All in the Fa­mi­ly

Su­jets po­li­tiques brû­lants, mi­roir hu­ma­niste et so­cial : la sit­com amé­ri­caine la plus in­fluente des an­nées 70.

Première - Hors-série - - CULTES LÀ-BAS INCONNUES ICI -

Bien avant Ro­seanne, All in the Fa­mi­ly in­ven­tait la sit­com cons­ciente so­cia­le­ment, une constante chez son pro­duc­teur-créa­teur Nor­man Lear. Comme chez Ro­seanne Con­ner (Ro­seanne Barr), la fa­mille Bun­ker est d’ex­trac­tion po­pu­laire mais son porte-pa­role, le pa­triarche Ar­chie, vé­té­ran et mon­teur de lignes élec­triques, est plus proche po­li­ti­que­ment de la Ro­seanne pro-Trump 2018. Le bien nom­mé Bun­ker a une men­ta­li­té fer­mée de WASP « nixo­nien », pas très tendre avec le reste du monde (Noirs, La­ti­nos, ho­mo­sexuels, com­mu­nistes, juifs). Le per­son­nage, in­ter­pré­té par Car­roll O’Con­nor, n’en de­vien­dra pas moins culte dans les an­nées 70, tem­pé­ré par une belle dose d’hu­ma­ni­té et d’hu­mour – no­tam­ment ses lé­gen­daires fautes de lan­gage où il confond « en­cens » et « in­ceste » – et une fa­mille plus li­bé­rale en contre­point, comme sa fille fé­mi­niste, Glo­ria (Sal­ly Stru­thers), et son gendre hip­pie, Mi­chael (Rob Rei­ner). De 1971 à 1979, All in the Fa­mi­ly nour­rit ses sai­sons de thèmes alors ja­mais vus dans une co­mé­die de net­work, de la guerre du Viet­nam au viol, du ra­cisme à l’avor­te­ment, tout en res­tant au som­met des au­diences. CBS s’at­ten­dait à la con­tro­verse : elle of­frait juste la sé­rie idoine pour une dé­cen­nie pi­vot où s’af­fron­taient et dia­lo­guaient pour la der­nière fois la gé­né­ra­tion d’avant-guerre et celle du ba­by-boom.

Pays USA • 1971-1979 • 9 sai­sons • Créée par Nor­man Lear • Avec Car­roll O’Con­nor, Jean Sta­ple­ton, Sal­ly Stru­thers… • En DVD (im­port)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.