, et lui à Los An­geles. On fai­sait des ses­sions Skype et je sen­tais bien qu’il y avait un pro­blème. Le cô­té for­mel de ce genre de réunion l’in­ti­mi­dait. Il y a eu des briefs très drôles : « Alors lui se trans­forme en piz­za et là il ex­plose! » Mais si l’ef­fet qu’on lui ren­voyait était ri­sible, un peu trop gro­tesque, il le je­tait. C’était un équi­libre délicat à trou­ver : la scène est drôle mais l’image ne l’est pas.

Cette fré­quence bur­lesque, il la connaît. C’est la sienne.

Et sou­vent ça ne mar­chait pas parce qu’il avait be­soin de tou­cher la ma­tière, l’ef­fet. Il y a des plans qui ont pris huit mois parce qu’il chan­geait d’avis constam­ment. « Faites rouge, et puis bleu, oh et puis! ». Beau­coup de ce qu’on a pro­duit est par­ti à la pou­belle. Quand on n’y ar­ri­vait pas, il fai­sait réa­li­ser l’ef­fet par des gens à lui. Et c’était loin d’être ex­tra­or­di­naire... Les fon­dus et les su­per­po­si­tions? Les pe­tites boules do­rées qui bougent bi­zar­re­ment? C’est pas nous.

Au mi­lieu de tous ces tru­cages low-fi, il y a l’épi­sode 8. Une dé­mons­tra­tion de force nu­mé­rique…

Un ef­fet dure nor­ma­le­ment de trois à quatre se­condes. Là, il n’y a pas un plan en des­sous de 800 images, soit 33 se­condes. On lui de­man­dait : « Com­bien de temps pour la fu­mée ? » Et il di­sait : « 1200 images ! » (Rire.)

L’épi­sode fe­ra date. Avec le re­cul, vous en êtes fier ?

Oui, mais on n’a ja­mais pu le res­sen­tir comme un tout, cet épi­sode ! J’igno­rais que la gre­nouille-pa­pillon et le ride à l’in­té­rieur du cham­pi­gnon nu­cléaire se­raient re­grou­pés dans le même mé­trage. Il de­vait réa­li­ser huit épi­sodes à l’ori­gine, il en a fait dix-huit. Les pièces du puzzle ont beau­coup bou­gé.

Bon, mais…

(Il coupe.) Vous es­sayez de sa­tis­faire Lynch mais vous n’avez pas le pour­quoi ni le comment. En dé­cou­vrant les épi­sodes, on com­prend mieux, mais sur le mo­ment on n’a pas ces clés-là. Et ça ne sert à rien d’es­sayer d’an­ti­ci­per ses dé­si­rs en lui fai­sant des pro­po­si­tions ; il les jette.

Le cha­pitre Twin Peaks semble clos. Mais si on vous rap­pelle pour une sai­son 4 ?

On signe de suite. On aime l’ex­pé­ri­men­ta­tion et des ci­néastes comme Lynch nous poussent vers l’avant. Ce se­rait idiot de s’en pri­ver. On passe par des mo­ments dif­fi­ciles mais l’ex­pé­rience est tou­jours en­ri­chis­sante.

Lau­ra Pal­mer (She­ryl Lee)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.