Adieu chère an­goisse !

Ade­line Grais-Cer­nea

Psychologies - - RESSOURCES -

Cet ou­vrage pour­rait avoir de grands ef­fets sur tous ceux qui sont dé­vo­rés par l’an­goisse. L’au­teure, jour­na­liste, té­moigne et tente de com­prendre com­ment et pour­quoi cette « sale bête » lui est tom­bée des­sus et ne l’a plus lâ­chée. « Je veux ra­con­ter l’an­goisse parce que je la connais bien et que je sais à quel point il est dif­fi­cile d’en par­ler, en­core plus de la su­bir, sans per­sonne au­tour qui com­prenne vrai­ment. » On la suit donc dans son en­quête pour dé­ni­cher les rai­sons de ce qui l’ac­cable et lui pour­rit la vie. Peu à peu, les idées s’éclair­cissent : dif­fi­cul­té à ac­cor­der l’idéal de soi avec la réa­li­té, ru­desse du tra­vail, stress et in­quié­tudes amou­reuses. De psy en mé­de­cin, de yo­ga en so­phro, Ade­line Grais-Cer­nea cherche des so­lu­tions pour des­ser­rer l’étreinte de l’an­xié­té et fi­nit par l’ap­pri­voi­ser. Car au­jourd’hui, dit-elle, elle se – et « la » – connaît mieux. « Je la sens ar­ri­ver. Je la laisse me tra­ver­ser… Et puis, c’est fi­ni. Je passe à autre chose. » Payot, 224 p., 15 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.