JOHN FROM CIN­CIN­NA­TI

Première - Hors-série - - LES VISIONNAIRES - PAR FRÉ­DÉ­RIC FOU­BERT

Sé­rie de surf mys­tique créée par Da­vid « Dead­wood » Milch, John From Cin­cin­na­ti fut vio­lem­ment re­je­tée par le pu­blic en 2007. Elle pré­di­sait pour­tant l’époque des sé­ries ex­pé­ri­men­tales et ar­ty dans la­quelle on vit au­jourd’hui.

John From Cin­cin­na­ti de­vait an­non­cer une nou­velle ère. La date du dé­but de sa dif­fu­sion n’avait en tout cas pas été choi­sie au ha­sard par les pro­gram­ma­teurs de HBO – le 10 juin 2007 était sans doute le jour le plus im­por­tant de l’his­toire de la chaîne câ­blée. Ce soir-là, Les So­pra­no ren­dait l’an­tenne. Près de 12 mil­lions de spec­ta­teurs s’étaient don­né ren­dez-vous pour dire adieu à la sé­rie par la­quelle tout était ar­ri­vé (et, ac­ces­soi­re­ment, pour sa­voir si la cer­velle de To­ny al­lait oui ou non fi­nir par écla­bous­ser les murs). La tranche ho­raire qui sui­vait, celle de 22 heures, était d’une cer­taine ma­nière un ca­deau des di­ri­geants de HBO à Da­vid Milch, créa­teur gé­nial et tem­pé­tueux qui ve­nait de se voir cou­per les vivres de son (très oné­reux) wes­tern Dead­wood. Dé­pi­té, mais pas abat­tu, Milch s’était im­mé­dia­te­ment lan­cé dans la confec­tion de John From Cin­cin­na­ti avec l’écri­vain de « surf noir », Kem Nunn. La sé­rie, tour­née à Im­pe­rial Beach en Ca­li­for­nie, au bord du Pa­ci­fique, de­vait être l’éten­dard de la chaîne du­rant tout l’été. Mieux que ça : an­non­cer un nou­vel âge des sé­ries d’au­teur, en­core plus com­plexe, au­da­cieux, libre et fou que ce­lui qu’avait sym­bo­li­sé Les So­pra­no. Et, de fait, Milch avait eu carte blanche. John From Cin­cin­na­ti était (est tou­jours) l’un des ob­jets les plus bi­zar­roïdes ja­mais dif­fu­sés à la té­lé­vi­sion amé­ri­caine. Le John du titre est une sorte de mes­sie chris­tique ve­nu à la ren­contre d’une fa­mille de sur­feurs dys­fonc­tion­nelle, les Yost, et d’une poi­gnée de mis­fits à la Be­ckett qui traînent dans un mo­tel des en­vi­rons. John ré­pète mé­ca­ni­que­ment des bribes de phrases cen­sées être au­tant d’énigmes à dé­chif­frer : « Les Zé­ros et les Uns », « Le père de mon père est mon père », « L’In­ter­net est grand », et la plus fa­meuse d’entre elles, « The end is near » (« La fin est proche »).

Pour John From Cin­cin­na­ti, en ef­fet, la fin était proche. Dès le 10 juin, en fait, c’était plié. S’il y avait 11,9 mil­lions de spec­ta­teurs de­vant Les So­pra­no, ils n’étaient dé­jà plus que 3,4 mil­lions une heure après à re­gar­der le pi­lote de JFC. La sé­rie fut un bide. Cin­glant. Trop bi­zarre, abs­conse, re­bu­tante, elle at­ti­ra néan­moins une com­mu­nau­té d’amou­reux dé­voués prêts à tout pour dé­cryp­ter les oracles de John, beau­coup de blo­gueurs sa­vants qui prou­vaient à leur fa­çon que, oui, l’In­ter­net est grand. Les fans les plus ex­ta­tiques du show le re­gar­daient en pen­sant que l’ère des sé­ries ex­pé­ri­men­tales avait bel et bien dé­bu­té. Les longues plages de si­lence, les sé­quences sans dé­but ni fin, la pri­mau­té don­née à la mise en scène, le re­fus de l’ar­se­nal tra­di­tion­nel du lan­gage sé­riel, la ten­ta­tion sur­réa­liste... John From Cin­ci­na­ti cher­chait clai­re­ment à al­ler au-de­là. À conqué­rir la der­nière fron­tière. À ex­plo­rer un monde que les sé­ries n’avaient pas en­core osé ap­pro­cher jus­qu’à pré­sent. Quand HBO son­na la fin de la ré­cré, le len­de­main du sea­son fi­nale, c’est comme si le rêve n’avait du­ré que le temps d’un été. Pour­tant, dix ans après, les sé­ries ex­pé­ri­men­tales, ar­ty, pla­nantes, zar­bi, sont par­tout. Le­gion, The OA, The Young Pope, Twin Peaks : The Re­turn... Elles semblent toutes avoir re­çu cinq sur cinq le mes­sage du pro­phète de Cin­cin­na­ti. The end is near ? Ça ne fai­sait en fait que com­men­cer.

Pays USA • 2007 • 1 sai­son • Créée par Da­vid Milch & Kem Nunn • Avec Aus­tin Ni­chols, Bruce Green­wood, Re­bec­ca De Mor­nay… • En DVD (im­port)

Luke Per­ry et Aus­tin Ni­chols

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.