Peep Show

Deux types in­fré­quen­tables laissent par­ler leur sub­cons­cient. Si cruel. Si juste.

Première - Hors-série - - ILS SONT FOUS CES ANGLAIS - GL

Ce­la au­rait pu n’être qu’un gim­mick in­te­nable sur la du­rée. Les com­men­taires en voix off des deux hé­ros tra­his­sant leurs sen­ti­ments les plus in­avouables ont pour­tant fait pen­dant plus d’une dé­cen­nie le sel de Peep Show, la co­mé­die la plus acide ja­mais dif­fu­sée par la té­lé an­glaise, qui en a pour­tant vu d’autres (au ha­sard, les oeuvres com­plètes de Ri­cky Gervais). Vé­né­rée par un fan-club de hap­py few, ce double portrait de deux connards ul­tra at­ta­chants, Je­re­my, le mu­si­cien cre­vard, et Mark, le sa­la­ry man pé­dant, en dit sans doute long sur ceux qui la re­gardent : il faut une bonne dose de ma­so­chisme pour se col­ti­ner neuf sai­sons de gei­gne­ments et d’hor­reurs lâ­chés par ces deux monstres d’égoïsme condam­nés semble-t-il à ja­mais à la co­lo­ca­tion (ah, les loyers lon­do­niens...). Il y a une telle hon­nê­te­té brute dans l’écri­ture de Sam Bain et Jesse Arm­strong et dans l’in­ter­pré­ta­tion des in­sé­pa­rables Da­vid Mit­chell et Ro­bert Webb, qu’il est im­pos­sible de dé­tour­ner les yeux de ce spec­tacle par­fois dé­so­lant. La sé­rie s’est ache­vée en 2015. Mais son es­prit per­dure heu­reu­se­ment dans la tout aus­si grin­çante et tout aus­si confi­den­tielle Back, où les deux stars jouent des frères en­ne­mis. Pro­chai­ne­ment dans Les 100 meilleures sé­ries que vous n’avez pas vues – Vo­lume 2 ?

Pays Grande-Bre­tagne • 2003-2015 • 9 sai­sons • Créée par An­drew O’Con­nor, Jesse Arm­strong & Sam Bain • Avec Da­vid Mit­chell, Ro­bert Webb, Matt King… • En DVD (im­port)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.