CRA­ZY RICH ASIANS

Première - - FILMS - FRÉ­DÉ­RIC FOU­BERT

Ado­ré par la cri­tique bran­chée pour le style alerte avec le­quel il em­balle des pro­duits de consom­ma­tion cou­rante (G.I. Joe : Cons­pi­ra­tion, Jus­tin Bie­ber : Ne­ver Say Ne­ver...), Jon M. Chu a dé­cro­ché la tim­bale avec son Cra­zy Rich Asians, gros car­ton au box-of­fice US qui fe­ra date, puis­qu’il s’agit du pre­mier film de stu­dio por­té par un cas­ting 100 % asia­tique de­puis Le Club de la Chance (Wayne Wang, 1994). Ce triomphe au­rait dû être un mo­ment d’al­lé­gresse gé­né­rale où tout le monde (la presse, le pu­blic, l’in­dus­trie) se congra­tule dans un grand éclat de rire. Pro­blème : Cra­zy Rich Asians est une co­mé­die ro­man­tique vieillotte, ja­mais drôle, un éloge écoeu­rant du fric et du bling-bling. Pré­ci­sion d’im­por­tance : le titre ne si­gni­fie pas « De riches asia­tiques cin­glés », mais des « Asia­tiques riches de ouf ». Tout de suite, c’est moins sym­pa. USA • Yeoh… •

uJon M. Chu • Constance Wu, Hen­ry Gol­ding, Mi­chelle 2 h 01 • 7 no­vembre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.