Lo­ne­some Dove

Sno­bé par les stars de ci­né, Lo­ne­some Dove est de­ve­nu le plus beau wes­tern de l’his­toire de la té­lé.

Première - Hors-série - - CULTES LÀ-BAS INCONNUES ICI - FRAN­ÇOIS GRE­LET

C’était un script qui trai­nait à Hol­ly­wood de­puis le dé­but des 70s. Ra­vis de leur col­la­bo­ra­tion sur La Der­nière Séance, Pe­ter Bog­da­no­vich et le ro­man­cier/scé­na­riste Lar­ry McMur­try en­vi­sagent de re­mettre le cou­vert, cette fois avec un post-wes­tern où deux Texas ran­gers vieillis­sants s’offrent un der­nier raid pour s’ins­tal­ler dans le Mon­ta­na (en­core) sau­vage. Le scé­na­rio est pen­sé pour John Wayne et Jim­my Ste­wart (ac­com­pa­gnés d’Hen­ry Fon­da!) qui dé­clinent po­li­ment l’offre sur les conseils de leur ami John Ford. Une di­zaine d’an­nées plus tard, McMur­try ra­chète à Hol­ly­wood les droits de son script pour le trans­for­mer en gros pa­vé qui se cho­pe­ra le prix Pu­lit­zer. Puisque le ci­né­ma n’en avait pas vou­lu, c’est la té­lé qui s’em­pare de Lo­ne­some Dove, rem­pla­çant le Duke par Tommy Lee Jones et Ste­wart par Ro­bert Du­vall (dans le rôle de sa vie, se­lon lui et nous). En sub­stance, ce n’est rien d’autre qu’un road-mo­vie à che­val au beau mi­lieu de l’Ouest sau­vage, comme il y en a eu plein, sauf qu’éta­lée ici sur plus de six heures et 4 épi­sodes, cette odys­sée trouve en 4:3 la lente et mer­veilleuse com­bus­tion ro­ma­nesque qu’elle n’au­rait ja­mais pu connaître en Scope. L’ami­ral Ford avait un sa­cré pif : cette his­toire gé­niale n’était pas faite pour le ci­né­ma.

Pays USA • 1989 • 1 sai­son • Créée par Lar­ry McMur­try & William D. Wit­tliff • Avec Ro­bert Du­vall, Tommy Lee Jones, Diane Lane… • En DVD (Ko­ba Films)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.