PREVIEWS

La bande à Phi­lippe La­cheau s’at­taque à un gros dé­fi : une ver­sion ci­né­ma du man­ga Ci­ty Hun­ter, qui avait dé­jà fait l’ob­jet à la fin des an­nées 80 d’une sé­rie ani­mée, Ni­cky Lar­son.

Première - - SOMMAIRE -

Ni­cky Lar­son et le par­fum

de Cu­pi­don de Phi­lippe La­cheau, Jo­ker de Todd Phil­lips

Lu

es fans crient (évi­dem­ment) au sa­cri­lège. Comment Phi­lippe La­cheau, aus­si blond que val-de-mar­nais, s’est-il of­fert le pre­mier rôle de cette ver­sion live de Ci­ty Hun­ter, le man­ga culte de Tsu­ka­sa Ho­jo qui ra­conte les ex­ploits dé­li­rants d’un dé­tec­tive pri­vé aus­si flin­gueur que pria­pique ? Né en 1980, La­cheau af­firme vou­loir, avec son film, res­pec­ter le choc pro­duit par la vi­sion du des­sin ani­mé dif­fu­sé dans le Club Do­ro­thée en 1990 (dans une ver­sion tron­quée cen­su­rant les blagues sexuelles les plus ex­pli­cites, mais avec une VF im­payable). Sa­cri­lège, évi­dem­ment : même si le man­ga avait dé­jà été adap­té avec Ja­ckie Chan en 1993 dans une ver­sion di­ver­tis­sante mais pas su­per fi­dèle (la preuve : elle est sor­tie en France sous le titre Ni­ki Lar­son), l’in­té­rêt d’une ver­sion live reste in­trin­sè­que­ment dis­cu­table. Mais voi­là, la bande à Fi­fi (Ta­rek Bou­da­li et Élo­die Fon­tan sont de la par­tie) pos­sède une grosse lé­gi­ti­mi­té en termes d’en­trées : les deux Ba­by­sit­ting, Ali­bi. com et Épouse-moi mon pote cu­mulent à eux quatre plus de 11,4 mil­lions d’en­trées. « On est fiers d’in­ter­pré­ter ce hé­ros de notre en­fance, a ex­pli­qué le réa­li­sa­teur au con­grès de la Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des ci­né­mas fran­çais à Deau­ville fin sep­tembre en pré­sen­tant les pre­mières images de son film. « Mais ça a été com­pli­qué d’ob­te­nir les droits. En fait, sans l’aide de So­ny, on n’y se­rait pas ar­ri­vés... Grâce au stu­dio, on a pu ren­con­trer Kenji Ko­da­ma [le créa­teur de la sé­rie ani­mée Ni­cky Lar­son] qui a ado­ré notre scé­na­rio ! » Même si le pre­mier trai­ler a été très fraî­che­ment ac­cueilli par les in­ter­nautes, Ni­cky Lar­son et le par­fum de Cu­pi­don a-t-il le po­ten­tiel pour de­ve­nir une co­mé­die culte et car­toon hé­ri­tière de La Ci­té de la peur ? Au pire, la bande à Fi­fi pour­ra tou­jours tour­ner un Ba­by­sit­ting 3.

u

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.