HÉ­RÉ­DI­TÉ

Première - Hors-série - - SÉ­LEC­TION / POS­SES­SION - GD

Hé­ré­di­té est un ré­cit d’hor­reur fa­mi­liale qui mé­rite tous les su­per­la­tifs, et dans le­quel To­ni Col­lette livre sa meilleure per­for­mance.

Der­rière la vir­tuo­si­té exal­tante du plan-sé­quence qui ouvre Hé­ré­di­té se des­sinent les contours du per­son­nage cen­tral (To­ni Col­lette). Alors qu’elle vient de perdre sa mère, An­nie construit pour une ga­le­rie d’art des mo­dèles ré­duits ins­pi­rés de sa mai­son, re­créant des scènes de sa vie fa­mi­liale. Ce­la in­cite à se de­man­der ce qui peut pous­ser cette mère de fa­mille à ce genre d’ac­ti­vi­té ma­niaque, si­non le be­soin de se per­sua­der qu’elle contrôle sa vie. Comme si elle avait l’in­tui­tion du contraire, que son des­tin lui échap­pait au pro­fit de forces qui la dé­passent. La suite confir­me­ra cette der­nière hy­po­thèse avec une ri­gueur im­pla­cable. La fa­mille Gra­ham est en équi­libre in­stable. La ca­dette de 13 ans pré­sente des signes de troubles men­taux. Son frère aî­né se ré­fu­gie dans la consom­ma­tion com­pul­sive de can­na­bis. Le père cherche à main­te­nir une ap­pa­rente sta­bi­li­té avec une as­su­rance lu­gubre. Le titre du film sug­gère la trans­mis­sion, mais il au­rait pu tout aus­si bien s’ap­pe­ler Fa­ta­li­té. Parce qu’il s’agit bien d’une tra­gé­die clas­sique, dont les pro­ta­go­nistes sont pri­son­niers de leur sort par­ti­cu­liè­re­ment fu­neste, que le réa­li­sa­teur Ari As­ter, dont c’est le pre­mier film, met en scène avec une pré­ci­sion dia­bo­lique, ré­af­fir­mant que les jeux sont faits de­puis la fa­meuse pre­mière sé­quence pro­gram­ma­tique jus­qu’aux nom­breux signes pré­cur­seurs dis­po­sés au long du film. L’écri­ture des per­son­nages, le rythme dé­li­bé­ré, le ti­ming par­fait, la puis­sance gra­phique des mo­ments forts, la di­rec­tion d’ac­teurs (ex­cel­lents), tout est pen­sé et exé­cu­té avec une ef­fi­ca­ci­té ex­cep­tion­nelle. À tel point qu’on a en­vie d’y re­tour­ner illi­co. C’est aus­si ce genre de film, plus si fré­quent, qui gagne à être re­vu.

Milly Sha­pi­ro, To­ni Col­lette, Ga­briel Byrne et Alex Wolff

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.