YO­MED­DINE

Première - - FILMS - CN

Be­shay, lé­preux gué­ri mais dé­fi­gu­ré par les stig­mates de la ma­la­die, quitte sa lé­pro­se­rie de tou­jours pour re­cher­cher sa fa­mille qui l’a aban­don­né à sa nais­sance. À par­tir de ce pitch très simple, l’Égyp­tien A. B. Shaw­ky signe un road-mo­vie pla­cé sous le signe de la di­gni­té. In­ter­pré­té par l’in­croyable Ra­dy Ga­mal, lui-même at­teint de cette ma­la­die, le hé­ros n’est ja­mais fil­mé de fa­çon com­plai­sante par la ca­mé­ra de Shaw­ky, qui en fait un vé­ri­table per­son­nage de ci­né­ma, dé­ci­dé, risque-tout, tra­gique, ja­mais dé­fi­ni par son han­di­cap mais par son dé­sir d’avan­cer et de com­prendre. La longue sé­quence où il par­tage – avec le pe­tit or­phe­lin nu­bien qui le suit par­tout – le quo­ti­dien d’une bande d’éclo­pés so­li­daires fait par­tie de ces jo­lis mo­ments d’un film simple (pas sim­pliste) et tendre, qui fuit le mi­sé­ra­bi­lisme pour s’at­ta­cher à l’hu­main, rien que l’hu­main.

uÉ­gypte, USA, Au­triche • A. B. Shaw­ky • Ra­dy Ga­mal, Ah­med Ab­del­ha­fiz, Sha­hi­ra Fah­my... • 1 h 37 • 21 no­vembre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.